La nomination du président de France Télévisions trop « opaque » ?

0

Dans une tribune publiée par Le Monde, des journalistes de France 2 et France 3 dénoncent la procédure de nomination du nouveau président de France Télévisions par le CSA, qu’ils jugent trop opaque.

Des représentants du SNJ de France 2 et de la rédaction nationale de France 3 ont pris la plume pour se dresser contre le processus de nomination du successeur de Rémy Pflimlin à la tête du groupe. « Le CSA nomme à l’abri des regards et dans la plus grande opacité, notre nouveau président », dénoncent-t-ils dans une tribune.

En effet, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a refusé le nom et le nombre de candidats retenus, au grand dam des journalistes des chaînes publiques : « le CSA nous donne, d’une main, une mission d’information et de l’autre nous empêche de la remplir quand il s’agit de notre entreprise ».

Ils regrettent que le processus nominatif ne s’inspire pas d’autres chaînes comme LCP et Public Sénat, dont les auditions sont retransmises en direct. « L’équipe dirigeante va donc être choisie dans les bureaux d’un organe administratif de 8 membres, sans aucune transparence (…) Un entre soi qui prête le flanc à tous les soupçons de pression politique », dénoncent-t-ils, à l’heure où la crise à Radio France, dont le président a lui aussi été nommé par le CSA, ne cesse de s’enliser.

Les auditions au CSA devraient s’achever ce mercredi. L’identité du futur président de France Télévisions ne devrait donc plus tarder à être connue.

Source : Le Monde

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum