Un FAI peu respectueux des données personnelles de ses clients

3

Un fournisseur d’accès (dont le nom reste inconnu) aurait manqué à ses obligations en termes de données personnelles de ses clients, en omettant de déclarer ces dites données à la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés), en les conservant deux ans au lieu d’un, et… en les divulguant aux plaignants en cas de réquisition judiciaire, manquant à son obligation de confidentialité.

Le journaliste Jean-Marc Manach, qui a révélé toute l’affaire, l’explique de façon plus directe : « un FAI français balance ses abonnés aux autorités sans garantir leur confidentialité et les fiche pendant deux ans » !

La procédure de sanction, actuellement amorcée par la CNIL, empêche de révéler l’identité du fournisseur. Celui-ci devra toutefois corriger ces problèmes rapidement, sous peine d’écoper de sanctions financières… et de voir son nom exposé publiquement.

Ce FAI pourrait-il être Free ? La question est légitime ; les abonnés ayant bonne mémoire se souviendront que lors de l’affaire Call of Juarez/Techland, en 2007, Free avait décidé de communiquer sur demande les informations personnelles des abonnés soupçonnés de piratage. Cela avait alors fait grand bruit car aucun autre FAI sollicité par l’éditeur du jeu vidéo, n’avait accepté de communiquer de telles données. Reste à savoir si notre FAI a pris soin de changer de politique en la matière…

Source : Generation NT

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

3 commentaires

  1. La plainte d'UFC-Que choisir contre Free révélée aujourd'hui concerne un problème autre (droit d'accès et de rectification) que celui évoqué ici (non-respect de la confidentialité des données clients, fournies à des tiers, et non-respect des délais de conservation des dossiers). La proximité des deux news peut laisser penser qu'il y a un rapport, mais normalement, non.

  2. Réagir sur le forum