Redevance TV et box : le gouvernement partagé

8

La redevance audiovisuelle doit-elle étendre son champ d’application aux box Internet ? Les avis divergent au sein même du gouvernement.

La semaine passée, Fleur Pellerin, ministre de la Culture, a créé la polémique en indiquant qu’elle n’excluait pas de prendre en compte les « nouveaux modes de consommation de la télévision » en assujettissant les détenteurs d’abonnements à une box Internet au paiement de la taxe audiovisuelle. Cette mesure viserait essentiellement les foyers plus jeunes, où les habitants peuvent regarder le bouquet proposé par leur opérateur ADSL sans pour autant détenir de poste de télévision.

Cette idée, évoquée comme une simple « option » en cours d’évaluation par la ministre, a fait couler beaucoup d’encre. D’autant qu’au sein du gouvernement, Fleur Pellerin semble minoritaire : Axelle Lemaire, la Secrétaire d’État en charge du numérique, s’est déclarée « pas tellement favorable » à une telle réforme. Et ce week-end, c’est Emmanuel Macron, le ministre de l’Économie, qui se serait radicalement opposé au projet, appelant à une « réflexion sur une refonte plus globale de la redevance », selon le JDD.

Toute cette agitation médiatique ressemble fort à une tempête dans un verre d’eau. Une telle mesure, qu’elle soit adoptée ou pas, concernerait moins de 2 % des français : à l’heure actuelle, 98 % des foyers possèdent déjà un poste de télévision déclaré.

Source : JDD

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

8 commentaires

  1. Freenews a écrit :

    Toute cette agitation médiatique ressemble fort à une tempête dans un verre d’eau. Une telle mesure, qu’elle soit adoptée ou pas, concernerait moins de 2 % des français : à l’heure actuelle, 98 % des foyers possèdent déjà un poste de télévision déclaré.

    C'est exactement, ce qu'il faut en retenir. Sur le net, beaucoup de personnes s'imaginent qu'elles vont payer une double redevance, l'une pour la télé, l'autre pour internet. Il ne s'agit d’assujettir également à cette taxe, ceux qui ne possèdent qu'un accès à internet et pas de télévision, les autres ayant déjà un téléviseur déclaré, sont déjà assujettis à cette taxe. Pour le peu de gain, il serait préférable de laisser tranquille ces quelques personnes qui ont fait le choix de ne pas brancher de télévision du tout.

  2. eudilien a écrit :

    Il ne s'agit d’assujettir


    Ca on n'en sait rien du tout vu qu'on en est encore au stade de la réflexion. Il peut très bien n'y a voir aucune imposition, comme une double imposition. Le Gouvernement n'hésitera pas nécessairement si plus d'argent rentre dans les caisses, même si ce n'est que très peu. Avec plus de 2000 milliards d'euros de dettes, on a moins de scrupules.

  3. La taxe ne concerne que les acteurs publiques audiovisuelles, notamment du point de vue du budget de France télévision qui dépend de cette taxe en premier lieu, puis des revenus publicitaires en second lieu. Cela ne concerne pas encore les dettes de l'état, il y a l'impôt sur les revenus dédié pour cela.

  4. Raistlin a écrit :

    Ca on n'en sait rien du tout vu qu'on en est encore au stade de la réflexion. Il peut très bien n'y a voir aucune imposition, comme une double imposition.

    Ça n'a jamais été évoqué, ça, c'est de l'ordre du fantasme pur et dur. Ce n'est "pas impossible", certes, on peut aussi imaginer que le méchant gouvernement pas gentil va rétablir la loi martiale demain.

  5. Surtout pourquoi faire cela pour une box alors que ça ne l'ait pas pour plusieurs téléviseurs, plusieurs décodeurs TNT/SAT/etc....
    Et je ne sais même pas si cela serait légal.

    Dans sa conférence ce matin le président à annoncer que lui non plus n'était pas favorable.

  6. Pour la double imposition, il y a plus simple et ça a déjà existé : la redevance audiovisuelle pour toutes les résidences avec télé, dedans on ratisse les résidences secondaires, tertiaires, ...  qui ont été exemptées depuis que la redevance a été rapatriée dans la taxe d'habitation. Comme quoi, si le gouvernement voulait en mettre plus, il pourrait le faire. Mais on n'en est pas là. Le débat est : est-ce que les détenteurs de box qui n'ont pas la télé doivent-ils payer pour la redevance comme s'ils détenaient aussi une télé? Je pense qu'il serait contre productif que d'imposer cette minorité constituée d'étudiant et de réfractaires de la télé. Il vaudrait peut-être mieux que France Télévision révise sa manière de dépenser son budget, car si France télévision bénéficie d'une redevance (assez bonne? En tout cas, elle rapporte plus que la publicité), les autres chaines doivent se débrouiller sans.

  7. eudilien a écrit :

    Pour la double imposition, il y a plus simple et ça a déjà existé : la redevance audiovisuelle pour toutes les résidences avec télé, dedans on ratisse les résidences secondaires, tertiaires, ...  qui ont été exemptées depuis que la redevance a été rapatriée dans la taxe d'habitation. Comme quoi, si le gouvernement voulait en mettre plus, il pourrait le faire. Mais on n'en est pas là.


    Euh, dans mes souvenirs les résidences secondaires étaient exemptées de redevance télé si on était déjà assujetti dans la résidence principal avant que celle ci ne soit prise "d'office" dans la taxe d'habitation.

    eudilien a écrit :

    Le débat est : est-ce que les détenteurs de box qui n'ont pas la télé doivent-ils payer pour la redevance comme s'ils détenaient aussi une télé? Je pense qu'il serait contre productif que d'imposer cette minorité constituée d'étudiant et de réfractaires de la télé. 


    Autant je suis contre le paiement systématique pour les détenteurs de box car ce n'est pas parce qu'on a un récepteur qu'on regarde forcément la télé
    Autant je ne suis pas d'accord si les personnes regardent la télé, pourquoi serait elle exempté du fait de leur mode de réception ou de visionnage ?
    Je suis pour l'égalité.
    Mais il est vrai que cela serait un casse tête pour savoir qui doit payer ou non.

    eudilien a écrit :

    Il vaudrait peut-être mieux que France Télévision révise sa manière de dépenser son budget, car si France télévision bénéficie d'une redevance (assez bonne? En tout cas, elle rapporte plus que la publicité), les autres chaines doivent se débrouiller sans.


    Tout à fait d'accord qu'une fois de plus on s'occupe des symptômes plutôt que des racines du mal.

  8. doppel a écrit :

    Euh, dans mes souvenirs les résidences secondaires étaient exemptées de redevance télé si on était déjà assujetti dans la résidence principal avant que celle ci ne soit prise "d'office" dans la taxe d'habitation.

    Bonjour,
    Il y a eu plusieurs évolutions. Si je me souviens bien, dans les années 70 par exemple, seules les télés "à demeure" dans les résidences secondaires étaient soumises à la taxe. Les télévisions portables (ou portatives?) n'y étaient pas soumises si la taxe était payée dans la résidence principale. On était supposé apporter avec soi sa télé à chaque séjour dans la résidence secondaire! C'est pourquoi on trouvait à cette époque des téléviseurs avec poignée et des antennes télescopiques.

  9. Réagir sur le forum