Xavier Niel est-il surpayé ?

45

Capital publie dans son numéro de novembre un dossier consacré au salaire des grands patrons, où sont décortiqués les rémunérations des têtes les plus riches de l’Hexagone. Petit piège : le magazine prend en compte le salaire réel mais également le dividende perçu !

Comparant les résultats de l’entreprise et les sommes perçues par son patron, Capital décerne ainsi des cartons verts aux patrons dont les revenus sont estimés raisonnables (voire insuffisants) et des cartons rouges pour ceux dont le salaire est élevé par rapport à leurs performances… Cette méthodologie fait suite aux propos de Laurence Parisot, présidente du MEDEF, estimant que la rémunération des grands dirigeants ne nécessitait pas de limitation, ceux-ci sachant « s’auto-réguler ».

Xavier Niel est présent dans le top du classement et, surprise, il écope d’un carton rouge ! Avec 12,3 millions d’euros de revenus estimés en 2008 (prenant en compte les dividendes touchés en 2009 au titre de l’année précédente), l’actionnaire majoritaire d’Iliad est jugé trop gourmand en regard des performances de la société (bénéfices en baisse de 33%). Son salaire réel, néanmoins, reste tout à fait honnête (173 040 euros).


Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

45 commentaires

  1. En même temps, le dividende qu'il touche est uniquement fonction du nombre de ses actions, donc il ne peut pas vraiment s'auto-réguler là dessus, non ? À moins que vu qu'il a la majorité des actions, ce soit lui seul qui décide des dividendes à verser. Mais même dans ce cas, il ne peut pas décider d'un montant bas, car les autres actionnaires ne seraient pas contents.

  2. Robin des Bois bling bling ?! Vu le succès de Free, cela n'a rien d'abusif du tout. En revanche, les niaiseux qui osent encore croire à la destinée sociale de Free vont avoir un peu de mal à tenir leurs bas !

  3. J'suis plutôt d'accord avec vous, mais bon, c'est l'avis de Capital. Ca me gêne un peu dans le sens où ils le mettent sur le même plan que Bertrand Arnault et Gérard Mestrallet (GDF Suez), sous-entendant qu'il serait un mauvais gestionnaire, en fait...

  4. Pitoyable de relayer un article d'une telle qualité... C'est vraiment n'importe quoi, son bénéfice en tant qu'actionnaire n'a rien avoir avec son salaire et lui permet de ne pas faire n'importe quoi avec sa société, vu que son argent est en jeux. Ce n'est pas le cas dans 90% des grandes entreprises, le directeur n'est qu'un salarié qui n'a que faire des bénéfices de sa boite... on rigolerait bien si ils étaient tous actionnaires à 55% (un exemple au hasard : MESSIER).

  5. Freud a écrit :
    En même temps, le dividende qu'il touche est uniquement fonction du nombre de ses actions, donc il ne peut pas vraiment s'auto-réguler là dessus, non ?
    Il me semble que c'est le conseil d'administration qui fixe la répartition du bénéfice entre rémunération des actionnaires, rémunération des salariés (augmentations), et les investissements. Or vu XN est actionnaire majoritaire il doit effectivement avoir un certain pouvoir pour distribuer les bénéf. Mais bon ça me choque moins que les entreprise en déficit ou aidées qui accordent des bonus (salaire) indécents aux dirigeants qui sont, de fait, responsable de ces pertes. Avec les investissements à venir suite à l'attribution de la 4° licence 3G, nul doute que la part du bénéf ré-investi va prendre le pas sur les dividendes.

  6. Bonjour,

    Arma a écrit :
    Pitoyable de relayer un article d'une telle qualité...
    Comme tu peux le constater en lisant l'article, nous ne nous sommes pas contentés de relayer l'article, mais nous en avons également fait une interprétation et apporté de fortes réserves sur la méthodologie utilisée... Bref, nous remplissons notre rôle. A+ Xavier

  7. C'est un peu idiot leur truc : si il limite ses dividendes, alors il limite celles des autres actionnaires qui vont donc se sentir lessés. Leur truc ne tient pas compte que justement la structure d'Iliad est rarissime avec un propriétaire particulier TRES largement majoritaire.

  8. J'en rajoute une couche, mais en plus, en tant qu'actionnaire majoritaire, si sa boîte fait des mauvaises performances, il est directement touché. Personnellement ça ne me choque absolument pas qu'un gars qui a monté sa boîte touche un gros salaire (ce qui n'est même pas le cas ici) et des gros dividendes. Il le mérite, et si sa boîte coule, il coule avec, contrairement aux patrons parachutés dans des grosses boîtes pour les redresser, qui n'ont aucun risque si la boîte coule, et qui toucheront un pactole quelle que soit leur performance.

  9. Cela ne me choque pas. Les revenus indécents concernent notamment des patrons qui licencient à tour de bras. Ce n'est pas le cas de Free, il n'y a pas de plan social à la clef pour engranger plus de bénéfices. De plus, la qualité au travail de ses salariés fait parti des meilleurs. Dans ces conditions, je ne vois pas pourquoi, on lui interdirai une belle carotte. Les bénéfices sont en baisse avec le rachat d'Alice, ce n'est pas la même chose. Le chiffre d'affaire a augmenté sur la même période. L'équilibre d'Alice est déjà d'actualité, les bénéfices s'en feront également ressentir. Belle acquisition, comparé à la méthode employée par SFR.

  10. eudilien a écrit :
    Cela ne me choque pas. Les revenus indécents concernent notamment des patrons qui licencient à tour de bras. Ce n'est pas le cas de Free, il n'y a pas de plan social à la clef pour engranger plus de bénéfices. De plus, la qualité au travail de ses salariés fait parti des meilleurs. Dans ces conditions, je ne vois pas pourquoi, on lui interdirai une belle carotte. Les bénéfices sont en baisse avec le rachat d'Alice, ce n'est pas la même chose. Le chiffre d'affaire a augmenté sur la même période. L'équilibre d'Alice est déjà d'actualité, les bénéfices s'en feront également ressentir. Belle acquisition, comparé à la méthode employée par SFR.
    Pour être tout à fait juste il faut aussi rappeler que des employés d'Alice ont été licenciés lors du rachat... Par ailleurs je suis d'accord avec ton post. En tant qu'actionnaire majoritaire, dans des proportions importantes, XN prend des risques ; si sa boîte gagne il gagne avec, mais si elle se casse la figure il est en première ligne.

  11. Réagir sur le forum