Projet de loi : la localisation des centres d’appels restera privée

9

Le projet de loi du député UMP Marc Le Fur, visant à informer obligatoirement le consommateur de la localisation du centre d’appel qu’il est en train de joindre, n’a pas été adopté.

Le texte devait imposer à toutes les entreprises françaises d’« identifier clairement le pays » où est implanté le centre d’appel que le client est en train de contacter. « Lorsque la documentation jointe à un produit ou un service fait mention d’un centre d’appels dédié aux clients, sa localisation doit être précisée », ajoutait le projet de loi.

Pour le député, il était question de mettre en avant le “produire français” face à la délocalisation des hotlines.

Le texte n’a cependant pas été adopté par l’Assemblée nationale. La Commission des affaires économiques a rejeté l’ensemble de la proposition de loi.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

9 commentaires

  1. identifier clairement le pays où est implanté le centre d’appel ?
    Malheureusement c'est relativement simple, "l'accent étranger" du Hotliner suffi pour savoir le plus souvent.
    Ce qu'on peu déplorer c'est l'absence de choix, celui-ci nous est imposé.

  2. Il y a encore quelques semaines, c'était :
    "Vous allez voir ce que vous allez voir, il va falloir rapatrier les hotlines en France."
    Aujourd'hui, même devant un petit amendement symbolique, le gouvernement encore une fois, baisse son pantalon.
    D'ici cinq ans, c'est la hernie discale garantie.

  3. Réagir sur le forum