Succès pour le service Bloctel avec près de 3 millions d’inscrits

0

L’annuaire anti-démarchage téléphonique, Bloctel, rencontre un vrai succès depuis son lancement en juin dernier.

Mise en place à l’initiative du gouvernement, la liste Bloctel (accessible via le site officiel www.bloctel.gouv.fr à partir de mercredi) permet à toute personne de demander à être exclue des démarchages commerciaux par téléphone. À elle la tranquillité, après un délai de propagation pouvant durer jusqu’à un mois. L’inscription est valable pour une durée de trois ans, renouvelables.

Il semble que le projet soit un succès puisque la plateforme revendique déjà 2,7 millions d’inscrits, en six mois d’existence. Dans un communiqué, le gouvernement affirme par ailleurs avoir reçu « un peu moins de 330.000 réclamations, dont 90% concernent des appels reçus sur un numéro fixe ». D’ores et déjà, des procédures sont engagées contres les démarcheurs qui ne respectent pas les règles : « deux sanctions administratives ont été prononcées et deux autres sont engagées », précise le secrétariat d’État à la Consommation.

Un principe obligatoire pour les démarcheurs téléphoniques

À la différence du précédent système Pacitel, qu’il vient remplacer, Bloctel n’est pas facultatif. Les sociétés de démarchage téléphoniques doivent en tenir compte et de respecter le choix des consommateurs s’y étant inscrits, sous peine d’amendes pouvant monter jusqu’à 75 000 euros.

Bloctel n’est toutefois pas infaillible. De nombreuses pratiques ne rentrent pas dans le cadre du démarchage téléphonique : ainsi, les instituts de sondage, les associations à but non lucratif, ou encore le démarchage par SMS, seront dispensés de respecter la liste. De même, le démarchage de sociétés avec lesquelles vous disposez déjà de relations contractuelles (votre opérateur, votre assureur, votre banque, etc.) reste également autorisé.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum