Les e-books soumis au prix unique du livre

13

L’Assemblée nationale a adopté, ce jour, une disposition controversée permettant d’étendre la portée de la loi sur le prix unique des livres (loi Lang de 1981) aux livres électroniques vendus en France…

Les boutiques d’e-books françaises auront, désormais, pour obligation de respecter la règle du prix unique du livre. Ils seront donc contraints de commercialiser un ouvrage en respectant scrupuleusement sa valeur faciale, fixée par l’éditeur. Seules de légères réductions, pouvant aller jusqu’à 5%, sont autorisées…

Cela devrait, en principe, permettre aux libraires traditionnels de ne pas subir de concurrence trop rude de la part de ces nouvelles plateformes. En contrepartie, celles-ci bénéficieront d’une TVA fixée à 5,5% (contre 19,6%) sur les ventes d’e-books.

La décision n’en est pas moins décriée par un certain nombre de professionnels du secteur pour épargner les boutiques situées hors de France, à l’instar d’Amazon (et son Kindle Store). Menés par Alexandre Bompard (PDG de la Fnac), de nombreux dirigeants de grandes enseignes culturelles (Virgin Megastore, Cultura, le Furet du Nord…) ont interpellé, en vain, les pouvoirs publics sur ce problème, dans une tribune publiée par le Figaro. Ils y dénonçaient notamment « l’impossibilité de lutter contre les pratiques commerciales prédatrices d’acteurs étrangers tout puissants », face aux « grandes plateformes établies à l’étranger comme Amazon, Google ou Apple, déjà en position dominante sur leurs différents marchés ».

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

13 commentaires

  1. Euh je crois qu'il y a erreur... Ce n'est pas que le prix du livre numérique devra identique au prix de la version papier mais le fait qu'un livre numérique devra être au même tarif dans toute les boutiques françaises. Nuance importante...

  2. WTF!!!??? On trouvait déjà la différence entre la version électronique et papier trop faible pour nous motiver à acheter des eBooks, là c'est le pompon ! Bon heureusement que je touche en Anglais car mon argent ira sur Amazon.com Ils cherchent à faire pire que le long et désastreux passage du CD au MP3. Je ne vois que des aspects négatifs à cette disposition à l'encontre de l'adoption inéluctable des eBooks: augmentation du piratage, achats à l'étranger, retard de la France dans ce nouveau secteur France Fail

  3. chatlumo a écrit :
    Euh je crois qu'il y a erreur... Ce n'est pas que le prix du livre numérique devra identique au prix de la version papier mais le fait qu'un livre numérique devra être au même tarif dans toute les boutiques françaises. Nuance importante...
    OUF, c'était impensable

  4. On voit que les députés pensent avant tout à l'intérêt des consommateurs, surtout en cette période de crise... MDR Sans compter les beaux discours disant qu'il faut rendre la culture accessible au plus grand nombre. Pour les éditeurs, c'est tout bénef. Je tire un livre à 1 000 exemplaires pour qu'il existe au format papier, avec le prix qui va avec, et je fais l'essentiel de mes ventes sous forme numérique sachant que le prix de revient est très inférieur... Le monde de l'édition (cinéma, musique, livre) a des amis puissants (de droite, comme de gauche) qui n'oublient pas de lui rendre service grâce à toujours plus de taxes sur la copie privée, à la Hadopi ou à des décisions comme celle-ci... Pas grave : les boutiques belges, luxembourgeoises, suisses, québécoises, etc. vont être ravies.

  5. chatlumo a écrit :
    Euh je crois qu'il y a erreur... Ce n'est pas que le prix du livre numérique devra identique au prix de la version papier mais le fait qu'un livre numérique devra être au même tarif dans toute les boutiques françaises. Nuance importante...
    En effet, merci de le préciser. Je n'ai vu cette règle nul part dans les autres sites, je crois que l'auteur de l'article s'est trompé.

  6. Un comparatif intéressant sur la plateforme Apple: Un vieil album des Beatles plus que rentabilisé et ayant demandé quelques mois de travail 40 ans auparavant : 12,99€ Un livre d'actualité politique récent écrit par 1 personne sur son temps libre : 14,99€ (vs 19€ imprimé) Un jeu de bonne facture qui a pris plusieurs mois de développement d'une équipe de développeur : 5,49 € Vous trouvez ça normal ?

  7. duschnouk a écrit :
    Un comparatif intéressant sur la plateforme Apple: Un vieil album des Beatles plus que rentabilisé et ayant demandé quelques mois de travail 40 ans auparavant : 12,99€ Un livre d'actualité politique récent écrit par 1 personne sur son temps libre : 14,99€ (vs 19€ imprimé) Un jeu de bonne facture qui a pris plusieurs mois de développement d'une équipe de développeur : 5,49 € Vous trouvez ça normal ?
    Pas du tout et c'est pour ce que je n'ai jamais rien acheter chez Apple :-) Si on fait référence au meme album des beatlles , il est disponible en mp3 sur site legal a 4.99 €

  8. Nous sommes dirigés par une bandes de vieux corrompus et d'irresponsables. Quel pays pathétique. Il est plus que temps de mettre un terme à tout ça. Révolution.

  9. garionfree a écrit :
    Nous sommes dirigés par une bandes de vieux corrompus et d'irresponsables. Quel pays pathétique. Il est plus que temps de mettre un terme à tout ça. Révolution.
    Tu as la liberté d'aller vivre ailleurs !

  10. Réagir sur le forum