Télévision 3D par ADSL : le juste débit ?

0

Avec l’arrivée de chaînes de télévision en relief (Orange, TF1, Canal+…) se pose immanquablement la question du moyen de transport à adopter. L’ADSL est-il suffisant pour transporter ces flux de plus en plus volumineux ? Orange et Free le pensent…

Avec l’âge, l’ADSL montre de plus en plus ses limites. Avec des débits allant jusqu’à 28 Mbps chez Free, mais souvent bien moins élevés (en fonction de la longueur de la ligne téléphonique et de sa qualité), on est en droit de se demander si les nouvelles chaînes en 3D ont leur place sur l’ADSL. Bien évidemment, à ce petit jeu, les fournisseurs d’accès à Internet défendent tous leur propre modèle.

Orange, premier à se lancer sur ce marché, prouve qu’un tel flux est techniquement possible. Son canal 3D est d’ores et déjà accessible aux abonnés ADSL disposant d’un débit de 8 Mbps minimum (et, bien sûr, aux abonnés en fibre optique). La 3D sur ADSL est donc déjà une réalité, même si son débit la réserve à une proportion minoritaire d’abonnés…

Côté Free, même si on ne propose pas (encore) de chaîne en 3D, on est plutôt du même avis. Selon le FAI, il n’y a « pas de problème pour recevoir des flux 3D sur l’ADSL : la 3D ne change rien par rapport à la 2D en terme de débit. Si l’abonné est capable d’avoir le multiposte chez lui alors il aura la 3D avec la même qualité d’image ». Des propos un peu trop optimistes, puisque la 3D avec les technologies de compression actuelles représente tout de même un gonflement de 50% du poids total de la vidéo (par rapport à sa version 2D) ; néanmoins, l’idée est bien là.

Si la HD en 2D est possible avec un débit de 5 Mbps chez Free, elle est possible en 3D à environ 8 Mbps. Peut-être même un peu moins, Free ayant souvent compressé ses flux un peu plus que la concurrence…

Pourtant, tout le monde n’est pas d’accord avec ce point de vue. Numericable estime qu’un flux à un débit de 15 Mbps est un minimum pour « assurer une qualité d’image viable en 3D ». Bien entendu, l’opérateur a également tout intérêt à promouvoir ses offres fibre, déjà bien implantées… Le FAI trouve ainsi un véritable argument de vente et n’hésite pas à le défendre, notamment en créant la “3D-HD Alliance” avec Cisco, Nagravision, Panasonic et Sagemcom.

Si la fibre optique (à terme) et le satellite restent donc les solutions les plus évidentes pour la diffusion en 3D, sa viabilité sur les offres ADSL actuelles reste disputée. Face aux déclarations contradictoires des deux côtés, comme d’habitude, les utilisateurs jugeront sur pièces…

Source : 01net

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.