Wifi en zones blanches : une fausse bonne idée ?

6

La perspective d’utiliser la technologie wifi pour couvrir les zones blanches, laissées pour compte de l’ADSL, était une des solutions privilégiées par les industriels et dirigeants politiques il y a quelques années. Aujourd’hui, elle montre ses limites…

Dans un article publié ce jour, Sud-Ouest revient sur une des zones où le wifi a été déployé à grande échelle pour parer à l’absence de haut débit.

« En 2009, la société Alsatis était choisie par le Conseil général pour résorber les zones blanches en Charente », raconte le journal. En pratique, cette connexion ne fait qu’accumuler les mécontentements : fiabilité et débit sont aux abonnés absents, tandis que les intermédiaires semblent impossible à contacter…

En plus des « coupures récurrentes » de la connexion, notamment en cas d’intempéries, les habitants de Vouthon, commune concernée par l’installation wifi, en sont réduits à laisser leur ordinateur allumé toute la nuit pour faire des mises à jour, en raison d’un trop bas débit.

Antoine Roussel, directeur d’Alsatis Telecom, reconnaît effectivement la possibilité d’une « congestion du réseau […] comme pour tous les débits partagés, ADSL compris ».

Mais ce n’est pas tout : les habitants remarquent également le prix particulièrement élevé de l’offre, « 29,90 € par mois pour un débit de 4 Mb/s », un prix allant jusqu’à 36,89 € par mois lorsqu’on y inclut les services de téléphonie. « Un nœud de raccordement à l’ADSL aurait coûté beaucoup moins cher », souligne un collectif d’utilisateurs, Sstop 16.

De son côté, le gouvernement a progressivement délaissé les solutions wifi pour les zones blanches, au profit d’accès satellitaires non moins onéreux…

- Lire l’article complet sur Sud-Ouest

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

6 commentaires

  1. Euh... 4Mb/s pour 29.90€/mois, je ne vois pas en quoi c'est déraisonnable vis à vis des offres ADSL ? Je suis personnelleement en ADSL nu (offre Freebox Only) et pour 29.90€ je dépasse à peine les 2Mb/s... Bon ok, j'ai le téléphone pour le même prix, mais quand même...

  2. Bonjour, Le WiFi pour palier le problème des zones blanches est bien souvent considéré comme une solution temporaire. Solution efficace à court terme mais il y a mieux à espérer. Alain

  3. quand on voit les solutions déployées, c'est évident que les choses se passent mal. certains acteurs sont beaucoup plus consciencieux, en particulier au niveau de la qualité de la collecte, qui est le maillon faible la plupart du temps (ca, et le fait de mettre une quantité trop grande d'abonnés sur la meme station de base)

  4. Je suis actuellement sur une connexion Wifi à 6Mb/s symétrique et j'en suis très content. Même s'il y a des coupures de temps en temps, les débits frôlent souvent le maximum et les ping sont très souvent en dessous de 30ms... Tout ça pour 29,99€ / mois, je trouve que ça remplace avantageusement mon ancienne connexion ADSL qui plafonnait à 512kb/s. Il peut y avoir des problèmes en Wifi, en particulier de saturation sur certaines stations mais il ne faut pas généraliser je pense.

  5. mazdaman a écrit :
    Je suis actuellement sur une connexion Wifi à 6Mb/s symétrique et j'en suis très content. Même s'il y a des coupures de temps en temps, les débits frôlent souvent le maximum et les ping sont très souvent en dessous de 30ms... Tout ça pour 29,99€ / mois, je trouve que ça remplace avantageusement mon ancienne connexion ADSL qui plafonnait à 512kb/s. Il peut y avoir des problèmes en Wifi, en particulier de saturation sur certaines stations mais il ne faut pas généraliser je pense.
    Bonjour, Avez vous le téléphone avec ou uniquement Internet ? Alain

  6. Réagir sur le forum