Mitterrand s’oppose à Google

21

Le ministère de la Culture a fait savoir par la bouche de Frédéric Mitterrand qu’il s’oppose au projet de transaction proposé par Google Books aux auteurs et éditeurs, estimant qu’il n’est pas conforme au droit.

Après l’Allemagne, c’est donc la France qui a fait connaître son opposition au projet d’indemnisation des auteurs et éditeurs prévu par Google dans le cadre de son service Google Books.

En 2005 Google Books avait numérisé, sans autorisations, 6 millions d’ouvrages protégés par des droits d’auteurs aux Etats Unis. Pour cette raison la firme est poursuivi par les représentants des auteurs et éditeurs américains. On attend le jugement par la justice américaine au mois d’octobre.

En France, le ministère de la Culture a fait savoir que ce projet « constitue une menace pour la diversité culturelle », et rappelle qu’il n’est conforme, « ni au droit de la propriété intellectuelle, ni au droit de la concurrence ».

Source « Le journal du Net »

Partager

A propos de l'auteur

Rédacteur Alsace-Lorraine ; domotique

21 commentaires

  1. Ils ont rien compris au ministère de la culture. "une menace pour la diversité culturelle" ? C'est tout le contraire ! C'est un pas en avant vers la diversité culturelle ! Google numérise des livres, les met à disposition du grand public, et rémunère les ayants-droits. Il est où le problème ? Tout le monde est gagnant !

  2. Tout le monde est gagnant , oui mais SURTOUT google qui place ces pubs très lucratives.... et très peu les auteurs. A l'inverse je doute que la réponse de l'etat Français aurait été pareil...

  3. XaS a écrit :
    Ils ont rien compris au ministère de la culture. "une menace pour la diversité culturelle" ? C'est tout le contraire ! C'est un pas en avant vers la diversité culturelle ! Google numérise des livres, les met à disposition du grand public, et rémunère les ayants-droits. Il est où le problème ? Tout le monde est gagnant !
    sauf que google numérise les livres qu'il sélectionne... et donc, ca restreint la "culture" à la seule vision de google

  4. non mais ils ont fumé au gouvernement ? - gouvernement fr : Faire des copies de livre c'est pas bien. - Google : hein ? vous êtes qui déjà ? quoi ? la France ? oui oui, c'est bien, on y pensera Je pense que rendre la culture accessible à tous, sans aucune restriction et surtout gratuitement devrait être un devoir pour les gouvernements, laisser des privés le faire à leur place est une honte, vouloir l'interdire l'est encore plus. Mais le point positif c'est que des réseaux pirates parallèle finiront bien par ce monter et donneront accès à la culture.

  5. Vous avez raison, quand on voit votre niveau d'orthographe, on se dit qu'il serait urgent pour vous de lire un peu!! Cessez les niaiseries typiquement françaises de petit geek persuadé de savoir tout mieux que tout le monde, et rebachant éternellement le couplet "jeune internaute pirate gentil" gna gna gna et "gouvernements, producteurs, artistes, auteurs, méchants".....C'est fatiguant. Il est évident que Google numérisant sans autorisation et mettant tout le monde au pied du mur, c'est dangereux pour la diversité culturelle. C'est tellement évident que si vous ne comprenez pas pourquoi, il faut retourner à l'école (vous pourrez y lire gratuitement!). Le jour où vous n'aurez le choix qu'entre Google et Google, le culture n'aura plus grand poids. édité par yoann007 : je laisse tel quel pour le moment mais si je revois un post du même acabit, c'est dehors direct. On ne veut pas d'attaques de ce genre ici, merci !

  6. erik101 a écrit :
    C'est tellement évident que si vous ne comprenez pas pourquoi, il faut retourner à l'école.
    Allez au fond de vos pensées ... le forum est fait pour cela.

  7. austinlolo a écrit :
    Ils ont rien compris au ministère de la culture. "une menace pour la diversité culturelle" ? C'est tout le contraire ! C'est un pas en avant vers la diversité culturelle ! Google numérise des livres, les met à disposition du grand public, et rémunère les ayants-droits. Il est où le problème ? Tout le monde est gagnant !
    sauf que google numérise les livres qu'il sélectionne... et donc, ca restreint la "culture" à la seule vision de google
    C'est toujours mieux que de ne rien avoir du tout. Google te donne la possibilité d'accéder à un contenu en ligne. Si le contenu de t'intéresse pas, libre à toi de ne pas y accéder.

  8. erik101 a écrit :
    Vous avez raison, quand on voit votre niveau d'orthographe, on se dit qu'il serait urgent pour vous de lire un peu!! Cessez les niaiseries typiquement françaises de petit geek persuadé de savoir tout mieux que tout le monde
    D'autant plus que le projet de Google ne se limite pas à ce que ces crétins rodolphiques affirment avec une vivacité égale à leur méconnaissance du sujet ! Lire ce que dit la Commission Européenne à cet égard.

  9. Les grands lecteurs, les étudiants et les chercheurs remercient Google de mettre à leur disposition des livres très anciens (libres de droit) de nombreux pays, auxquels ils n'auraient jamais eu accés autrement. Personnellement, grâce à Google, j'ai eu accés à des centaines d'ouvrages italiens que je suis incapable d'acheter ou qui m'auraient demandé des centaines de voyages longs et couteux pour aller les consulter sur place. [...] édité par yoann007 : diffamation

  10. shyrokie a écrit :
    non mais ils ont fumé au gouvernement ? - gouvernement fr : Faire des copies de livre c'est pas bien. - Google : hein ? vous êtes qui déjà ? quoi ? la France ? oui oui, c'est bien, on y pensera Je pense que rendre la culture accessible à tous, sans aucune restriction et surtout gratuitement devrait être un devoir pour les gouvernements, laisser des privés le faire à leur place est une honte, vouloir l'interdire l'est encore plus. Mais le point positif c'est que des réseaux pirates parallèle finiront bien par ce monter et donneront accès à la culture.
    A priori, le problème n'est pas réellement de mettre à disposition les livres gratuitement sur le net, mais de savoir à qui confier cette tâche. Sur ce point je rejoins Frédéric Mitterrand : Google n'est sans doute pas le mieux placé, et s'il n'a pas apporté de garanties suffisantes (notamment en terme de redistribution des revenus ou de programme de numérisation de bibliothèques complètes), il est normal de s'y opposer. Ou pour résumer les choses : - Google a les connaissances et les moyens techniques nécessaires, mais leurs intentions restent obscures - l'Etat défend des intérêts "publics" mais n'a jamais vraiment réussi à monter quoi que ce soit de techniquement crédible sur le net. Et puis, Google est une société comme une autre ; pourquoi échapperait-elle de fait à un appel d'offres ?

  11. Réagir sur le forum