Les Français payent toujours cher leur abonnement mobile

22

Un bilan publié par l’ITU (International Telecommunication Union) démontre que les Français consacrent encore une importante part de leur budget mensuel à leur abonnement de téléphonie mobile

Face à ses petits voisins européens, la France continue à faire figure de mauvais élève. Si elle tient une place honorable, se classant 29ème mondiale dans le classement général des TIC, le prix de ses abonnements mobiles la tire vers le bas…

L’étude estime la part de budget moyenne consacrée aux télécommunications pour chaque pays, en pourcentage du revenu national brut par habitant pour prendre en compte les différences de niveau de richesse.

En France, la part moyenne du budget consacré à la téléphonie mobile s’établit à 1,4% en 2010. C’est mieux que les 1,6% affichés en 2008, mais nettement moins bien que la plupart des pays européens, pour qui ce taux ne dépasse qu’assez rarement le 1%.

A titre d’exemple, le taux est de 0,4% au Luxembourg, 0,3% en Norvège, 0,2% au Danemark… et s’il s’agit des bons élèves de l’Europe, la France joue plutôt sur le terrain de la Grèce ou du Portugal, où le revenu moyen par habitant est nettement moins élevé…


données ITU, via PC INpact

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

22 commentaires

  1. Est-ce que cela ne démontre pas plutot/aussi que les Français s’équipent plus que les autres ? En gros le budget par habitant n'est pas plus élevé parce que les forfaits sont plus cher, mais parce qu'on en a plus ? Il y a une différence entre:
    Un bilan publié par l’ITU (International Telecommunication Union) démontre que les Français consacrent encore une importante part de leur budget mensuel à leur abonnement de téléphonie mobile...
    et ça:
    Face à ses petits voisins européens, la France continue à faire figure de mauvais élève.(...) le prix de ses abonnements mobiles la tire vers le bas.
    Le fait de consacrer une plus grosse part du budget n'est pas forcément imputable au prix des abonnements mais aussi à la consommation de l'utilisateur. Si demain une étude démontre que je consacre la moitié de mon budget à acheter des pâtes ça ne veut pas forcément dire que les pâtes sont devenues hors de prix mais plutôt que je mange beaucoup de pâtes.

  2. Mouais... Ça ne veut pas dire grand chose cette étude. D'abord, les pays en haut de la liste sont des micro-états et/ou des pays à très hauts revenus (Monaco, Luxembourg, Liechenstein, Hong Kong). Ensuite, la France semble être un des pays où l'on dépense le plus en téléphonie fixe... alors que c'est le pays qui utilise le plus la VoIP et où les abonnements de téléphonie fixe et d'internet fixe sont généralement liés. Enfin, si on compare la France et les États-Unis sur le mobile, ça dépend ce qu'on prend en compte : la partie voix est généralement moins chère aux États-Unis (avec beaucoup de forfaits illimités), mais dès qu'on ajoute de la data et des services (notamment les SMS), la France est bien moins chère...

  3. Le_Poilu a écrit :
    Le fait de consacrer une plus grosse part du budget n'est pas forcément imputable au prix des abonnements mais aussi à la consommation de l'utilisateur.
    Oui, dans la théorie. Mais dans la pratique, à moins que tu aies une explication sociologique qui montre que les Français téléphonent BEAUCOUP PLUS que tous leurs voisins européens (mais ont réduit leur consommation de 2008 à 2010), on va s'en tenir à l'explication la plus rationnelle. C'est une question de savoir analyser les chiffres à disposition, rien de plus.

  4. Il y a pourtant moyen de payer beaucoup mois cher en souscrivant à un forfait sans engagement adapté à sa consommation. Pour cela, rien de plus simple, il suffit d'utiliser des comparateurs de forfaits Il y a moyen de remonter quelques places au classement !

  5. Franchement en se débrouillant un minimum il est possible de payer moins de 25 euros par mois pour les consommateurs réguliers et moins de 5 euros pour les petits consommateurs. Une ligne ouverte coûte aujourd'hui moins d'un euro par mois si on se renseigne un peu et les communications vers les portables sont incluses dans le forfait depuis une freebox 6 par exemple. Il y aura toujours des pigeons qui paieront plus de 40 euros par mois mais on ne peut pas grand chose pour eux... Entre la Poste mobile, simyo, prixtel, leclerc et lycamobile on a vraiment le choix et free devra trouver sa place mais à priori il fera surtout concurrence aux 3 gros.

  6. yoann007 a écrit :
    Le fait de consacrer une plus grosse part du budget n'est pas forcément imputable au prix des abonnements mais aussi à la consommation de l'utilisateur.
    Oui, dans la théorie. Mais dans la pratique, à moins que tu aies une explication sociologique qui montre que les Français téléphonent BEAUCOUP PLUS que tous leurs voisins européens (mais ont réduit leur consommation de 2008 à 2010), on va s'en tenir à l'explication la plus rationnelle. C'est une question de savoir analyser les chiffres à disposition, rien de plus.
    Peut-être aussi que le réseau français est de meilleur qualité ou qu'il offre plus de services alors les gens sont plus tentés de l'utiliser (typiquement, je pense que c'est le cas du Japon qui est à 2%). Peut-être que si on avait un réseau tout pourri qui marche pas, le téléphone ne pèserai pas lourd dans le budget moyen car personne ne s'abonnerait et on serait premier du classement o/ Je remarque aussi que sur le fixe, là où d'après ce qu'on peut lire on la les meilleurs offres que le monde entier nous envie, on est pas si bien que ça non plus (derrière les Pays-Bas, le Royaume Uni, La Norvège, le Danemark...) même si je te l'accorde, il y a moins d'écart. Sinon la comparaison dans l'article avec le Luxembourg est assez osée. C'est sur qu'avec un revenu par habitant presque deux fois supérieur et un territoire à couvrir de la taille d'un département français, si ils n'étaient pas devant je me demande qui le serait... Bon tout ça pour dire qu'on peut faire dire un peu ce qu'on veut à ce genre de chiffres et que la conclusion est peut-être un peu rapide, même si il y a sans doute une part de vrai.

  7. Bonjour, Pourriez-vous pour les novices donner la signification des abréviations utilisées? TIC, ID, sous paniers fixes & mobiles ou encore RNB? Je m'adresse évidemment à l'auteur du message, qui reprend une analyse, qui n'explique pas les termes utilisées. C'est frustrant pour une personne qui essaie de comprendre! Quant à l'analyse des données, il faut évidemment comprendre la construction. A bientôt, si je ne comprends rien. Salutations Jean-Eric

  8. djcobrax a écrit :
    Franchement en se débrouillant un minimum il est possible de payer moins de 25 euros par mois pour les consommateurs réguliers et moins de 5 euros pour les petits consommateurs.
    C'est vrai que c'est possible maintenant et il y a un certain choix. Mais il faut remarquer que ces possibités sont apparues uniquement cette année. Il y a 3 ans il n'y avait aucune offre valable: en prépayé le crédit de 5 euros grillait en 5 jours faisant passer le prix à 30 Euros par mois pour un petit consommateur. Autrement, il y avait des abonnements pour lesquels les offres à moins de 30 Euros avaient disparues (ou alors étaient non viables). Il est intéressant de noter que les opérateurs affirmaent que les prix étaient justifés par les coûts et qu'ils ne pouvaient pas les baisser. Comment font-ils alors pour proposer mieux pour moins cher maintenant ?

  9. Maxime9 a écrit :
    Il y a pourtant moyen de payer beaucoup mois cher en souscrivant à un forfait sans engagement adapté à sa consommation. Pour cela, rien de plus simple, il suffit d'utiliser des comparateurs de forfaits comme http://lebonforfait.fr/sansengagement.html
    Depuis le temps que je le cherchais celui-là ! Merci

  10. Réagir sur le forum