Xavier Niel financerait 800 logements liés à son incubateur numérique

4

Selon l’information initialement rapportée par Challenges, Xavier Niel envisagerait de financer quelques 800 logements sociaux à Ivry-sur-Seine. La vérité est quelque peu différente…

Si le fondateur de Free caresse bel et bien le projet de construire 800 logements dans la commune de son Val-de-Marne natal, il ne s’agirait pas de logements sociaux mais plutôt d’habitations prévues pour les entrepreneurs de son futur incubateur numérique, dont l’ouverture est prévue à l’horizon 2017 à la Halle Freyssinet (Paris). En effet, la ville d’Ivry a l’avantage d’être à proximité immédiate du 13ème arrondissement de Paris, qui abrite le futur incubateur, tout en proposant des tarifs immobiliers moins élevés qu’en plein cœur de la capitale.

Xavier Niel a confirmé l’existence de ce projet auprès du Figaro, mais tout n’est pas encore joué : il « confirme l’existence de discussions avec la mairie d’Ivry mais il estime qu’il est trop tôt pour en parler », rapporte le journal.

De son côté, la mairie d’Ivry-sur-Seine ne serait pas à 100% favorable au projet, en son état actuel : « Ivry n’est ni une cité-dortoir ni la base arrière de la capitale », rapporte Romain Marchand, adjoint PCF au développement urbain, dans des propos recueillis par Le Parisien. Le message est clair : la ville entend profiter de créations d’emploi, et pas simplement d’habitations. Cela pourrait se résoudre par le biais d’un partenariat avec la mairie du XIIIème…

Sources : Le Figaro, Le Parisien

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

4 commentaires

  1. Je n'ai rien contre le PCF mais il faudrait qu'ils pensent à évoluer un peu.
    Vu l'opportunité qui se présente à eux, cracher dans la soupe dans une période où il est si difficile de la faire bouillir, faut pas "déconner", quand-même :)

  2. Parce que intégrer 800 familles sans créer un emploi direct dans une ville, tu ne crois pas que cela a un impact particulier?
    Non, au contraire, il faut intégrer des services de proximité, voir comment apporter aussi des emplois, assurer un minimum de mixité urbaine. Pour le coup, cela demande donc d'accompagner le projet, qui, tel que présenté, est certainement louable, mais incomplet.

  3. Sans emploi direct... vite dit. Dans ces 800 familles, combien de nourrissons et autres qui vont avoir besoin de nounous ? C'est de l'emploi "précaire" (quelques années par famille), mais c'est de l'emploi. Mais sans pas-de-porte.
    Et les écoles, même dans une cité dortoir, elles vont quand même avoir des classes en plus, donc des profs en plus.
    Et si les commerces de proximité ne sont pas exorbitants, ça fera des ventes en plus... et auront l'opportunité d'engager un peu de monde.
    Je ne parle même pas des crèches qu'il faudrait ouvrir et surveiller.

    Les villes pleurent quand un régiment de parachutistes (ou autre) s'en va de chez elles, là c'est quasiment 2 ou 3 régiments qu'on leur propose d'ajouter, et ça chouine. Gouverner, c'est prévoir, mais j'ai l'impression que les politiques d'aujourd'hui c'est surtout le show-biz et pas la mise en place de synergie (sans faire suer les premiers acteurs en leur demandant de modifier, et surtout rallonger la facture à leur charge). Mais c'est sûr que 800 familles, c'est un coup à déstabiliser les prochaines élections municipales. Et ça, les parties, ils n'aiment pas.

  4. C'est surtout un très bon investissement pour lui ! Il place son argent dans des lieux sur. Avec 800 logements, qui seront loués les 800, donc rentabilité à 100%. Et sur ses startup, qu'il a investit. Donc c'est une bonne affaire pour lui, mais cela peut-être quand même intéressant pour les startuppeurs, à voir ! Il pourra mettre en location sur www.third.fr, c'est un réseau social immobilier.  :)

  5. Réagir sur le forum