L’offre de Numericable n’est pas triple-play

0

Oh, vraiment ?

Gaëlle Macke, journaliste à Challenges, l’affirme tout net et sans autre forme de procès : l’offre triple-play à 19 euros par mois proposée par Numericable n’a en fait rien de triple-play. On nous aurait menti ?

Effet d’annonce et coup de comm’ raté pour Pierre Danon, P.-D.G. de Numericable ? C’est ce que prétend en tout cas Gaëlle Macke.

« L’offre de Numericable n’est pas du triple play. Elle propose bien l’Internet à haut débit et le téléphone fixe illimité mais côté télé, on n’y est pas : il ne s’agit que des 18 chaînes de la TNT gratuite. Un petit rappel : aujourd’hui, plus de 60% des Français reçoivent déjà la TNT. Un décodeur TNT ne coûte plus que 15 euros chez Carrefour et il est inclus désormais dans pratiquement tous les téléviseurs écrans plats !

En face, les offres triple-play des concurrents alternatifs, Free et Bouygues Telecom à 30 euros et Neuf à 33 euros comptent entre 90 et 160 chaînes TV incluses, l’accès aux services de vidéo à la demande (VOD) et le magnétoscope numérique. L’offre réellement correspondante de Numericable est à 37 euros par mois avec la location du décodeur. »

Ainsi, le terme de triple play serait utilisé abusivement pour désigner ce qui n’est finalement qu’un « double play enrichi… du 2,5 play ». Certes.

Il est assez compliqué de jouer sur les mots, car cette fameuse notion de double play, triple play… n’est en rien définie clairement, encore moins réglementairement. Techniquement, si le service propose une offre de télévision intégrée, fût-elle minimaliste, il s’agit bien de triple play, pas vrai ? De la même manière, pourrait-on dire qu’un accès internet minimaliste à 1 ou 2 Mbps max. n’est pas « vraiment » digne de s’intituler double play, ou triple play ?

Ce qu’il faut retenir c’est avant tout que, si elle trouvera sans doute son public, la nouvelle offre de Numericable ne causera pas de tort aux offres à 30 euros par mois ; son positionnement est différent. « Numericable n’avait pas la réputation d’être low-cost et, derrière l’emballage marketing, il ne l’est toujours pas »… La messe est dite.

NDLR : l’actualité étant particulièrement riche du côté de Numericable, nous envisageons de renommer prochainement notre site en Numericable-news… 😉

Toute plaisanterie mise à part, cet afflux de nouvelles concernant Numericable ne semble pas être un hasard du calendrier à l’heure où Free n’a pas tenu sa promesse d’annonce avant la fin de l’été

Source : Challenges

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.