L’UFC-Que Choisir s’oppose aux engagements de plus d’un an

0

L’UFC-Que Choisir réclame, de nouveau, la mise en place d’un plafond de 12 mois maximum sur les durées d’engagement des forfaits de téléphonie mobile.

L’association s’appuie sur les derniers chiffres de la téléphonie mobile en France et constate que de nombreux consommateurs ont profité de la possibilité de résilier sans frais pour changer d’opérateur, ce qui a nettement profité aux MVNO.

« Les consommateurs ne sont pas attachés à leur opérateur, dont ils contestent régulièrement la politique commerciale » affirme l’UFC-Que Choisir. Selon elle, les périodes d’engagement fixées à 24 mois (qui concernent 75% du parc abonnés, précise-t-elle) sont responsables du verrouillage du marché et provoquent la « fidélité » forcée des clients…

Elle en appelle aux législateurs, une nouvelle fois, pour mettre fin à ces durées d’engagement excessives ; et elle rappelle l’importance de cette mesure, d’un point de vue concurrentiel, alors que Free Mobile doit faire son entrée sur le marché début 2012 :

« Fort de ce constat, l’UFC-Que Choisir réitère sa demande au gouvernement de plafonner les durées d’engagement à 12 mois. Cette mesure paraît d’autant plus nécessaire qu’un nouvel acteur va bientôt arriver sur ce marché et, sans un réservoir de clients potentiels suffisant, sa viabilité pourrait être compromise… »

via l’UFC-Que Choisir

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.