Novelli veut rendre la hotline de Free et Alice gratuite

15

Les cinq nouvelles dispositions proposées par Hervé Novelli pour réguler le secteur des télécoms en faveur des consommateurs pourraient bien s’accompagner d’une sixième mesure additionnelle, visant spécifiquement la hotline de Free (et d’Alice).

Le secrétaire d’État chargé du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services et de la Consommation souhaite mettre fin à la tarification indirecte de la hotline mise en place par Iliad.

Suite à la loi Chatel, en vigueur depuis 2008, les opérateurs n’ont plus le droit de surfacturer les appels vers leurs services d’assistance. Une loi que Free a rapidement contourné en facturant sa hotline à la prestation, débitant directement le compte des abonnés sur leur facture mensuelle. « Cela revient à une surfacturation », estime Hervé Novelli.

La nouvelle loi devrait donc explicitement interdire tout type de facturation au titre de la prestation d’assistance. Cela devrait contraindre Free à se plier aux mêmes règles que ses concurrents, et rendre la hotline accessible au prix d’un simple appel local sans frais supplémentaires.

Sur un registre quelque peu différent, Hervé Novelli entend prendre en compte les « frais d’activation à perception différée » ; là encore, il s’agit d’une pratique propre à Free. Comme préconisé par l’Arcep, Hervé Novelli devrait les assimiler à des frais de résiliation : « ils seront désormais soumis à la même législation que les frais de résiliation », indique-t-il.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

15 commentaires

  1. tant mieux même sur le plan technique free il sont bon mai il nous prenne pour des con, car finalement si il y a une panne sur la ligne, et c'est pas ma faute, je paye comme même la prestation, a ce rythme la free, elle s'enrichit sur nos problème de connexion et non sur les services qu'elle propose

  2. Super. Et maintenant, les gens vont encore moins se retenir d'appeler la Hotline Free quand leur ordinateur ne marchera pas. Au moins quand c'est payant, ça peut dissuader un peu d'appeler pour tout et n'importe quoi. Ce qui va faire => augmentation des appels, mais pas d'augmentation des effectifs (je ne vois pas pourquoi, ils ne se font même pas rembourser là-dessus). Le système actuel fonctionne plutôt bien, remboursement des frais d'appels si problème d'ordre technique, en plus des mois facturés en trop. Encore une loi débile.

  3. La hotline est déjà gratuite (vérifié il y a quelques jours encore), sauf pour l'abonnement à 20 euros je crois... (le numéro est le 1033) Et contrairement à ce qu'on peut penser, bien qu'elle soit gratuite, la hotline Alice est souvent joignable et apparemment pas du tout saturée. Par contre pour Free il en est tout autre où l'on est facturé injustement à 34 centimes la minute systématiquement, même quand le problème vient de Free ! La hotline devrait être gratuite par défaut, et éventuellement facturée si cela ne venait pas de Free mais du client.

  4. J'ai travaillé à la hotline chez Free à Paris, le salaire pouvait être motivant par rapport à d'autres hotline quand on arrive à accumuler toutes les primes mensuelles proposées. Salaire motivant et hotline en France veut dire qu'il faut trouver l'argent quelque part... J'ai bien peur qu'en imposant la gratuité à ce service, on se dirige vers une délocalisation complète de la hotline !

  5. jeje2604 a écrit :
    J'ai travaillé à la hotline chez Free à Paris, le salaire pouvait être motivant par rapport à d'autres hotline quand on arrive à accumuler toutes les primes mensuelles proposées. Salaire motivant et hotline en France veut dire qu'il faut trouver l'argent quelque part... J'ai bien peur qu'en imposant la gratuité à ce service, on se dirige vers une délocalisation complète de la hotline !
    La hotline de Free a toujours été payante je crois, et pourtant ils ont déjà délocalisé une bonne partie... donc payant ou pas, Free avait déjà cette idée...

  6. loggoi a écrit :
    finallement entre ça et la hausse de la TVA, on va y arriver au forfait free à 35 € / mois. Faudra pas venir raler après....
    Bonjour, XN l'avait dit !! Alain

  7. Réagir sur le forum