Tribune gouvernementale sur Hadopi

0

Gloire à Twi… Hadopi !

Franck Louvrier, conseiller à la présidence de la République pour la communication et la presse, a publié vendredi une tribune dans Le Monde dans laquelle il défend Hadopi avec des arguments plutôt… incompréhensibles.

Dans une mélasse étrange, Louvrier mêle joyeusement Twitter, Iran, réseaux sociaux, censure et… Hadopi. On a beau relire à plusieurs reprises, on ne comprend toujours pas le raisonnement. Extrait choisi.

« Twitter a un incroyable pouvoir multiplicateur. Un message peut être lu et dupliqué des millions de fois pour atteindre une audience mondiale en quelques minutes. C’est la viralité, l’effet de « buzz », comme disent les spécialistes, qui découle des innovations technologiques du Web 2.0. Ce qui menace le pouvoir de diffusion, c’est le filtrage des messages ou le blocage de l’accès à un site légal par le pouvoir en place. Cette menace n’est pas nouvelle : c’est tout simplement la version moderne et technologique de la censure.

Cependant, cette menace semble perdre du terrain. D’une part, la pression de l’opinion publique internationale condamne de plus en plus ouvertement de telles atteintes à la liberté d’expression sur des plates-formes sans frontières (Google, YouTube). Ainsi le geste sans précédent de la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton, qui a exigé que Twitter.com reporte une opération de maintenance sur son réseau pour permettre aux Iraniens de continuer à s’exprimer à travers le site. D’autre part, la dynamique de la technologie elle-même finit toujours par permettre le contournement des filtrages et des blocages, qui rend presque obsolète l’idée même de censure. »

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.