Peut-on se passer d’internet ?

6

C’est la question que se pose Le Monde Magazine dans un article intitulé « On ne vit plus sans connexion ». Bien loin de diminuer leurs dépenses dans le domaine d’internet et de la téléphonie mobile, les Français les augmentent plutôt, et à vue d’œil…

Ainsi, de mai 2008 à mai 2009, « les dépenses liées à l’abonnement Internet sont celles qui progressent le plus vite (+ 22%, à 264 euros) ». Il en ressort que le secteur du numérique n’est pas vraiment touché par la crise en raison de son caractère bien spécifique. « C’est l’offre qui a créé la demande, puis le besoin, voire aujourd’hui pour certains, l’addiction. » En témoignent ces 805 euros moyens par foyer et par an, consacrés à la seule téléphonie mobile ?

Si l’article rappelle que c’est bien Free qui, « en lançant son offre « triple-play » (Internet haut débit, téléphone et télévision illimitée) à 29,90 euros par mois en 2002, a obligé ses concurrents à s’aligner », il salue également les initiatives plus récentes comme celle de Numéricable et son forfait à 19,90 €. Avec des forfaits déjà bas, si les dépenses des internautes sont à la hausse, c’est bien entendu avec l’arrivée de services optionnels payants, dont les revenus par abonné (le fameux ARPU) sont devenus un enjeu majeur pour certains fournisseurs, dont Free. Ce qui n’était qu’un simple accès au réseau mondial est devenu un véritable bouquet de chaînes payantes et de vidéo à la demande, à portée de télécommande…

Source : Le Monde Magazine

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

6 commentaires

  1. ... Sauf que Free n'a pas proposé le "Triple play" en 2002. Cette première offre était une simple offre ADSL (avec une Freebox...) à 1Mbps et 29,99€/mois. Ce n'est que plus tard que Free proposera la téléphonie, puis la télévision... (voir historique de Free pour les dates, j'ai la flemme de consulter mes archives...).

  2. Disons que fin 2002 c'était une offre triple play ready. On avait tout ce qu'il fallait sauf l'ouverture du service :) Par contre c'était 29.99 euros que sur le papier parce que de décembre 2002 à juin 2003 j'ai payé 0 euros et je connais plusieurs autres personnes qui ont eu leur abo chez Free gratuit sur cette période

  3. Non puisque tout en devient dépendant mais c'est une volonté alors la question que se pose ce magazine est un peu teubé ! Moi sans internet j'ai plus de téléphone, ni de tv, ils sont aussi en train de numériser les livres. Je ne pourrais plus non plus payer mes impots

  4. Réagir sur le forum