Radio numérique terrestre : un moratoire de la dernière chance

18

RIP RNT

Les chances de voir naître le projet Radio numérique terrestre (RNT) en France, repoussé à de nombreuses reprises, se réduisent encore un peu plus aujourd’hui : David Kessler, auteur d’un rapport gouvernemental sur la question, préconise un « moratoire » de la dernière chance sur son déploiement, d’une durée de deux à trois ans…

Inscrit dans la loi sur l’audiovisuel de de mars 2007, le déploiement de la RNT a, depuis, connu de multiples obstacles ; on lui reproche tantôt d’être trop coûteux à mettre en place (infrastructures, aides aux petites radios), trop complexe… de plus, le projet ne remporte pas l’adhésion des grands groupes de radio privées, qui y voient un risque de multiplication de la concurrence, à l’instar de ce qui s’est passé dans le monde de la télévision avec la TNT.

David Kessler accorde une dernière chance à l’avenir de la RNT. Dans son rapport, le conseiller gouvernemental préconise la mise en place d’un moratoire, sur deux à trois ans : « un lancement massif et général de la RNT nous paraît, à supposer qu’il soit souhaitable, devoir être écarté à court terme, faute de moyens (…) Cela ne signifie pas, pour autant, que la RNT reste sans avenir », indique-t-il.

Pour le journal Libération, pas de doute : ce rapport ne laisse qu’une chance très mince de voir un jour débarquer la RNT en France, à une échelle nationale. Même son de cloche du côté d’un groupement de radios nantaises, expérimentant la diffusion en RNT depuis un an : « il ne dit pas oui, il ne dit pas non, il laisse y aller ceux qui veulent y aller, et propose un moratoire pour les autres ».

Kessler suggère tout de même la mise en place d’une nouvelle expérimentation en région Bretagne, ainsi que la mise en place d’un Observatoire de la radio numérique au sein du CSA. Mais depuis le temps, plus grand-monde n’y croît…

Source : Libération

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

18 commentaires

  1. «un lancement massif et général de la RNT nous paraît, à supposer qu’il soit souhaitable, devoir être écarté à court terme» C'est donc un enterrement de première classe. Confirmation que c'est bien le boulot des commissions dans ce pays. En effet qui ira s'acheter un appareil ne pouvant recevoir que les quelques stations qui s'y lancerait alors que les autres resteraient dans l'ancien système ? Une évolution comme celle-ci, comme pour la TNT, doit bien évidemment être générale ou ne pas être.

  2. De toutes façons avec l'arrivé de la 4g bientôt en mode embarqué dans les voitures la RNT n'a pas des masses d'intérêt. Il suffira d'avoir un bon outil de radio sur le net et le tour sera joué. C'est déjà presque faisable avec un téléphone actuel branché sur l'autoradio alors avec une bonne infra cela ne pourra être que mieux.

  3. Ludo94 a écrit :
    De toutes façons avec l'arrivé de la 4g bientôt en mode embarqué dans les voitures la RNT n'a pas des masses d'intérêt. Il suffira d'avoir un bon outil de radio sur le net et le tour sera joué. C'est déjà presque faisable avec un téléphone actuel branché sur l'autoradio alors avec une bonne infra cela ne pourra être que mieux.
    Un système nécessitant un abonnement auprès d'un opérateur n'aura jamais le quart de l'impact similaire à un réseau hertzien national. Ne serait-ce que pour des raisons de coût pour l'auditeur...

  4. yoann007 a écrit :
    De toutes façons avec l'arrivé de la 4g bientôt en mode embarqué dans les voitures la RNT n'a pas des masses d'intérêt. Il suffira d'avoir un bon outil de radio sur le net et le tour sera joué. C'est déjà presque faisable avec un téléphone actuel branché sur l'autoradio alors avec une bonne infra cela ne pourra être que mieux.
    Un système nécessitant un abonnement auprès d'un opérateur n'aura jamais le quart de l'impact similaire à un réseau hertzien national. Ne serait-ce que pour des raisons de coût pour l'auditeur...
    Tout a fait. Et en plus avant que la 4G est une zone de couverture aussi étendu que la FM, les poules auront des dents. Déjà que la couverture en 3G est minable (en terme de % du territoire, pas de la population), alors la 4G...

  5. La RNT c'est : - la possibilité de disposer de beaucoup plus de choix - diffuser des infos supplémentaires comme les titres en cours, pochette, ... - Mais c'est surtout un gain de qualité indéniable. Je comprends que les gros en place ne veulent pas bouger leurs fesses, vu les daubes qu'on nous sert toutes radios confondues, mais il y a quand même des avantages dont ils pourraient tirer parti. En tout cas là où il y a un gain pour les consommateurs la question ne devrait pas se poser et l'état devrait faire son taff en imposant des évolutions comme avec la TNT ou la téléphonie mobile. Il manque peut-être un régulateur, comme l'ARCEP pour les télécoms pour faire bouger les choses

  6. Perso j'ai du mal à croire en la radio numérique... Autant pour la télé numérique on rajoute un appareil à partir d'une 20aine d'€ sur tout téléviseur équipé d'une entrée péritel (depuis 1983 un truc comme ça) et c'est dans la poche, autant la radio numérique permet plus de choix de radio, une meilleur qualité, l'affichage de la pochette de ce que l'on écoute etc etc mais à quel prix ? Quid de la FM (de nos radio réveil, de notre petite radio de salle de bain, du vieux poste radio ds le garage etc etc) Bref, au jour d'aujourd'hui, j'y crois pas...Mais bon je disais sans doute la même chose pour la tablette tactile et pourtant...

  7. C'est quand même anormal que la radio soit encore en analogique. Tous les autres médias y passent. On a une télé qui est est aux norme du 21e siècle et une radio dont les normes datent de plus de 30 ans. Et puis la concurence c'est sain et ces grands groupes ont ils des fréquences sur tout le territoire ? Non avec la RNT toutes les radios nationales sans exceptions seront reçues sur l'ensemble de la France métropolitaine. Mais des groupes comme RTL préfèrent ne pas avoir une couverture à 100% plutôt que des conccurents supplémentaires. Je croyais qu'ils avaient une nouvelle radio qui serait diffusée RTL L'équipe.

  8. vu l'état des finances de la France et les problèmes et les endettements qui s'y ajoutent, on peux dire que ce n'est pas une priorité, la radio numérique éxiste par satellite et c'est dejà super et depuis longtemps.

  9. katachy a écrit :
    la radio numérique éxiste par satellite et c'est dejà super et depuis longtemps.
    Certes dans le salon ou bien la chambre, bureau, bref dans la cabane, c'est bien , mais tu te vois te balader avec une coupole du sport (parabole) sur ta Smart et avoir toute l'installation par derrière: coupole, ampli, enceintes, éventuellement TV car tu as analsat, euh pardon Canalsat ??? Le système FM étant plus que veillissant, on pourra bientôt comparer ça aux grandes ondes car à savoir qu'en Suisse, Danemark, ils ont les DAB==>RNT. La France aura toujours "au moins ça" de retard dans le monde de la télévision (HBBTV notament) et de la radio. Le Piaf qui gère notre pays ne fait qu'en faveur de ses amis du CAC alors qu'ils y a d'autres priorités (pas forcement la RNT). Bref . Je pense que ce moratoire est la dernière chance de la RNT avant que cela ne repart dans les cartons.

  10. Réagir sur le forum