Netflix confirme son arrivée en France en septembre

9

Netflix, géant américain de la VOD par abonnement, a confirmé lundi les rumeurs persistantes qui circulaient depuis plusieurs mois à son sujet : il lancera bien une version française de son site, courant septembre.

La société a confirmé à ses actionnaires qu’elle proposerait bien, à partir de septembre, ses services sur le territoire français, ainsi que dans cinq autres pays européens : l’Allemagne, l’Autriche, la Suisse, la Belgique et le Luxembourg. Cette extension devrait lui permettre de couvrir un marché estimé à 60 millions de ménages équipés d’une connexion haut débit.

En revanche, aucune information fiable n’a filtré à ce jour sur les potentielles formules d’abonnement pour la France. Plusieurs rumeurs, toutes démenties par Netflix, ont circulé. En l’état, on se contentera donc de rappeler qu’aux États-Unis, l’accès au service est facturé 8,99 $ par mois (6,65 €) pour un accès au catalogue en HD, ou 7,99 $ (5,90 €) pour un accès restreint à la SD sur un seul écran.

via AFP

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

9 commentaires

  1. Joearchi a écrit :

    Et on sait au final comment cela fonctionnera? Via un service OTT, ou alors via un abonnement chez son FAI?


    Voici quelques éléments:

    http://medias.blog.lemonde.fr/2014/05/21/netflix-negocie-dur-avec-les-operateurs/

    " ... Autre négociation en cours : celle avec les fournisseurs d’accès (FAI). Si Netflix envisage de se lancer en mode “over the top” (accès direct via l’Internet), il discute avec les FAI, probablement pour toucher le grand public, au delà des “early adopters”. Ce mode d'accès, par une ou plusieurs "box", ne nécessiterait pas de donner son numéro de carte bleue, mais tout simplement d’ajouter la facture du service à celle qu’émet le fournisseur d’accès tous les mois.

    L’américain discuterait pour l’instant avec Orange, SFR et Bouygues Telecom - des négociations avec Free ont aussi été entamées mais aucune suite n’y a été donnée -, afin d’être directement distribué sur leurs box.

    Mais cela prend du temps. Car Netflix se révèle gourmand et dur en affaires, comme l'a évoqué le blog Electron Libre.  Selon nos informations, Netflix proposerait aux opérateurs un partage de la valeur de 90% pour lui contre 10% pour eux. “Un taux inacceptable”, selon un proche du dossier. Or la rémunération habituelle des FAI pour distribuer un service est plutôt de 30%.

    Par ailleurs Netflix réclamerait de ne payer les 10% que si l’utilisateur qui passe par sa box pour accéder au service est un nouvel abonné. Cela signifie que si le consommateur souscrit un abonnement au service directement sur Internet ou sur l’application iPad, et qu’il accède ensuite à Netflix via sa box, l’américain ne paiera pas le fournisseur d’accès.
    "


    Et aussi:
    http://www.clubic.com/television-tv/video-et-streaming/vod/actualite-717107-netflix-en-france-campagne-de-communication-1-tbps.html

  2. Pour les replays ou VOD c'est beaucoup plus pratique directement sur le freeplayer que sur un ordi ou une tablette.

    Je m'explique :
    lorsqu'on regarde avec le freeplayer, le débit est prioritaire (TV Freebox, Replay ou VOD), les autres appareils se partagent le reste de la connexion. Donc lorsque l'on fait du streaming à plusieurs dans la maison, selon la connexion que l'on a et le débit total utilisable avec la freebox, sur les tablettes ou les ordis, ca grince des dents la plupart du temps (car ca saccade, ca plante, etc ....). Tout le débit est bouffé, si la télé est allumé avec le freeplayer en route. Je le sais, j'en ai 2 à la baraque qui râlent tout le temps ...

    Donc tout les services payants qui veulent contourner les FAI pour se "gaver financièrement", en passant par du "over the top", même Canalsat en parlent, risquent au final de perdre du client pour "médiocrité du service" et instabilité de la diffusion.

  3. charrier63260 a écrit :

    Donc tout les services payants qui veulent contourner les FAI pour se "gaver financièrement", en passant par du "over the top", même Canalsat en parlent, risquent au final de perdre du client pour "médiocrité du service" et instabilité de la diffusion.

    Joli discours anti-neutralité du net. Ce que tu décris, c'est le minitel 2.0 tant craint par beaucoup.

  4. je ne sais pas si c'est un joli discours, anti-quoi que ce soit, mais c'est du vécu
    Quand on veux regarder une vidéo, et que rien marche, idem pour les chaines en direct
    "Débit insuffisant", on fait comment ?
    On prends 3 ou 4 abonnements, 1 par personne à la maison  ::)

    C'est bien beau de tout vouloir faire passer par internet, mais faut que les connexions suivent derrière, et ce n'est pas toujours le cas. Donc des sociétés qui utilisent des moyens de diffusion en passant par ""des tuyaux"" ou il y a risque d'insatisfaction du client, ils se tirent une balle dans le pieds tout seul (c'est mon constat), ca marchera pas, je m'abonne pas !!!

    Je suis anti-payer pour un truc qui marche pas  >:( >:(

  5. charrier63260 a écrit :

    C'est bien beau de tout vouloir faire passer par internet, mais faut que les connexions suivent derrière, et ce n'est pas toujours le cas. Donc des sociétés qui utilisent des moyens de diffusion en passant par ""des tuyaux"" ou il y a risque d'insatisfaction du client, ils se tirent une balle dans le pieds tout seul (c'est mon constat), ca marchera pas, je m'abonne pas !!!

    Et tu te demandes jamais si les opérateurs n'ont pas un intérêt à ce que tes services OTT aient du mal à passer, pour privilégier leur friteuse-minitel-2.0 sur laquelle ils ponctionnent les abonnements VOD ?

  6. Je tente d'expliquer que grâce à des services directement sur le freeplayer, le freeplayer est prioritaire au niveau du débit utilisé sur la totalité de la connexion. Donc le flux vidéo est correct théoriquement.
    Encore heureux, la télévision qui marche pas, c'est le bazar

    Mais pour le reste, c'est mathématique faut pas avoir fait des hautes études pour le comprendre, on veut proposer de plus en plus de service et d'abonnement divers et varié pour le foyer familiale, en faisant tout passer par le tuyau internet en regardant sur des tablettes, des ordis, et cie ....

    Quand tu as une connexion internet à 6 ou 7 Mégas, et que tu as :
    1) la télé qui consomme 3 mégas avec le freeplayer
    2) l'ordi qui veut consommer 1 ou 2 mégas de streaming pour le replay de la fille de M6
    3) la tablette du fils qui veut consommer 2 ou 3 megas pour regarder canal+
    4) l'ordi du vieux (c'est moi, qui veut regarder un streaming chez CANALPLAY), qui veut consommer lui aussi 1 ou 2 mégas pour regarder une VOD sur canalplay.

    Tout additionné cela dépasse très largement la totalité du débit disponible, il faut m'expliquer d'où vient le problème du FAI. il n'y ai pour rien. C'est comme si sur une autoroute à 2 voie, tu veux faire passer 4 poids-lourd en même temps, alors que tu as 2 voies, ca va un peu frotter sur les bords !!! Comme dit, plus haut dans un de mes messages, ce sont tout ses services divers et variés proposé qui font un cumul de débit impossible à pouvoir assumer, on vend un système pour donner envie de l'utiliser (multiplié par le nombre de personnes dans un domicile), mais on sait pertinemment que la plupart des foyers n'ont pas les moyens de communication nécessaire pour pouvoir l'exploiter pour tout les appareils connectés simultanément dans la maison.

    Et encore je suis gentil, avec les gens qui veulent que de la HD absolument sinon c'est "pourri" en qualité d'image, le débit nécessaire pour avoir une capacité de diffusion optimale sans aucun bug d'affichage sur plusieurs postes est de combien de Gigas ?

    Donc ils se tirent une balle dans le pieds en voulant impérativement imposer et proposer des services en utilisant un tuyau pas assez gros pour tout assumer en voulant squizzer le boxplayer du FAI. Sur la box, au moins tu as un abonnement et ca marche (c'est le prix vendu pour un service), il faut se raisonner dans l'utilisation. Par contre imposer le streaming impérativement (avec offre alléchante multi-écrans simultané), hors de la box du FAI et que sur les appareils connectés, c'est de l'abonnement voué au plantages, et prise de tête systématique.

  7. Je ne crois pas que tu comprennes l'essence du problème qui est une question politique et nullement technique. D'autre part, tu mélanges beaucoup de choses. Un flux TV, qu'il soit en IPTV ou en OTT, s'il est encodé de la même façon, bouffera le même débit.

  8. Réagir sur le forum