VDSL2 : lancement repoussé à l’automne 2013. À quoi joue l’ARCEP ?

13

L’arlésienne

Lors d’un discours prononcé à l’occasion du colloque RuraliTIC, à Aurillac, le président de l’Arcep Jean-Ludovic Silicani a laissé entendre que le lancement commercial des offres VDSL2 en France pourrait être repoussé à l’automne 2013.

Estimant devoir clarifier un « malentendu » qui aurait entouré, ces dernières semaines, la question du VDSL2, J.-L. Silicani est donc revenu sur les annonces précédentes, qui laissaient présager l’arrivée d’offres commerciales VDSL2 dès l’automne 2012.

« Contrairement à ce qu’on a pu lire ou entendre, l’ARCEP n’a pas le pouvoir d’autoriser ou d’interdire cette technologie. L’Autorité a, par contre, imposé à France Télécom, en vertu du principe de neutralité technologique défini par les textes européens, d’autoriser l’utilisation, sur sa boucle locale, de toute technologie, dès lors qu’elle n’est pas susceptible de perturber le bon fonctionnement du réseau », a expliqué le président de l’Arcep. Il a rappelé l’existence d’un comité d’experts indépendant, chargé de la question : « L’Autorité a confié, depuis 2002, à un comité d’experts indépendants, présidé par une personne à la compétence et à l’impartialité reconnues, le soin d’émettre des avis sur les technologies nouvelles demandées par les opérateurs. Ce comité a la responsabilité d’apprécier les risques de perturbation du réseau et de préciser les conditions d’introduction de ces technologies assurant l’absence de telles perturbations ».

Mais, alors qu’il avait annoncé que ce comité devait rendre un avis favorable dès l’automne 2012, sauf imprévu « peu probable », il revient sur ses propos. « Il ne m’appartient pas de fixer ou de commenter le calendrier des travaux du comité », se justifie-t-il, avant d’annoncer une nouvelle échéance, plus lointaine : « l’achèvement des études en cours sur le VDSL dépendra de la nature des problèmes qui pourront être rencontrés au cours des expérimentations. Nous pouvons simplement espérer que ces travaux seront conclus début 2013 ».

Voilà qui repousse d’autant plus l’hypothétique lancement commercial du VDSL2 pour tous. « Cette étape franchie, et sous réserve que l’avis du comité soit positif, France Télécom disposera alors d’un délai de 6 mois pour autoriser l’utilisation de cette nouvelle technologie par les opérateurs dégroupeurs. Le rendez-vous est donc au début de l’automne 2013 ».

Faut-il y voir un simple cafouillage dans la communication de l’Arcep, qui avait initialement annoncé un délai trop optimiste, ou s’agit-il d’un réel report de la date de lancement du VDSL2, engendrée par d’autres motifs ? Le feuilleton à rebondissements continue…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

13 commentaires

  1. l ARCEP attend que orange sorte sa nouvelle box ,puisque que c est orange qui fait les testes et a du s apercevoir que sa box doit pas être trop compatible donc Orange dit que le réseaux n est pas encore prêt on connais la music

  2. Je trouvais bizarre aussi que cette techno soit déjà prête!
    Il y a tout juste quelques mois, on nous parlait que cette techno créait des perturbations sur le réseau, et qu'il y avait des études et des tests en cours. Donc déjà au niveau délai, ça fait court! De plus on a rien vu encore sur les conclusions de ces tests/études.
    L'automne 2013 me semble (hélas) plus plausible pour un éventuel lancement d'offres.

  3. Tant que ça bloque pas le principe de la montée en débit ET donc de la construction des sous-répartiteur pour raccourcir les lignes : C'est pas ultra grave.

  4. La techno est prête et utilisée depuis plusieurs années dans les pays nordiques pour une montée en débit en équipant directement les armoires de rue du réseau téléphonique dans chaque quartiers.
    C'est d'ailleurs pour ça que la free dispose d'une puce compatible dans la V6 qui est sortie il y a 18 mois pour mémoire.
    La techno est au point, il reste seulement à vérifier les éventuelles perturbations qui pourrait survenir sur d'autres technologies plus anciennes et toujours utilisées.

  5. Si l ARCEP autorise le vdsl en France il y a des chances que le deploiement de la fibre chez le.client soit stoppé net puisque le vdsl est beaucoup plus facile a déployer a la vertical et il n y a pas de probleme a negocier avec les syndics

  6. Pour moi (on va dire que je suis parano, mais…), il ne fait pas de doute que la raison pour laquelle l'ARCEP à repoussé le déploiement du VDSL2 est dû au fait qu'il n'y a qu'un seul opérateur réellement prêt pour cette technologie, j'ai nommé Free!
    Et au vu des dernières actualités, il est fort possible que les autres opérateurs ont mis la pression pour repousser le déploiement du VDSL2, le temps qu'ils sortent leurs box compatible... Écœurent!

  7. Réagir sur le forum