Stéphane Richard refuse de voir en Free un «Zorro» des télécoms

0

Stéphane Richard, PDG d’Orange, s’est exprimé mardi sur l’impact de Free sur le marché à l’occasion de l’assemblée générale de l’Electronic Business Group (EBG), qu’il préside également.

S’il reconnaît que l’arrivée de Free Mobile est « une bonne nouvelle pour le consommateur », qui lui aura permis de bénéficier de « baisses de prix et (…) cela va continuer », Stéphane Richard ne pense pas qu’il soit possible de dresser un véritable bilan avant, au moins, « encore deux ou trois ans ».

Il invite tout particulièrement à se pencher sur le sort réservé aux opérateurs déjà en place : « aucune entreprise ne peut perdre la moitié de sa marge sans s’adapter et considérer un certain nombre de mesures qui ne seront pas positives » comme sur l’emploi (centres d’appels) et les investissements.

« Je conteste avec force cette idée que l’on est sorti du Moyen Âge pour arriver à l’époque moderne grâce à l’arrivée du quatrième opérateur », tempête-t-il, contestant la vision selon laquelle Free aurait « permis [au secteur]de passer de l’ombre à la lumière », ou serait un « Zorro venu libérer le consommateur opprimé par les méchants opérateurs ». Pour lui, l’argumentaire de Xavier Niel est « sympathique, populaire et un brin démago, mais [il]ne correspond pas à la réalité. (…) Cette position me hérisse un peu le poil ».

Source : Le Point

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.