« Merci Free » : retour sur 10 ans de succès

26

Hier, dimanche 26 avril 2009, marquait une date qu’on admettra volontiers comme la date anniversaire des dix ans de Free. En effet, c’est le 26 avril 1999 que Free lança sa toute première offre RTC (bas débit) en accès libre et gratuit.

A cette occasion, la presse nationale est revenue sur le parcours du “trublion des télécoms”, porté de bout en bout par son fondateur, Xavier Niel.

La Tribune publie ainsi dans son édition d’aujourd’hui un édito simplement intitulé « Merci Free », dans lequel Jean-Baptiste Jacquin ne manque pas d’éloges pour le FAI qui est passé du statut de simple petit fournisseur internet 56k à « deuxième opérateur Internet français derrière Orange mais devant SFR ». Ce succès s’explique principalement par les innovations technologiques proposées par Free, et notamment la désormais célèbre Freebox, pionnière de la télévision par ADSL, des débits démultipliés, des appels téléphoniques gratuits… bref, du triple play. « Il y a une seule et même raison à la floraison des “box” (Livebox, Neufbox, Dartybox, Bbox, etc.), la Freebox. »

Le journal détaille également de manière plus complète le parcours de l’opérateur, au sein d’une chronologie ponctuée de grandes dates : lancement de l’offre Freebox, de la téléphonie puis de la TV par ADSL, entrée en bourse, départ de Michael Boukobza (Directeur général de Free jusqu’à 2007…).

Des moments clés de l’histoire de Free, auxquels on ajoutera nos propres petits favoris :

- 1er juillet 2005 : lancement du Freeplayer, service transformant la box à tout faire de Free en mini-media center à l’aide d’un ingénieux système exploitant VLC sur l’ordinateur du Freenaute. Largement personnalisable, ce service vit une communauté de développeurs amateurs naître et créer des merveilles avec trois fois rien : lecture de mails, RSS, navigateur sur l’écran de votre télé… Il préfigura l’arrivée de terminaux plus orientés multimédia (Freebox HD, Neufbox…) équipés de disques durs.

- Juin 2007 : lancement du service longtemps annoncé comme étant “l’Armageddon” de Free, TVperso. Si celui-ci part d’une bonne intention, en proposant des fonctionnalités le différenciant clairement de services de vidéos en ligne comme Youtube ou Dailymotion (comme par exemple la qualité d’encodage en plein écran, ou la possibilité de diffuser en direct), ses lacunes et son manque de suivi, ainsi que quelques dérapages et une polémique autour de la catégorie « Adulte », l’empêchèrent de devenir la “killer app” tant espérée.

- Inconnu : arrivée de Free sur le marché du téléphone mobile ? On sait qu’Iliad est le concurrent le plus en vue pour l’obtention d’un fragment de la quatrième licence 3G. Pour peu qu’il parvienne à l’obtenir, on peut raisonnablement espérer voir le “trublion” dynamiter un nouveau marché, au grand dam d’Orange, SFR et Bouygues Telecom.

Pourvu que ça dure ! Nous aussi, on dit merci Free. Et à dans dix ans.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

26 commentaires

  1. mais, ce sera + difficile !
    bah, non -téléphonie mobile illimitée + internet illimité en mode modem, avec accès pop inclus (ça ça serait vraiment puissant) sinon, pourquoi pas faire comme neuf: chaque abonné peut gratter le wifi d'une box a proximité, ça serait pas mal ça

  2. Bravo aux 10 ans de Free... mais avec beaucoup de bémols. Après avoir été fidèle pendant des années et avoir installé une multitude de freebox, je ne peux plus conseiller free. Inefficacité de la hotline alors qu'elle est très cher(il s'agit pourtant d'un SAV), rappelez-vous aussi le bridage des ports (j'ai eu de gros problème pour gérer mes sites en FTP), le fax qui marche une fois sur 2, etc (liste non-exhaustive tellement j'ai pu rencontrer de problèmes et pas seulement chez moi). Bref, aujourd'hui, je suis chez SFR/neuf et j'y suis très très bien. Tout fonctionne bien, et quand parfois il y a un soucis (une fois depuis 10 mois), la hotline est au prix d'un appel locale, donc ce n'est pas la ruine via un téléphone portable. On ne peut remercier free que pour l'innovation, bien que l'innovation ne se cantonne souvent qu'à Paris et quelques grandes villes. "Merci Free", le titre de votre article... Aujourd'hui, je vous dis: "Free, non, merci". Bonne journée à vous, et surtout bon courage.

  3. lbl_wizzer a écrit :
    Bravo aux 10 ans de Free... mais avec beaucoup de bémols. Après avoir été fidèle pendant des années et avoir installé une multitude de freebox, je ne peux plus conseiller free. Inefficacité de la hotline alors qu'elle est très cher(il s'agit pourtant d'un SAV), rappelez-vous aussi le bridage des ports (j'ai eu de gros problème pour gérer mes sites en FTP), le fax qui marche une fois sur 2, etc (liste non-exhaustive tellement j'ai pu rencontrer de problèmes et pas seulement chez moi). Bref, aujourd'hui, je suis chez SFR/neuf et j'y suis très très bien. Tout fonctionne bien, et quand parfois il y a un soucis (une fois depuis 10 mois), la hotline est au prix d'un appel locale, donc ce n'est pas la ruine via un téléphone portable. On ne peut remercier free que pour l'innovation, bien que l'innovation ne se cantonne souvent qu'à Paris et quelques grandes villes. "Merci Free", le titre de votre article... Aujourd'hui, je vous dis: "Free, non, merci". Bonne journée à vous, et surtout bon courage.
    Parfois je préférai être aveugle que de lire certains avis :-) Sérieusement c'est truffé d'inexactitudes.... logique puisque tu n'est plus chez Free :-) mais on notera que tu viens quand même sur Freenews donc.... bon point !! Pourrai tu détailler l'innovation qui se cantonne à Paris (et quelques grandes villes) STP, histoire que l'on puisse juger de la véracité des propos... Les fax sont proposés chez SFR? puisqu'ils marchent pas chez Free...lol Je remarque sans vouloir être méchant qu'en 10 mois tu as déjà eu soucis avec SFR ... fiabilité??? lol Bon ceci dit c'est vrai qu'il reste beaucoup à faire mais dire que tout est pourri est un avis mais je doute que ça soit l'avis général ... sinon pourquoi autant de Freenautes?? Le prix??? le coté maso ??? humm..... y'a pas de fumée sans feu je pense !!

  4. J arrive au même constat pour les zone non dégroupé, de 1999 à 2004 free était vraiment parfait, mais la mise en place du bridage a vraiment détruit free dans son assension éffreiné et la pub gratuite que faisait tout les geeks en herbe. Aujourd hui pour les zones dégroupé, free est le précurseur mais les offres des concurants sont devenu très compétitive. Je pense que Free est à la fois le FIA le plus aimé et le plus détesté, ce qui résume que quand tout fonctionne ils sont les meilleurs par contre quand ce n est pas le cas, ce sont les pires. Free reste un petit parmit les grands, il ne possède pas la puissance financière d un bouygue ou d un vivendi et son avenir dépand vraiment de la politique qu ils veulent suivre, politique qui a prit un mauvais virage en 2004. see and wait ?
    Pourrai tu détailler l'innovation qui se cantonne à Paris (et quelques grandes villes) STP, histoire que l'on puisse juger de la véracité des propos...
    Il doit surement parler des zones dégroupé (27% du térritoire) et des zone non-dégroupé.

  5. shyrokie a écrit :
    Pourrai tu détailler l'innovation qui se cantonne à Paris (et quelques grandes villes) STP, histoire que l'on puisse juger de la véracité des propos...
    Il doit surement parler des zones dégroupé (27% du térritoire) et des zone non-dégroupé.
    J'espère que ce n'est pas ça... parce que bon, les zones dégroupées, sont très très loin de se cantonner à Paris, et même simplement aux grandes villes. La France est très démocratique à ce niveau, et le dégroupage continue.

  6. lbl_wizzer a écrit :
    Bravo aux 10 ans de Free... mais avec beaucoup de bémols. Après avoir été fidèle pendant des années et avoir installé une multitude de freebox, je ne peux plus conseiller free. Inefficacité de la hotline alors qu'elle est très cher(il s'agit pourtant d'un SAV), rappelez-vous aussi le bridage des ports (j'ai eu de gros problème pour gérer mes sites en FTP), le fax qui marche une fois sur 2, etc (liste non-exhaustive tellement j'ai pu rencontrer de problèmes et pas seulement chez moi). Bref, aujourd'hui, je suis chez SFR/neuf et j'y suis très très bien. Tout fonctionne bien, et quand parfois il y a un soucis (une fois depuis 10 mois), la hotline est au prix d'un appel locale, donc ce n'est pas la ruine via un téléphone portable. On ne peut remercier free que pour l'innovation, bien que l'innovation ne se cantonne souvent qu'à Paris et quelques grandes villes. "Merci Free", le titre de votre article... Aujourd'hui, je vous dis: "Free, non, merci". Bonne journée à vous, et surtout bon courage.
    c est drôle , je suis dans le cas inverse , j eté sfr pendant 1 an et qu elle galère , 100mo les ftp , débit bridé en zone dégroupé ( 7MO sfr ( il appel ca adsl2 , mdr) ,16Mo free sur la même ligne ) et gestion pourri de la bande passante avec la neufbox , service tv inexistant au dela de1200m du nra , sip j en parle pas , impossible a mettre en route même avec la hotline pourtant compétente je le reconnais. et je parle pas que de mon cas . sur le point de la hotline free je suis entièrement d accord , j installe et dépanne des freebox depuis +de 5 ans et depuis ces dernières années la hotline c est tellement dégradé , qu elle me parait même inexistante aujourd hui. il ont tous leurs points faibles mais pour le meme prix , je préfère être chez free, ( nettement plus de services et matériels ) Et si l adsl en France est a ce niveau et tarifs aujourd hui , je ne peux dire que merci a Free alors Bon anniversaire free et longue vie.

  7. 10 ans déjà pour FREE!!! Comment le temps passe trop vite!!!! Je me souviens, j'ai vu l'arrivée de FREE. J'étais à l'époque chez Compuserve (R.I.P.). J'ai commencé à utiliser l'internet en 1996. Un vrai dinosaure que je suis!!! Mince j'ai pas vu le temps passé... En fait, je n'y croyais pas du tout à cette petite boite (FREE) qui nous proposait une connexion gratuite. Il y avait sur leur cd d'installation un gros 0 francs/mois. Je me disais que leur service devait forcément être tout pourri vu que c'était gratos. Et j'étais si fier de payer 150 francs par mois pour avoir du 3 ko/s.... ;-P Aujourd'hui, je suis bien content d'être chez eux, et je trouve qu'ils ont bien progressé depuis ces années. Et aussi qu'ils continuent sur cette lancée. Qui sait ce qu'on aura d'ici 10 ans?? Allez à dans dix ans!!

  8. Quand aller vous comprendre que démultiplier est une façon pédante de dire divisé. démultiplier /de.myl.ti.pli.je/ transitif 1er groupe (conjugaison) 1. Utiliser un effet de levier pour augmenter le rapport des forces en jeu. 2. (Mécanique) Changer de rapport afin d'augmenter la force au détriment de la vitesse. Mieux vaut parler avec des mots simple que tout le monde comprend que d'utiliser des termes précieux pour mieux souligné son ignorance. Em

  9. elange a écrit :
    Quand aller vous comprendre que démultiplier est une façon pédante de dire divisé. démultiplier /de.myl.ti.pli.je/ transitif 1er groupe (conjugaison) 1. Utiliser un effet de levier pour augmenter le rapport des forces en jeu. 2. (Mécanique) Changer de rapport afin d'augmenter la force au détriment de la vitesse. Mieux vaut parler avec des mots simple que tout le monde comprend que d'utiliser des termes précieux pour mieux souligné son ignorance. Em
    euh... Je vous retourne le compliment. :rolleyes:

  10. Réagir sur le forum