VDSL2 : lancement repoussé à l’automne 2013. À quoi joue l’ARCEP ?

0

L’arlésienne

Lors d’un discours prononcé à l’occasion du colloque RuraliTIC, à Aurillac, le président de l’Arcep Jean-Ludovic Silicani a laissé entendre que le lancement commercial des offres VDSL2 en France pourrait être repoussé à l’automne 2013.

Estimant devoir clarifier un « malentendu » qui aurait entouré, ces dernières semaines, la question du VDSL2, J.-L. Silicani est donc revenu sur les annonces précédentes, qui laissaient présager l’arrivée d’offres commerciales VDSL2 dès l’automne 2012.

« Contrairement à ce qu’on a pu lire ou entendre, l’ARCEP n’a pas le pouvoir d’autoriser ou d’interdire cette technologie. L’Autorité a, par contre, imposé à France Télécom, en vertu du principe de neutralité technologique défini par les textes européens, d’autoriser l’utilisation, sur sa boucle locale, de toute technologie, dès lors qu’elle n’est pas susceptible de perturber le bon fonctionnement du réseau », a expliqué le président de l’Arcep. Il a rappelé l’existence d’un comité d’experts indépendant, chargé de la question : « L’Autorité a confié, depuis 2002, à un comité d’experts indépendants, présidé par une personne à la compétence et à l’impartialité reconnues, le soin d’émettre des avis sur les technologies nouvelles demandées par les opérateurs. Ce comité a la responsabilité d’apprécier les risques de perturbation du réseau et de préciser les conditions d’introduction de ces technologies assurant l’absence de telles perturbations ».

Mais, alors qu’il avait annoncé que ce comité devait rendre un avis favorable dès l’automne 2012, sauf imprévu « peu probable », il revient sur ses propos. « Il ne m’appartient pas de fixer ou de commenter le calendrier des travaux du comité », se justifie-t-il, avant d’annoncer une nouvelle échéance, plus lointaine : « l’achèvement des études en cours sur le VDSL dépendra de la nature des problèmes qui pourront être rencontrés au cours des expérimentations. Nous pouvons simplement espérer que ces travaux seront conclus début 2013 ».

Voilà qui repousse d’autant plus l’hypothétique lancement commercial du VDSL2 pour tous. « Cette étape franchie, et sous réserve que l’avis du comité soit positif, France Télécom disposera alors d’un délai de 6 mois pour autoriser l’utilisation de cette nouvelle technologie par les opérateurs dégroupeurs. Le rendez-vous est donc au début de l’automne 2013 ».

Faut-il y voir un simple cafouillage dans la communication de l’Arcep, qui avait initialement annoncé un délai trop optimiste, ou s’agit-il d’un réel report de la date de lancement du VDSL2, engendrée par d’autres motifs ? Le feuilleton à rebondissements continue…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.