Les accès Wifi en danger, bientôt le filtrage ?

18

Big brother…

Nos confrères de PcInpact se sont fournis le document de travail du Conseil Général de Technologies de l’Information (dépendant du ministère de l’économie et composé d’une trentaine de membres) qui a servi de base de travail à Christine Albanel.

Il en ressort principalement que les bornes publiques d’accès Wifi comme on en trouve un peu partout en France sont un danger puisque non contrôlées ; En effet avec HADOPI, la coupure des accès internet prévu dans les cas de récidive de piratage perd tout son sens, puisqu’il est très facile pour l’internaute fautif, de se déplacer avec un portable et de se connecter au Fastfood ou hôtel du coin de la rue (voir même depuis le logement).

La solution préconisée est de filtrer l’accès et limiter celui-ci à une liste blanche (comme le font les logiciels de contrôle parental).

Le problème des hot spots payants a aussi été évoqué puis qu’il semble inapproprié de couper l’ensemble d’un point wifi dont le fournisseur connaît précisément l’identité.
Le document poursuit en donnant des indices sur l’autorité chargée de définir les sites accessibles : « Siégeraient au sein d’une telle instance chargée de définir la liste blanche de ces sites : la CNIL, le CSA, l’HADOPI, voire le FDI, l’ACSEL ou le GESTE ».

Nul doute que ce filtrage annoncé va faire couler de l’encre et être difficilement applicable puis que beaucoup d’entre eux sont aussi des particuliers, écoles, cafés et bien d’autres.
Retrouvez l’article exclusif sur le site de PcInpact.

- L’article complet sur le site de PcInpact

- Site du CGTI

Partager

A propos de l'auteur

Je suis à Freenews depuis 2005. Je suis modérateur, rédacteur et membre du Conseil d’Administration de l’association.
Je bosse dans un service d’expertise technique d’Enedis à Tours.
Premières connexions Internet (en 33,6) en 1997 avec des factures monstrueuses !
Freenaute de la première heure, j’ai fais parti des forfaits 50H bas débit bien avant l’ADSL. Un vrai Freenaute historique…

18 commentaires

  1. Bienvenu en chine. Les bornes publiques d’accès Wifi sont une grande avancé en terme de communication et de liberté, permettre à tous d’accéder à Internet de façon libre et gratuit, c'est vraiment une bonne chose. Dans les temps ancien on brûlait les livres quand ils n’étaient pas conforme aux écrits religieux. Somme nous en train de rentrer dans une période d’obscurantisme numérique ?

  2. Récemment, dans un hotel, on m'a demandé de remplir une fiche d'identification pour me donner l'accès internet par wifi... et elle devait correspondre à ma réservation de chambre. Va falloir penser à de faux papiers...

  3. les membres du gouvernements ont vraiment rien d'autre a faire... sinon on peut interdire la vente d'ordinateurs et interdit les fai...c'est radicale! Ou pourquoi pas mettre une taxe sur les connexions gratuites, ce serait pas mal!

  4. C'est tout ce projet de loi qui est à mettre à la poubelle... D'ailleurs c'est là qu'il ira car il est tellement mal ficelé qu'il ne résistera pas 3 semaines aux plaintes des premières victimes !

  5. Euh... Kiki la Flanelle, cela y arrive de sortir de son pyjama, et de discuter avec d'autres gens que des lobbyistes des médias??? Bref, cela illustre bien le problème de politiques "déconnectés" des réalités, fonctionnant suivant des "principes" surannés... Conservateurs, qu'il disait le 1er Consul? Ce ne serait pas aussi ce qui caractérise ceux qui restent rivés sur les mêmes principes, sans jamais dévier d'un pouce? Désolé pour la glissade, mais la news s'y prête trop! :P

  6. Je pense que l'on est bien parti pour petit à petit avoir un firewall géant à l'entrée de la France et filtrer tout les "méchants sites"...qui a dit comme en Chine... ?

  7. Je propose à nos chers technocrates en culotte courte (ou à mémoire courte..) d'inaugurer d'abord le Ministère de l'Information comme dans Orwell; et qu'ils commencent par déterminer une liste noire de tous ces sites qui mettent en péril leur vision de la démocratie, afin que cette liste puisse contenir tous les exclus de leur liste blanche. "Quoi, Freenews à osé commenter nos décisions? Allez, hop dans la liste noire..." Il faudra quand même autoriser les sites de cul, car nos amis madelin et messier ont des petits besoins (voir http://www.marianne2.fr/Messier,-Madelin-leur-petite-entreprise-ne-connait-pas-la-crise_a92724.html), mais lavez-vous bien les mains après, avant de manger votre MacDo, sinon ca sentira la m...

  8. xfoulon a écrit :
    Je pense que l'on est bien parti pour petit à petit avoir un firewall géant à l'entrée de la France et filtrer tout les "méchants sites"...qui a dit comme en Chine... ?
    Ici, c'est pire : le projet n'est pas de bloquer une liste noire, mais de n'autoriser qu'une liste blanche, et la différence est énorme.

  9. Réagir sur le forum