Sarkozy évoque la création d’un Conseil du numérique

10

Lors d’un déjeuner organisé jeudi, en présence notamment de Xavier Niel (Iliad), Jean-Baptiste Descroix-Vernier (Rentabiliweb), Jacques-Antoine Granjon (Vente-privée) ainsi que des blogueurs, le président de la République a évoqué sa volonté de créer un Conseil du numérique.

Cette institution aurait pour rôle de reconnecter le gouvernement et les principaux acteurs de l’économie numérique, en consultant ces derniers avant toute prise de décision importante.

Problème : ainsi que le souligne ZDnet, ce projet n’a rien de nouveau. Il s’agit même d’une arlésienne : sa création était évoquée dès 2008 dans le Plan numérique 2012 élaboré par Eric Besson. Ce « Conseil national du numérique » devait succéder au Conseil stratégique des technologies de l’information…

Le CSTI a bien été dissous, mais depuis, rien n’a été fait en faveur de la création du Conseil du numérique.

Finalement, rien de concret n’a été annoncé lors de ce déjeuner présidentiel, qui ressemblait dès lors bien plus à une opération de séduction doublée d’une astuce de communication pour masquer le vote du point le plus sensible de la loi Loppsi 2, à l’Assemblée nationale. L’article 4, adopté la veille dans un hémicycle quasi-désert (27 députés), autorise notamment — au nom de la lutte contre la pédo-pornographie — le filtrage de sites web sans aucune intervention du juge, ni de la Cnil, ni d’une quelconque autorité indépendante.

Un vote décisif pour l’avenir du web en France, bizarrement bien peu médiatisé par les blogueurs de tout poil…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

10 commentaires

  1. Encore de l'argent dépensé pour rien. Et après on dit que les caisses sont vides. Ha non désolé ca va être aux contribuable de payer. Faudrait creer de l'emploi au lieu de conseil pour taxer les gens

  2. jswat a écrit :
    Faudrait creer de l'emploi au lieu de conseil pour taxer les gens
    Si la présence d'un quelconque "conseil" avait pu empêcher l'apparition de lois déjà obsolète dès le début de leurs mises en projet (Hadopi/Loppsi au cas où y'en a qui suivent pas), ça aurait été bien. Parce que prendre du temps pour faire passer des lois inapplicables, et ensuite galérer pour sauver la face, ça coûte surement bien plus d'argent qu'autre chose, là où d'autres décisions certainement plus utiles pourraient être prises, comme, par exemple, s'occuper de la source d'un certain problème plutôt que de le "masquer".

  3. Cley Faye a écrit :
    Faudrait creer de l'emploi au lieu de conseil pour taxer les gens
    Si la présence d'un quelconque "conseil" avait pu empêcher l'apparition de lois déjà obsolète dès le début de leurs mises en projet (Hadopi/Loppsi au cas où y'en a qui suivent pas), ça aurait été bien.
    Toi, tu crois au Père Noël. Depuis quand M. Sarkozy souhaite écouter d'autres acteurs que ses amis très riches ?

  4. speel a écrit :
    c'est possible de virer la photo, merci
    Je ne vois pas le rapport avec la discussion..... Et puis qu'on le veuille ou non N. Sarkozy est président de la république jusqu'aux élections de 2012. A ce titre son portrait (peu avantageux je l'accorde !) n'a pas a être censuré. Je pense MM les modérateurs que c'est cette 'réflexion épidermique' de M. 'Speel' qui devrait être censurée avec comme motif : HORS SUJET Amusez vous bien

  5. Roro91 a écrit :
    A ce titre son portrait (peu avantageux je l'accorde !) n'a pas a être censuré.
    Peu avantageux ?! Alors là... c'est un portrait tout ce qu'il y a de plus normal. Du coup, je me demande bien où est le souci. Au petit jeu des images peu flatteuses de N. Sarkozy pour les illustrations d'article, des tas de sites font bien pires que nous, d'ailleurs !

  6. yoann007 a écrit :
    A ce titre son portrait (peu avantageux je l'accorde !) n'a pas a être censuré.
    Peu avantageux ?! Alors là... c'est un portrait tout ce qu'il y a de plus normal. Du coup, je me demande bien où est le souci. Au petit jeu des images peu flatteuses de N. Sarkozy pour les illustrations d'article, des tas de sites font bien pires que nous, d'ailleurs !
    Après tout tu as raison ..... Il me faisait penser au autre portait qui la n'était pas flatteur ... Mais bon avoue qu'il n'est pas très photogénique !! Et puis arrêtons la car pour le coup nous sommes parfaitement hors sujet ... Cordialement a toutes et a tous !

  7. salut ...en consultant ces derniers avant toute prise de décision importante. je NE peux m'empêcher de penser à : Hadopi2 ah, s'ils avaient fait ça AVANT de faire voter Hadopi2 !

  8. D'après ce que j'ai entendu, le Conseil du numérique serait un groupement des acteurs du numérique constitué des industriels qui font le marché de l'internet en France (Fournisseurs d'accès et très gros fournisseurs de contenus). Je constate qu'une fois de plus les citoyens sont oubliés. Or réduire les acteurs du numériques aux industriels, c'est nier la véritable nature d'internet basée sur l'échange d'informations d'égal à égal (de client à client). Il semblerait que nos politiciens ne perçoivent internet que comme un "Minitel 2.0" *Benjamin Bayart* c'est à dire de client à serveur - ce qui provoque l'engorgement du réseau autour des serveurs et transforme internet en catalogue publicitaire géant. Quelle incompétence, quelle incompétence... Maintenant c'est le gouvernement qui organise les lobbies pour se faire manipuler ! :bravo:

  9. Réagir sur le forum