L’Hadopi disposera d’un budget très réduit pour 2012

12

Fin des crédits gratuits

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a fait savoir que l’Hadopi devrait bénéficier d’un budget de fonctionnement « largement réduit » pour l’année 2012.

La ministre a souligné que la Haute autorité n’a « pas rempli sa mission de développement de l’offre légale », pourtant prévue comme une de ses priorités depuis sa création.

À l’heure où le gouvernement tente de resserrer son budget, les moyens colossaux mis à disposition de l’Hadopi ne sont plus du goût du ministère : « sur le plan financier, 12 millions d’euros annuels et 60 agents, c’est cher pour envoyer un million d’e-mails », indique Aurélie Filippetti. « Je vais demander que les crédits de fonctionnement de l’Hadopi soient largement réduits pour l’année 2012. Je préfère réduire le financement de choses dont l’utilité n’est pas avérée. J’annoncerai en septembre le détail de ces décisions budgétaires ».

Si l’Hadopi est bien une “chose dont l’utilité n’est pas avérée”, comme le sous-entend la ministre, l’objectif final ne serait pourtant pas l’abrogation ? Sur ce sujet, elle reste plus mesurée, mais admet que certains points de la riposte graduée pourraient être revus : « la suspension de l’accès à internet me semble une sanction disproportionnée face au but recherché », annonce-t-elle notamment.

via PC INpact

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

12 commentaires

  1. La problématique de fond est la façon dont a été "montée" l'Hadopi...
    A la va-vite, comme hélas beaucoup trop de décision de notre ex-président... Dont la capacité à "faire quelque chose pour faire quelque chose" a été largement démontrée, les faits démontrant que la mise en place était non réfléchie et non aboutie...
    D'autres "chantiers" du même type genre fusion ANPE et ASSEDIC en sont une autre illustration, où les personnels ont commencé à vivre le "syndrôme France télécom", avec objectifs à atteindre en supprimant quasiment tous moyens aux agents et surtout un quasi échec total de la polyvalence des agents issus des 2 anciennes structures.
    Il est rare d'avoir eu sous une présidence un gars avec autant d'énergie et réussissant à cumuler le plus grand nombre de conseillers à côté de leurs pompes... C'est peut-être cela, la vraie définition de l'incompétence... :P

  2. Que font-ils du l'argent ?
    Ils ne payent même pas les FAI pour la fourniture des informations...
    Les FAI réclament au moins 2,5 millions d'euros à l'Etat pour Hadopi
    http://www.numerama.com/magazine/21654-les-fai-reclament-au-moins-25-millions-d-euros-a-l-etat-pour-hadopi.html
    C'est beau...
    Et rien est prévu, l'état se permet de faire travailler les personnels au black....
    http://www.pcinpact.com/news/71428-hadopi-remboursement-fai-indemnisation-bercy.htm
    Faudrait voir à faire descendre l'inspection du travail, pour travail dissimulé, non ? (ironie)  ;D ;D

  3. Ils se sont peut être aperçu que faire dépenser de l'argent au gouvernement (et aux contribuables surtout !) pour en faire gagner aux majors c'était pas rentable  ;D

  4. +1. Je veux pas de licence globale.
    Je crois que le solution est d'un coté la possibilité d'achat unitaire (genre amazon mp3), de l'autre des trucs comme spotify avec abonnement.
    C'est coté films / séries que l'offre est pourrie.
    Mais, je veux pouvoir choisir de prendre un abonnement ou pas, pas me prendre une taxe en plus.

  5. Réagir sur le forum