Manuel Valls souhaite combattre les propos racistes sur Internet

0

Dieudonné plus fort que les pédonazis

Le ministre de l’Intérieur était aujourd’hui l’invité de la matinale de France Inter. Au micro de la radio, il est longuement revenu sur l’interdiction prononcée à l’encontre de Dieudonné M’bala M’bala, privé de jouer une représentation de son spectacle à Nantes par le préfet et par le Conseil d’État. Il n’a pas exclu d’étendre ce type d’interdiction au net…

« La parole raciste est là, elle s’est développée, elle se déverse sur Internet » a affirmé Manuel Valls. Alors que l’humoriste jouit d’une grande popularité sur le réseau des réseaux, avec un site officiel et des vidéos postées sur YouTube, la question du contrôle du net est posée par le journaliste Patrick Cohen : celui-ci demande au ministre si la mise en place de « mesures coercitives à l’encontre » de tels contenus, ou des sites qui les hébergent, est envisageable.

Manuel Valls répond par l’affirmative : « là où il y a une parole antisémite, raciste, qui se diffuse, la justice doit pouvoir agir », y compris sur Internet : « il faut en discuter avec les opérateurs (…) On a réussi, notamment sur Twitter, à ce que la parole antisémite ou homophobe ne se diffuse pas ». Même si « sur le plan juridique, les choses ne sont pas simples », concède-t-il.

Écoutez l’interview de Manuel Valls sur France Inter :

Retrouvez le passage en question à partir de 81:25

Source : France Inter, via Numerama

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.