Olivier Roussat (Bouygues) s’offusque de la « scandaleuse » offre de Free

0

Suite à l’arrivée des offres de Free Mobile sur le marché, les opérateurs téléphoniques déploient des trésors de langue de bois pour se justifier auprès des médias. Si certains font amende honorable et se contentent d’essayer de répliquer au mieux l’offensive du trublion, ce n’est manifestement pas le cas d’Olivier Roussat, directeur général de Bouygues Télécom…

Dans une interview consacrée au JDD, celui-ci est notamment amené à réagir aux tarifs de l’offre freenaute, notamment le forfait à 2 €, toujours inégalé. Le journal lui pose également la question qui fâche : pourquoi ne pas avoir baissé les tarifs avant l’arrivée de Free ? La réponse ne manque pas de saveur…

Extrait :

En revanche, leur offre à 2 euros est imbattable…

Le « tarif social » de Free est scandaleux. Il comporte des surcoûts importants car ni les appels, ni les SMS, ni Internet ne sont bloqués. Sans naviguer, la mise à jour automatique des applications sur smartphones consomme 60 mégaoctets par mois, soit 6 euros de hors forfait. Pour s’inscrire, il faut avoir Internet et un compte en banque, pas le profil de personnes en difficulté ou de la « mamie du Cantal ». Cette offre est faite pour accrocher les clients et les amener au forfait à 19,99 euros. La carte SIM gratuite pour leurs abonnés s’active au bout de dix jours même si vous ne l’utilisez pas. Cela permettra à Free de gagner des clients en masse sans qu’ils consomment. C’est ça sa stratégie.

Pourquoi n’avez-vous donc pas baissé vos tarifs plus tôt ?

Free débarque à un moment où le coût des appels a été divisé par dix en trois ans. Ses dirigeants n’ont rien révolutionné. Une offre agressive qui utilise le réseau d’un autre, c’est un opérateur virtuel (MVNO) ! Ils devront garantir une qualité des appels malgré un va-et-vient entre son réseau et celui d’Orange. Nous avons 15.000 antennes en France, dont 565 à Paris, contre 1.600, dont 25 dans la capitale, pour Free. Ils ont fait de l’affichage de prix, nous verrons la différence dans le futur.

- Lire l’interview complète sur le site du JDD

- Retrouvez notre dossier complet sur le lancement de Free Mobile

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.