Numericâble : un article dans Le Canard Enchaîné

0

Le futur sera cuivré ou ne sera pas 🙂

Le Canard Enchaîné publie un article sur l’opérateur Numericâble. Celui-ci bénéficierait d’arrangements exclusifs lui facilitant considérablement la pénétration dans les immeubles, tandis que les opérateurs déployant de la Fibre optique jusqu’à l’abonné doivent écumer les interminables procédures administratives pour parvenir à apporter le Très Haut Débit partout.

Pointés du doigt par l’article : L’Elysée, ainsi que le groupe socialiste à l’origine de ’l’amendement Numericâble’, et une intervention clownesque de François Brottes qui brille par sa méconnaissance technique du dossier.

Extrait :
[…] Un discret amendement, voté le 9 juin par l’Assemblée, l’autorise en effet à installer son nouveau réseau de fibre optique dans tous les immeubles où il est déjà présent avec son câble classique. Et ce, sans avoir besoin de demander l’accord des co-propriétaires.
Numéricâble pourra ainsi moderniser presque tous les immeubles ’câblés’, puisqu’avec l’accès à plus de 10 millions de foyers, il est en situation de quasi-monopole. « C’est un avantage formidable », tempête un responsable de France Telecom. Qui, comme ses concurrents (Free, N9uf-Cegetel, etc.), vient de se lancer dans la fibre optique. « il faut, en moyenne, un an pour décrocher un contrat dans un immeuble. Numericâble, lui, arrivera et fera immédiatement ce qu’il veut. Cela lui donnera une avance commerciale décisive sur nous. »
Pour Numericâble, donc, pas de copropriétaires à convaincre, d’assemblée générale à réunir, ni de concurrents à affronter pour vendre, sur son réseau, des services rémunérateurs […]




- Visiter le site du Canard Enchaîné.

- Voir un aperçu de l’article (lisible en plissant bien les yeux, mais mieux vaut aller acheter l’édition papier ;))

Partager

A propos de l'auteur

Les commentaires sont fermés.