Olivier Roussat (Bouygues) s’offusque de la « scandaleuse » offre de Free

57

Suite à l’arrivée des offres de Free Mobile sur le marché, les opérateurs téléphoniques déploient des trésors de langue de bois pour se justifier auprès des médias. Si certains font amende honorable et se contentent d’essayer de répliquer au mieux l’offensive du trublion, ce n’est manifestement pas le cas d’Olivier Roussat, directeur général de Bouygues Télécom…

Dans une interview consacrée au JDD, celui-ci est notamment amené à réagir aux tarifs de l’offre freenaute, notamment le forfait à 2 €, toujours inégalé. Le journal lui pose également la question qui fâche : pourquoi ne pas avoir baissé les tarifs avant l’arrivée de Free ? La réponse ne manque pas de saveur…

Extrait :

En revanche, leur offre à 2 euros est imbattable…

Le « tarif social » de Free est scandaleux. Il comporte des surcoûts importants car ni les appels, ni les SMS, ni Internet ne sont bloqués. Sans naviguer, la mise à jour automatique des applications sur smartphones consomme 60 mégaoctets par mois, soit 6 euros de hors forfait. Pour s’inscrire, il faut avoir Internet et un compte en banque, pas le profil de personnes en difficulté ou de la « mamie du Cantal ». Cette offre est faite pour accrocher les clients et les amener au forfait à 19,99 euros. La carte SIM gratuite pour leurs abonnés s’active au bout de dix jours même si vous ne l’utilisez pas. Cela permettra à Free de gagner des clients en masse sans qu’ils consomment. C’est ça sa stratégie.

Pourquoi n’avez-vous donc pas baissé vos tarifs plus tôt ?

Free débarque à un moment où le coût des appels a été divisé par dix en trois ans. Ses dirigeants n’ont rien révolutionné. Une offre agressive qui utilise le réseau d’un autre, c’est un opérateur virtuel (MVNO) ! Ils devront garantir une qualité des appels malgré un va-et-vient entre son réseau et celui d’Orange. Nous avons 15.000 antennes en France, dont 565 à Paris, contre 1.600, dont 25 dans la capitale, pour Free. Ils ont fait de l’affichage de prix, nous verrons la différence dans le futur.

- Lire l’interview complète sur le site du JDD

- Retrouvez notre dossier complet sur le lancement de Free Mobile

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

57 commentaires

  1. Salut,
    En attendant monsieur Olivier Roussat ne parle pas de revoir les prix pour les abonnés de chez Bouygues, mais il accepte de le faire par l'intermédiaire de sa filiale B and You, c'est un charlot ce monsieur, vivement que j'arrive à la fin de mon contrat pour quitter ses voleurs qui ne veulent pas reconnaître la vérité sur le fait de nous avoir entubé depuis des années. La part de gâteau est moins grosse ça le dérange.

  2. pov Olivier Roussat c'est vrai c'est scandaleux, ce qui etait scandaleux c'est la complicité des3 opérateurs avant l'arrivée de Free, et au debut de Bouygues dans le mobile je me souviens d'amis qui disaient que cela ne fonctionnait pas terrible avec le peu d'antennes, le temps qu'ils se déploient, accordons la meme clemence pour les debuts de Free. Mais on comprend Olivier Roussat, Bouygues est celui qui a le plus à craindre car le dernier arrivé des 3 avant l'arrivée de Free et celui avec le moins de clients alors il faut en faire venir d'autres mais surtout empecher ceux qui y sont de partir. bah vous reste TF1 ça vous occupera de regrader la télé en attendant le client !
    et il me semble que l'offre d'orange "sosh" elle aussi ne se fait que apr internet il va critiquer aussi? et la mamie du cantal elle vous em.....

  3. Ca ressemble au même débat qu'il y a eu il y a 10ans avec l'offre Freebox ... Free ils vont pas faire ceci .... Nous on fait ca et ca .... Et puis une fois que ca s'est calmé, tout le monde fini par s'aligner :)

  4. Je dois avouer que la forfait a 2 euros me pose principalement 2 questions:
    - Sera-t-il possible de le bloquer à une certaine somme? Rien n'est moins sur. Lors de la présentation, X.N. a parlé de blocage pour le forfait illimité. Si le principe de l'option à 5 euros pour l'international permet en théorie de contrôler ses appels internationaux, rien n'est prévu pour les appels surtaxés et la data. Et pourquoi l'option à 5 euros n'est-elle valable que 3 mois.
    - Sera-t-il possible de faire du roaming international? La brochure tarifaire semble indiquer que non. Ce qui est difficilement acceptable.
    Sans parler de scandale, les arguments de O.Roussat sont en partie pertinents.
    En ce qui me concerne, je n'ai pas besoin de l'illimité, donc sans roaming international, je quitte Free pour ZeroForfait ou Virgin par exemple.

  5. Je dirais juste que ce monsieur oublie les débuts de Bouygues, moi non!
    ok sa remonte mais à l'époque il affichait une carte de la france toute rouge quasiment. 5les points rouge représentait leur réseau); et bien même en ville on captait rien de rien et 6 mois après toujours pas!
    Enfin, ils ont la mémoire courte ses gens!

  6. Le roaming data marche du feu de dieu.
    Testé avec WaZe entre Nozay(91) et Paris le long de la N118. à Nozay, on est sur une antenne Free native. arrivé sur le plateau de Saclay, pas d'antenne free, on est sur le réseau Orange.
    Auncune interruption du réseau sur le trajet. Le téléchargement de la carte en temps réeel sans saccades s'est passé à la perfection.
    Avant, avec Bouygues, j'avais des coupures réseau dans la cuvette d'Orsay, la carte freezait, maintenant, nickel!
    Alors Monsieur Bouygues, avant de faire du FUD sur la qualité du réseau hybride free/orange, essaye de consolider ton réseau qui est pas si terrible que ça...........

  7. Réagir sur le forum