Rachat de Bouygues Tel avorté : les télécoms ont mal aux bourses

2

La bourse de Paris a la gueule de bois après que Bouygues Telecom ait refusé l’offre de rachat émise par le groupe Altice (Numericable-SFR).

Lundi, la perspective d’une consolidation du marché avait été favorablement accueillie par les marchés, puisque tous les opérateurs — qu’ils soient directement concernés par l’offre ou pas — avaient connu une belle progression sur la journée. Numericable-SFR, Bouygues, Iliad (Free) et Orange étaient tous gagnants.

Évidemment, le refus de l’offre par le groupe Bouygues aura eu l’effet inverse. Ce mercredi, les opérateurs essuient tous un recul à la hauteur de la déception. Voici un résumé de la situation à l’heure où nous écrivons ces lignes :

  • Bouygues : -8,73 %
  • Numericable-SFR : -8,60 %
  • Iliad : -7,47 %
  • Orange : -3,01 %

via boursier.com

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

2 commentaires

  1. Ben tiens, 3 opérateurs au lieu de 4, ça aurait sans doute, comme dans d'autres pays où ça s'est passé, fait augmenter les prix, et donc le rendement si prisé par le marché boursier... Pas de bol pour eux hein ? Et tant mieux pour nous, pourvu que ça dure !
    Allez, ça va pas durer ce petit malaise, les cours vont remonter, on a l'habitude de voir s'affoler le marché pour rien, ils prennent des vapeurs à la moindre contrariété et ensuite ils se reprennent de plus belle  ::)

  2. Réagir sur le forum