The Phone House pourrait perdre son contrat avec Orange

8

Le réseau indépendant de distribution de téléphones et forfaits mobiles, The Phone House, subit un nouveau coup dur : selon Le Figaro, l’enseigne n’est pas parvenue à renégocier son contrat avec Orange

Après avoir perdu son contrat avec Bouygues Telecom et, en conséquence, annoncé la fermeture de 79 boutiques, The Phone House va peut-être devoir se passer d’un de ses plus gros partenaires : Orange. L’opérateur ne pense pas renouveler son contrat avec la chaîne de magasins, qui arriverait alors à son terme fin décembre.

À lui seul, l’opérateur historique représente pas moins de 25% du chiffre d’affaires de l’enseigne. Autant dire que le coup porté pourrait être rude, pour ne pas dire fatal. Mais pour Guillaume van Gaver, PDG de The Phone House, la décision d’Orange ne serait pas encore arrêtée : « rien n’est décidé. Nous sommes en négociations pour renouveler ce contrat, comme c’est le cas depuis dix-huit ans », assure-t-il au Figaro.

Du côté du ministère des Finances, on se veut rassurant : quel que soit l’avenir du contrat avec Orange, Phone House « pourrait trouver un nouveau modèle économique avec la vente de terminaux nus, tablettes et autres matériels numériques », y suggère-t-on.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

8 commentaires

  1. Me demande ce que le ministère des finances vient foutre la dedans. il faudrait que le politique arrêtent d'intervenir pour tout et n'importe quoi dans les affaires privées. Surtout quand on voit les résultats dans le domaine publique.

  2. GATTACA a écrit :

    Me demande ce que le ministère des finances vient foutre la dedans. il faudrait que le politique arrêtent d'intervenir pour tout et n'importe quoi dans les affaires privées. Surtout quand on voit les résultats dans le domaine publique.


    Ok faut pas venir se plaindre quand il y aura pas de boulot et d'éviter de dire que le "gouvernement" ne fait rien...

  3. orom-assistance a écrit :

    Ok faut pas venir se plaindre quand il y aura pas de boulot et d'éviter de dire que le "gouvernement" ne fait rien...

    En même temps, tenter de résoudre le probleme du chômage en faisant supporter le cout d'emplois non nécessaires au consommateur je trouve cela bof. On paye des impôts sociaux pour ça déjà.

    Si demain on vous demande de payer votre litre de carburant 3 Euro, pour pouvoir embaucher des gens dans les stations services pour compter le nombre de voitures qui passent, laver les pare brises ou autre ... , vous trouverez cela bien ? (Je ne vise personne c'est un exemple au hasard).

    Je ne critique pas les employés dans cette affaire, eux n'y sont pour rien. Se sont les patrons qui eux, une fois la manne terminée, s'en sortent plutôt bien avec ce qu'ils ont planqué. Et les employés .... bha une fois le filon tari, qu'importe.
    Je suis extrêmement désolé pour les gens qui travaillent chez PhoneHouse, et qui au final se sont fait abusés. Mais le fait est que le métier prend un coup dans l'aile. Il vas donc falloir changer de système économique.

    La France reste le Champion de la désindustrialisation, et tant qu'on en sera là, on continuera d'aller dans le mur.
    Vendre du cerveau c'est bien, à condition que l'on ne pousse pas tout le monde à faire pareil, sinon ça fini par se bousculer au portillon ... Je me demande à quoi sert encore la TVA ... "Valeur Ajoutée" ... j'en ris ... jaune.

  4. GATTACA a écrit :

    Me demande ce que le ministère des finances vient foutre la dedans. il faudrait que le politique arrêtent d'intervenir pour tout et n'importe quoi dans les affaires privées. Surtout quand on voit les résultats dans le domaine publique.


    Un libéralisme économique débridé, sans régulations ni contrôles, conduit généralement à creuser un peu plus l'abime entre les gens très fortunés et les autres.
    A court, moyen et long terme, le déséquilibre économique induit par l'anarchie est une source d'inégalités sociales profondes et durables, ainsi que de troubles graves ...

  5. Patoun a écrit :

    En même temps, tenter de résoudre le probleme du chômage en faisant supporter le cout d'emplois non nécessaires au consommateur je trouve cela bof. On paye des impôts sociaux pour ça déjà.

    Si demain on vous demande de payer votre litre de carburant 3 Euro, pour pouvoir embaucher des gens dans les stations services pour compter le nombre de voitures qui passent, laver les pare brises ou autre ... , vous trouverez cela bien ? (Je ne vise personne c'est un exemple au hasard).

    Je ne critique pas les employés dans cette affaire, eux n'y sont pour rien. Se sont les patrons qui eux, une fois la manne terminée, s'en sortent plutôt bien avec ce qu'ils ont planqué. Et les employés .... bha une fois le filon tari, qu'importe.
    Je suis extrêmement désolé pour les gens qui travaillent chez PhoneHouse, et qui au final se sont fait abusés. Mais le fait est que le métier prend un coup dans l'aile. Il vas donc falloir changer de système économique.

    La France reste le Champion de la désindustrialisation, et tant qu'on en sera là, on continuera d'aller dans le mur.
    Vendre du cerveau c'est bien, à condition que l'on ne pousse pas tout le monde à faire pareil, sinon ça fini par se bousculer au portillon ... Je me demande à quoi sert encore la TVA ... "Valeur Ajoutée" ... j'en ris ... jaune.


    bravo pour ce développement !    :) :)

  6. La désindustrialisation est inéluctable pour tous, même la Chine est désormais atteinte. C'est une conséquence des gains de productivité.  Une seule issue : le partage du travail ou des biens produits, à moins que la crise de l'énergie / pollution nous frappe et nous oblige à limiter l'usage des machines, car trop coûteuses en énergie ou trop  polluantes.

  7. GATTACA a écrit :

    Me demande ce que le ministère des finances vient foutre la dedans. il faudrait que le politique arrêtent d'intervenir pour tout et n'importe quoi dans les affaires privées. Surtout quand on voit les résultats dans le domaine publique.

    Tu négliges juste qu'on parle ici d'Orange, dont l'actionnaire majoritaire reste... (wait for it) l'État !
    Le ministère est donc tout à fait légitime sur le dossier.

  8. Réagir sur le forum