Télécoms : en 2013, des revenus en baisse mais un maintien des investissements

0

L’ARCEP (Autorité de régulation des télécoms) vient de publier son Observatoire des marchés pour le 3è trimestre 2013. On peut y observer une tendance à des revenus en baisse pour les opérateurs par rapport à 2012 — mais les investissements restent stables.

Ainsi, par rapport à la même période en 2012, les opérateurs ont enregistré une baisse de revenus estimée à 8,7% (à périmètre constant). Cette baisse des revenus est surtout entraînée par les services mobiles (-14 %), là où les services fixes observent une baisse beaucoup plus modérée (seulement -3%, l’essor du haut débit ne parvenant plus à équilibrer totalement la chute du bas débit). On y verra avant tout l’effet de l’action de Free Mobile, ayant entraîné une baisse des tarifs mobiles chez l’ensemble des acteurs depuis début 2012.


En parallèle, les usages continuent à être en hausse : conséquence de la généralisation des forfaits illimités, la consommation d’appels voix augmente ainsi de 13,3% au T3 2013 (par rapport à l’année précédente) sur le mobile. Les Français utilisent visiblement de plus en plus leur portable, ce qui entraîne d’ailleurs une baisse assez nette de la consommation d’appels sur les fixes (-9,9%).

Les envois de SMS continuent à augmenter chaque année, mais de façon toujours plus ralentie (+2% au T3 2013 par rapport à l’année précédente) et la tendance ne devrait plus tarder à s’inverser. Les vieillissants messages sont supplantés par l’utilisation d’Internet mobile : le volume de données consommées par les utilisateurs explose, avec près de +60% sur un an !




La baisse des revenus n’empêche pas les opérateurs de maintenir leurs niveaux d’investissements. Ces derniers se maintiennent (hors achat de licences) à quelques 5 300 millions d’euros sur les 9 premiers mois de 2013, soit un niveau équivalent à celui observé sur les 9 premiers mois de 2012. On attendra l’arrivée des chiffres définitifs pour l’ensemble de l’année 2013 afin d’établir une comparaison plus complète, mais pour le moment, il semblerait que l’arrivée de Free Mobile n’ait pas été aussi destructrice qu’annoncée par ses concurrents…

Sur ce sujet, l’Arcep en profite pour rappeler que l’emploi ne semble pas non plus pâtir de l’arrivée de Free Mobile. “Depuis trois ans, le niveau d’emploi des opérateurs s’est globalement amélioré”, constate le gendarme des télécoms, signalant des hausses consécutives de 1,6% en 2010, 1,2% en 2011, et 0,3% en 2012, après plus de dix ans de baisse. Rappelons toutefois que ces chiffres ne prennent en compte que les emplois générés directement par les opérateurs télécoms, et non les emplois indirects.

Source : Arcep

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum