Les projets de France Telecom pour le haut débit

16

Alors que tout le monde ne jure que par le très haut débit et la FTTH, France Telecom envisage de mettre en place des tronçons de fibre entre le NRA et les sous-répartiteurs, pour améliorer la qualité et le débit de l’ADSL dans les zones moyennement denses. Une bonne idée ?

Derrière ce plan se cachent tout de même des investissements pas négligeables. On parle de 4 milliards d’euros pour une mesure qui devrait augmenter le débit théorique de quelques 9 millions de lignes. Ironiquement, c’est déjà plus que la somme maigrelette proposée par le grand emprunt national pour le déploiement du très haut débit…

Néanmoins, la mesure fait jaser. L’Arcep pointe un vrai « risque d’impacts concurrentiels ». En effet, l’installation de nouveaux centraux à part risque de remettre en cause l’investissements des opérateurs alternatifs dans les NRA. Interrogée, la concurrence s’est plaint d’un plan qui revient à « jeter [les]équipements ADSL et réinvestir dans un local un kilomètre plus loin ». Tout en reconnaissant qu’il est idéologiquement difficile de totalement s’opposer à une mesure qui permettrait à des centaines de milleirs d’abonnés de bénéficier d’un débit supérieur à leurs 2 Mbps ou 4 Mbps actuels…

L’Avicca dénonce de son côté une situation financière privilégiant France Telecom (ainsi que Numericable), disposant d’avantages fiscaux particuliers. Indirectement, le contribuable va financer la refondation du réseau de cuivre de France Telecom, déclare-t-elle.

Source : Les Echos

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

16 commentaires

  1. "Indirectement, le contribuable va financer la refondation du réseau de cuivre de France Telecom, déclare-t-elle." Ca par contre, il va falloir m'expliquer. C'est plutôt Orange qui verse régulièrement des dividendes à l'Etat, donc indirectement aux contribuables ; l'époque des PTT et des financements publics est révolue depuis un bout de temps. A moins que cet investissement fasse l'objet d'une dotation par l'Etat pour "délégation de service public" (comme pour l'entretien de la boucle locale) ? Où peut-on trouver plus d'infos ? Pour le fond de la news, le dilemne est en effet inextricable. Entre : - vouloir à tout prix mettre tous les opérateurs sur un pied d'égalité (ie. même sur ce point là), au prix d'une moindre pénétration de l'ADSL - et le pragmatisme qui pousse à laisser Orange investir dans ces zones où selon toute probabilité les opérateurs alternatifs n'iront pas (car pas rentable) ... l'ARCEP n'a pas une décision facile à prendre. My 2 cents.

  2. perso je vois pas trop ou est le probleme les clients qui ont du VRAI haut débit (plus de 8Mb) resteront chez leur opérateur, meme si FT va investir pour ceux qui ont moins de 4Mb et si l'opérateur alternatif ne veut pas perdre les client a débit plus faible, ils ont cas déplacer quelques DSLAM en effet si dans un NRA ya 2 DSLAM free par ex sachant que chacun permet 1000 abonné bah il suffit de mettre les 1000 qui ont débit correct sur 1 DSLAM et de mettre le deuxieme DSLAM dans le NRA HD (car perso moi je comprend qu'il s'agit d'un investissement sur les NRA HD)

  3. nouknouk a écrit :
    "Indirectement, le contribuable va financer la refondation du réseau de cuivre de France Telecom, déclare-t-elle." Ca par contre, il va falloir m'expliquer.
    J'ai glissé un lien vers l'article qui en parlait plus en détail : http://www.freenews.fr/spip.php?article7384
    - vouloir à tout prix mettre tous les opérateurs sur un pied d'égalité (ie. même sur ce point là), au prix d'une moindre pénétration de l'ADSL
    C'est plus compliqué que cela. Le problème ne se pose pas en ces termes, mais plutôt : France Telecom agit-il en tant qu'opérateur comme les autres ou bénéficie-t-il de ses privilèges ? Sachant que pour la pénétration de l'ADSL, un opérateur comme Free a prouvé qu'on pouvait dynamiter le marché simplement en s'appuyant sur les réglementations...

  4. alain57 a écrit :
    perso je vois pas trop ou est le probleme les clients qui ont du VRAI haut débit (plus de 8Mb) resteront chez leur opérateur, meme si FT va investir pour ceux qui ont moins de 4Mb et si l'opérateur alternatif ne veut pas perdre les client a débit plus faible, ils ont cas déplacer quelques DSLAM en effet si dans un NRA ya 2 DSLAM free par ex sachant que chacun permet 1000 abonné bah il suffit de mettre les 1000 qui ont débit correct sur 1 DSLAM et de mettre le deuxieme DSLAM dans le NRA HD (car perso moi je comprend qu'il s'agit d'un investissement sur les NRA HD)
    Mais biensur... On parle de NRA HD, free va regroupé toutes les lignes a 1 ou 1.5Km de distance... que tu soit a 5Km du NRA ou 2Km... a 5Km tu gagnera en débit pure, mais à, 2Km du NRA, tu passera sur un DSLAM FT... donc non dégroupé... donc adieu la TV (biensur sauf si tu est chez FT !)... Tu comprend mieux le point de vu de FT ? Apres rien empeche de fibré entre un NRA et une zone a densité moyenne comme vers chez ma copine sur dax ou une residence et zone fortement résidentiel est en bout de ligne... 3Mbit/s... a peine de quoi avoir la tv en bas débit ! La une NRA HD serait interessant pour tous le monde, m$eme les opérateurs alternatif qui pourrais installer des equipements pour déservir même les client de cette zone et uniquement cette zone...

  5. peut être que ceci à un rapport... http://www.patrice-leclerc.org/communiques/83-presse/1183-quand-la-famille-sarkozy-installe-numcable-et-carlyle-au-cg92.html :O

  6. ce qui est curieux est : pourquoi France telecom orange bénéficie toujours du réseaux mis en place quand la société était nationaliser et pourquoi cette société bénéficie encore de ce privilège a savoir : sncf ainsi que d'autre entreprises roule sur les lignes de réseaux ferré de France edf poweo direct énergie eux se serve de erdf pour relier l'électricité a leur clients pourquoi le gouvernement na pas pour cette société créer deux entités distinct une qui loue le réseaux comme le fais erdf et rff et les sociétés qui loue les tuyaux de ce fait il ni aurais pas temps de souci chacun verserais par ligne le prix d'une location et du même coup 90%des pannes sur les opérateurs (sfr free alice bouygue)

  7. moi qui est une ligne de 4308m et 4.5mega si la fibre venait jusquau sous repartiteur ,elle ferait plus que 52m et donc 22mega.je suis pour qu'orange mette ça en place si les autre fai suive dans le degroupage. faut savoir que la fibre passe a 500metre de chez moi et qu'il y a pas de nra dans mon bourg

  8. Balazar, la réponse à ta question a été maintes fois donnée ici ou ailleurs : les pouvoirs publics ont laissé le réseau historique à FT lors de sa privatisation pour garantir sa dette et en désengager l'Etat. De ce fait, même si la Commissaire réclame sur tous les tons que la France sépare enfin Orange du réseau cuivre, la gauche et la droite sont solidaires pour résister ! S'agissant de ce réseau, si Orange le modernise en y faisant 4 milliards d'investissements, c'est un moyen imparable pour le conserver... dans la mesure où cette modernisation profiterait bien entendu à tous les opérateurs. D'autre part, il est tout de même assez évident qu'aucun opérateur ne fibrera des zones non rentables. Donc pourrait légitimement reprocher à l'opérateur historique de ne pas les optimiser !

  9. balazar a écrit :
    ce qui est curieux est : pourquoi France telecom orange bénéficie toujours du réseaux mis en place quand la société était nationaliser et pourquoi cette société bénéficie encore de ce privilège a savoir : sncf ainsi que d'autre entreprises roule sur les lignes de réseaux ferré de France edf poweo direct énergie eux se serve de erdf pour relier l'électricité a leur clients pourquoi le gouvernement na pas pour cette société créer deux entités distinct une qui loue le réseaux comme le fais erdf et rff et les sociétés qui loue les tuyaux de ce fait il ni aurais pas temps de souci chacun verserais par ligne le prix d'une location et du même coup 90%des pannes sur les opérateurs (sfr free alice bouygue)
    C'est ce que en toute logique aurait du être fait au départ, si la France était "grande fille" et avait voulu appliquer les directives européennes "intelligemment (?)". Mais il y a un paquet de facteurs à prendre en compte: Les syndicats, les politiques, les énarques de tous poils et notre fameux "esprit franchouillard" qui fait que l'on pense tous savoir mieux faire un oeuf qu'une poule... Et j'oubliais les intérêts divers et variés qui ne sont là que pour ponctionner le système... Pour en revenir aux exemples cités... SNCF et RFF: Une des calamités les mieux réussies... D'un côté, SNCF dont le fossoyeur du fret en est devenu le PDG (!), et dont tout l'énergie depuis au moins 40 ans a été consacrée à "concurrencer l'avion"! Résultat, nous avons les trains les plus rapides du monde (de moins en moins à l'heure...), mais en dehors des grandes agglomérations, les temps de parcours et les conditions sont devenus catastrophiques, quand l'infrastructure n'a pas tous simplement disparu! Accessoirement, RFF jusqu'à une période récente sous-traitait quasiment toute son activité à ... SNCF!!! Et enfin, les régions en sont à refinancer le réseau et les infras régionales... L'a bien bossé, l'état, sur le coup! EDF et ERDF: Le cas est différent, mais la situation de quasi monopole historique d'EDF ressemble à celui d'il y a quelques années de France Télécom... On est au "tout début"... Bref, la manip d'un "France télécom" sorti d'Orange, pas facile! Particulièrement s'il n'existe pas de volonté politique "neutre", c'est à dire réellement au service de l'intérêt général et non pas comme trop souvent au service de sa majesté Magouille (Nième du nom).

  10. Réagir sur le forum