Les trois axes du grand emprunt numérique

0

Pour 3 Md€ t’as plus rien

C’est aujourd’hui que se dérouleront les conférences sur le thème « Investir aujourd’hui pour la croissance de demain » (en savoir plus et voir le programme) au centre desquelles le grand emprunt national sur le numérique sera le principal sujet de réflexion.

Nathalie Kosciusko-Morizet explique, dans les colonnes du Figaro, ses intentions à propos de l’emprunt. Si une partie de la somme devrait permettre de financer la mise en place de nouvelles infrastructures à grandes échelle « pour le haut débit, en particulier la fibre optique », NKM semble bien vouloir en réserver une part au financement du dispositif prévu par la loi Hadopi (dont le vote reprendra le 15 septembre, ndlr) et à de nouvelles offres légales sur le terrain culturel.

Le montant de l’emprunt ? « On parle parfois de 1 milliard d’euros par an sur trois ans. Cela correspond à la capacité des opérateurs d’infrastructures de consommer les crédits », dixit NKM.

De son côté, le président du CSA, Michel Boyon, souhaiterait qu’un fragment de l’emprunt soit consacré à la mise en place de la télévision numérique personnelle (équivalent « mobile » de la TNT), bien que ce sujet ne soit pas à l’ordre du jour des conférences. Le projet nécessitera en effet la mise en place de nouvelles infrastructures (antennes).

A force de dispersion, les 3 milliards d’euros initialement envisagés pour la fibre optique risquent fort de partir en fumée à grande vitesse. On reviendra sur ce sujet dès prochainement, lorsqu’on en saura un peu plus.

Source : Le Figaro

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.