Offres RSA : le gouvernement maintient le cap malgré Free Mobile

57

Dans une réponse écrite à la députée UMP Muriel Marland-Militello à l’Assemblée nationale, le ministère délégué à l’Industrie, à l’Énergie et à l’Économie numérique, fait le point sur les forfaits mobiles dits sociaux.

Face à l’arrivée des nouvelles offres de Free Mobile, et notamment le forfait à 2 € par mois offrant une heure de communication et 60 SMS, le gouvernement réaffirme sa position et mentionne les sept offres labellisées : Orange, SFR, Bouygues, Coriolis, Auchan Télécom, Call in Europe et La Poste. Toutes ces offres ont en commun de proposer 40 minutes de communication et 40 SMS pour un prix avoisinant les 10 euros par mois — le tarif le moins cher étant proposé Auchan Télécom, à 8,99 €/mois, à condition de justifier être bénéficiaire du RSA.

Sans un mot sur la révolution mobile de la semaine passée, le gouvernement continue donc à mettre en avant un principe d’offres labellisées extrêmement chères, mettant en avant un cahier des charges précis. À aucun moment l’hypothèse de revoir les tarifs des offres à la baisse n’est évoquée…

Lors de la conférence de presse de Free Mobile, diffusée en direct sur Internet, Xavier Niel avait consacré une partie de son discours aux offres mobiles à tarif social, ou forfaits RSA pour… « racket-super-arnaque ».

via Numerama

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

57 commentaires

  1. Et ça continu,
    on fait comme si Free Mobile n'avait rien fait, mais c'est tout le contraire il est beaucoup facile de payer 2 euros qu'une dizaine.
    Pfffffffff

  2. Euh et alors ??
    rien n'empeche une personne au RSA de souscrire l'offre de Free plutot qu'une labelisé.
    donc ou est le problème ??
    C'est comme pour le bio... si tu ne respecte pas la charte tu n'as pas le lable... même si ton offre est mieux. Si tous les points ne sont pas respecté point de label.

  3. Ca impliquerait surtout pour certains politiques de se remettre en cause. Chose inacceptable. Un politique ne peut pas se tromper, voyons.
    Peut-être aussi (j'ai bien dit peut-être, corrigez moi si je me trompe) que l'état subventionnait d'une manière ou d'une autre cette offre RSA. En la rendant inintéressante à tous, ce sont autant de subventions que l'état n'aura pas à débourser ? Enfin, ce n'est qu'une supposition

  4. Remarque très pertinente, je pense qu'ils sont déjà sur cette question mais comme quoi, il ne suffit pas que les prix soit abordables, les moyens de paiement aussi!

  5. L'ouverture d'un compte bancaire est un droit, et il est plus que conseillé dans la vie de tous les jours. L'ouverture d'un compte est gratuite, c'est la carte bleue qui est payante. Alors je vois pas où est le problème ...

  6. L'offre à 2 euros, zéro pour les abonnés Free est de plus un excellent moyen de tester le réseau free sans se ruiner. Il suffit de ne pas demander la portabilité et si ça fonctionne, puisque l'offre est sans engagement, on résilie et on bascule sa ligne régulière vers Free. Pour un test sur un ou deux mois, ça coûtera maximum 14 euros (je prendre en compte les 10 euros de frais postal).
    Concernant les offres RSA, évidemment qu'elles sont subventionnées, je vois mal nos grands opérateurs et nos petits mvno faire dans la charité, business is business. Maintenant s'ils ont un brin de conviction démocratique, nos politiques feront certainement un deal avec Free dans le cas où son réseau fonctionne comme prévu. Mais bon, entre le politque et la politique, il y a souvent une marge.

  7. Réagir sur le forum