Pierre Bergé : « je regrette de m’être embarqué dans cette aventure » (Le Monde)

14

Pierre Bergé, l’un des trois membres du trio de repreneurs du journal Le Monde (aux côtés de Xavier Niel et Matthieu Pigasse), explique, dans une lettre adressée à la direction du journal, « regretter de s’être embarqué dans cette aventure ».

Sa réaction virulente, dans une lettre révélée par Electron Libre, fait réponse à la publication dans Le Monde d’un article sur François Mitterrand que Pierre Bergé, soutien reconnu de l’ex-président de la République, n’a pas vu d’un bon œil.

« Je tiens à vous faire part de mon profond désaccord avec le traitement réservé à Mitterrand dans le Monde. Cet article immonde, à charge, digne d’un brûlot d’extrême droite est une honte qui n’aurait jamais dû être publiée. Il rappelle le temps de Plenel/Gattegno et de la « chambre du président’’. Je le prends en outre comme un acte anti-Bergé pour marquer l’indépendance du journal vis-à-vis d’un actionnaire », dénonce l’investisseur.

Celui-ci fait également part, pour la première fois, de ses regrets d’avoir investi dans Le Monde, tout en garantissant l’indépendance éditoriale des journalistes (“payer sans avoir de pouvoirs”) : « Je regrette de m’être embarqué dans cette aventure. Payer sans avoir de pouvoirs est une drôle de formule à laquelle j’aurais du réfléchir ! Je considère que contrairement à ce que j’ai VOULU et à ce qu’ils prétendent, les journalistes du Monde ne sont pas libres mais prisonniers de leurs idéologies, de leurs règlements de compte, et de leur mauvaise foi. Tout cela est très grave », conclut-il.

La lettre a été adressée à Erik Izraelewicz, directeur du Monde, avec en copie « Xavier Niel et Matthieu Pigasse, Louis Dreyfus, président du directoire, Jean-Francis Bretelle, président du conseil de surveillance, président d’Oléron Participation, une société fondée par Alain Minc et Pierre Bergé, et de Caviar House & Prunier, et Gilles Van Kote, président de la société des rédacteurs du Monde ».

Reste à savoir si Pierre Bergé, actionnaire déçu, souhaitera poursuivre sa participation au sein du journal après cet échange de mots peu amènes…

Source : Electron Libre

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

14 commentaires

  1. L'article jugé "blasphématoire"par le mitterrandolâtre Pierre Bergé se trouve ici : http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/05/09/critique-des-annees-mitterrand_1519153_3232.html. Lionel Jospin avait bien parlé en son temps d'un devoir d'inventaire des années Mitterrand qui, a ma connaissance n'a jamais été fait par le PS... Bon courage aux journalistes du Monde considérés comme "hérétiques"; le Grand Inquisiteur prépare les fagots du bûcher !

  2. L'article du monde est très bien écrit et raconte assez fidèlement ce qu'était la politique de Mitterrand. Loin d'être un torchon brûlé, il s'agit d'un article dérangeant pour ceux qui nient la contre productivité de Mitterrand, l'art de vendre l'inverse de ce qu'on a promis.

  3. "Payer sans avoir de pouvoirs est une drôle de formule à laquelle j’aurais du réfléchir !" Tu m'étonnes... Ca fait bizarre de se rendre compte que l'argent ne permet pas tout. Il n'a franchement pas honte de sortir des choses pareilles ? il pensait qu'en achetant le Monde il allait pouvoir dicter ce qu'il voulait aux journalistes ?

  4. eudilien a écrit :
    l'art de vendre l'inverse de ce qu'on a promis.
    ça me rappelle des promesses de 1995, de 2002, et surtout de 2007...

  5. saumurien a écrit :
    les-annees-mitterrand : beuuuuurrrrrk, le plus grand désastre connu en France.
    Ah bon ! vous étiez dans la confidence pour affirmer de telles choses ? de quel désastre parlez vous ? Certainement, ceux des bruits de couloirs, de journalistes véreux et d'hommes politiques sans scrupule dont le seul but est leur carrière et uniquement leur carrière, sans se soucier du peuple, qui petit à petit ont ruiné la France et qui continuent de la rendre exsangues au profits d'actionnaires multimilliardaire qui s'enrichissent tous les jours un peu plus ? Avant de critiquer, faudrait se renseigner, faire de la recherche et engranger un peu plus de lecture sur la chose. Car pour avoir un avis comme le votre aussi plat et nul vous ne devez pas avoir beaucoup de culture. On peut être critique mais pas bêtement avec des ragots de comptoirs.

  6. Réagir sur le forum