Les pouvoirs publics s’y prennent mal

0

 

Depuis fin octobre je mâche et remâche cet article ne sachant par quel bout le prendre. La petite phrase qui m’a interpellée ne pouvait pas rester dans ce compte rendu et ne pas être décortiquée par ma plume.

La voici et elle n’est pas de moi : Les pouvoirs publics s’y prennent mal.

Cette phrase vient de Didier Lombard devant un parterre de dirigeants lors d’une convention le 20 octobre 2006.

Le discours en question est visible
ici.

Je cite : « …dans les campagnes, le réseau de cuivre à encore de longues années devant lui pour une raison simple, c’est que les pouvoirs publics s’y prennent mal. Ils sont en train de dépenser beaucoup d’argent pour faire des choses qui redoublent nos réseaux… »

M.Lombard veut bien entendu parler des DSP qui doublent effectivement un réseau existant. Mais quel réseau ?
Celui de France Telecom (Orange) qui devait louer sa fibre noire alors que son offre passe actuellement pour une offre fantôme comme nous en parlions fin aout dans cet article.

Et Didier Lombard continue ainsi son discours : « … par contre ils ne regardent pas ce qui va se passer sur l’ensemble du réseau. La partie terminale du réseau de cuivre reste à nous et c’est pas demain qu’elle va disparaître. Je ne vais pas me précipiter pour mettre de la fibre dans la campagne … »
« …surtout qu’il y a une grande nouvelle de l’Arcep de donner 100% des licences WIMAX à d’autres. Pour moi c’était une excellentissime nouvelle. Maintenant à chaque fois qu’un élu vient me voir pour me dire que son village n’est pas raccordé, je lui dit d’aller voir M. Bolloré. Ce n’est pas moi qui ai décidé, c’est le régulateur.…. »

Donc voilà une excellentissime nouvelle pour M. Lombard.
Il se sent ainsi libéré ne pas avoir de licence car il n’y a que le Wimax qui permettra d’atteindre les clients trop éloignés du central pour être éligible adsl.

M. Lombard aurait il eu l’intention d’amener le haut débit aux abonnés actuellement non éligibles ?
Sérieusement ? Parce que cette fibre permettrait d’atteindre des coins plus éloignés que le réseau cuivre.
Le réseau cuivre est dépendant de la distance séparant l’abonné du central téléphonique.
La fibre s’affranchit de cette notion. Vous aurez le même débit quelque soit la distance.
Donc il y aura bien un haut débit des villes et un haut débit des champs car les opérateurs n’ont pas mission de service public et à moins que les villages, les communautés de communes, enfin bref les élus locaux ne s’engagent pour la fibre les choses ne bougeront pas.
Voilà enfin c’est dit. Depuis le mois d’octobre ça faisait long.

Partager

A propos de l'auteur

Rédacteur Alsace-Lorraine ; domotique

Les commentaires sont fermés.