Les groupes de télévision vent debout contre “l’amendement LCI”

0

Dans le cadre du vote du projet de loi sur l’indépendance de l’audiovisuel public, les députés ont adopté, dans la nuit de mercredi à jeudi, un amendement polémique permettant au CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) de donner son accord au passage d’une chaîne TNT payante à la TNT gratuite.

Cet amendement, surnommé “amendement LCI”, devrait permettre au groupe TF1 de réclamer, et d’obtenir, le passage à la TNT gratuite de sa chaîne d’information en continu, actuellement payante, malmenée par la concurrence des deux gratuites BFM TV et i>TELE. Le groupe M6 pourrait également en profiter pour demander la gratuité de Paris Premiere.

Bien entendu, cet amendement ne manque pas de rassembler les groupes audiovisuels contre lui : à l’exception des deux groupes concernés, TF1 et M6, c’est une marée de protestations qui s’est élevée contre la nouvelle.

Alain Weill, président de NextRadioTV, qui édite notamment BFM TV, prédit : « il n’y a pas la place pour trois chaînes d’information en gratuit. LCI ne s’en sortira pas, iTélé sera affaiblie et BFM TV aussi. J’ai pris des risques pour créer NextRadioTV et aujourd’hui on nous met des bâtons dans les roues pour privilégier les grands groupes historiques ! »

Les groupes indépendants de la TNT (Lagardère Active, NRJ, L’Équipe, Numéro 23) se sont fendus d’un courrier commun au président de la commission des affaires culturelles, Patrick Bloche. Ils y dénoncent une mesure qui équivaut, selon eux, « à l’octroi d’un canal additionnel à TF1 et M6 » alors même que ces groupes ont déjà été privilégiés lors de la répartition des canaux TNT HD en 2012.

De son côté, le groupe TF1 n’a pas encore établi avec certitude sa volonté de passer à la TNT gratuite. Mais cette possibilité sera un argument supplémentaire face à CanalSat : le contrat liant le diffuseur à la chaîne arrivant à échéance, cette dernière compte bien profiter de la nouvelle possibilité qui s’offre à elle pour peser dans les négociations…

Sources : Les Échos, Le Figaro

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.