L’UFC dément les accusations de Xavier Niel

12

Mardi dernier, lors de la présentation des résultats 2009 du groupe Iliad, Xavier Niel avait évoqué la possibilité d’une augmentation générale des tarifs sur le marché du triple play, de l’ordre d’environ 5 euros par mois pour les abonnés. Il avait alors lourdement accusé l’association de consommateurs UFC-Que choisir d’en être responsable.

Si le responsable de la stratégie du groupe avait déjà dénoncé par le passé l’excès de taxes instaurées par les pouvoirs publics à l’encontre des télécoms et fournisseurs d’accès, il s’en est cette fois pris tout particulièrement à l’UFC, « qui, au travers d’un travail délibéré, cherche à faire monter les prix de ce marché ». Dénonçant des mesures absurdes telles que la volonté de mettre en place des factures papier, il a également parlé de « coups marketing » de la part de l’association, qui annoncerait par voie de communiqué des attaques en justice virtuelles dont Free n’aurait finalement jamais reçu l’assignation. Avant de conclure que « l’UFC ne peut être là que si des acteurs proposent des prix élevés ». Et toc.

Sauf qu’Edouard Barreiro, responsable des nouvelles technologies à l’UFC, a tenu à réagir à ces propos, qu’il a qualifié d’« absurdes et ridicules ». Il précise que la facture papier ne devrait pas être une option systématique mais devrait toutefois être proposée aux clients qui la souhaitent et a rappelé certains de ses griefs à l’encontre de Free, notamment en ce qui concerne les coûts affichés lors de l’inscription, jugés trompeurs (voir notre article).

« Je ne vois pas parmi ce que l’on demande ce qui ferait augmenter les prix », a-t-il finalement conclu, rappelant par ailleurs le soutien d’UFC-Que choisir à la candidature d’Iliad pour la quatrième licence 3G…

L’ambiance est électrique et l’entente entre Free et l’UFC semble définitivement au plus bas. On souhaite bien du courage au médiateur désigné pour trouver un terrain d’entente entre les deux parties…

Source : TF1 News

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

12 commentaires

  1. UFC ne sait plus choisir en matière d'écologie, alors que l'intérêt "écologique" qu'on les sociétés à gros nombre de clients d'abandonner la facture papier...

  2. "des attaques en justice virtuelles dont Free n’aurait finalement jamais reçu l’assignation." Si Free réceptionne les assignations avec autant de "talent" que les Freebox, je ne suis pas étonné qu'ils n'aient rien reçu.

  3. Oui, c'est bien vrai ça!! Moi, ils n'ont pas trace de ma FREEBOX pourtant envoyée en recommandé avec une lettre de résiliation, d'ailleurs j'ai la preuve de la distribution par la poste, mais je n'ai toujours pas d'accusé de réception. Alors il faut envoyer un fax avec la preuve de la preuve !! Et puis ce n'est pas suffisant, parcequ'ils veulent une copie de l'accusé de réception qu'ils n'ont pas renvoyé !! Finalement, je dois envoyer un document officiel de la poste prouvant la bonne distribution du colis !! Je viens de l'envoyer par fax (FREE). Le fax sera certainement illisible !!! Dur, dur !

  4. bouygues tel cherche à se lancer dans le FTTH sur zones denses... pour le mobile il ne fallait pas de quatrième opérateur... ne sont ils pas de trop pour le FTTH ? - Orange, Free, SFR, Numéricable, Colt, les DSP, et maintenant Bouygues ! le marché à venir ne doit pas être si mauvais pour qu'il y ait autant de concurents.

  5. Pourquoi raconter de tels mensonges alors que chacun peut aller consulter le greffe du tribunal pour vérifier la réalité des plaintes ? En fait il joue une fois de plus sur les mots et ce qui est dommage c'est qu'avec un tel exemple certains salariés se sentent obligés d'en rajouter face aux clients en détresse. Heureusement pas tous.

  6. Timi75 a écrit :
    Oui, c'est bien vrai ça!! Moi, ils n'ont pas trace de ma FREEBOX pourtant envoyée en recommandé avec une lettre de résiliation, d'ailleurs j'ai la preuve de la distribution par la poste, mais je n'ai toujours pas d'accusé de réception. Alors il faut envoyer un fax avec la preuve de la preuve !! Et puis ce n'est pas suffisant, parcequ'ils veulent une copie de l'accusé de réception qu'ils n'ont pas renvoyé !! Finalement, je dois envoyer un document officiel de la poste prouvant la bonne distribution du colis !! Je viens de l'envoyer par fax (FREE). Le fax sera certainement illisible !!! Dur, dur !
    Le problème de fond est que pour faire du "low-cost", on ne traite de façon automatisée que ce qui "marche", le restant (en théorie un "pouillème"!) est censé être traité par exception, donc manuellement. Et c'est là qu'est l'os! Car il suffit d'un petit grain de sable dans la machine, et c'est le passage obligé par les galères, ceci d'autant plus que quasiment personne, dans les structures concernées, n'a même connaissance d'autre chose que LA procédure standard, hotline en tête. Et si Free était le seul dans ce cas! En étant pessimiste, on pourrait dire que le modèle "minimaliste" de Free s'est trop bien "exporté" chez pas mal de monde, y compris chez le marchand d'agrumes national... Concernant ce dernier, on peut remarquer que le discours publicitaire de ces derniers temps, est relativement orienté sur le niveau de service (le "+" marketing), comme si cela devenait vital d'en parler, alors que cette qualité de service était historiquement "implicite"... Doit-on en déduire que la recherche de la réduction des coûts aurait amené à un "nivellement par le bas"? D'après des constatations de mon entourage ayant eu affaire au SAV de Free, il semblerait qu'à contrario, le niveau de Free soit quelque peu remonté depuis quelques trimestres (Perspective du mobile oblige?) ;)

  7. Je rejoins l'avis de Xavier Niel, UFC me pompe joyeusement. Ils se font de la pup sur leurs assignations "collectives" (dont certaines, il est vrai, se sont soldées par un bide; sur les centaines de plaintes annoncée il n'en restait que quelques dizaines...mais on n'est pas à un mensonge près). Quand on a un problème moins "marketing" que de se farcir Free (au fait, très rarement Orange...), on va voir UFC; moyennant une cotisation et un abonnement à la revue, on vous écoute...et après les conseils avisés de prendre un avocat (1000 €) on ne récupère jamais son fric d'un installateur de cuisine verreux qui fait régulièrement faillite. Mais ça, où le consommateur y laisse 10000 €) ça ne les passionne pas. Ce n'est pas vendeur. Alors soyons circonspects sur les assertions de UFC et autres.

  8. Réagir sur le forum