Le VDSL2+ pourrait être autorisé en 2011

36

Le déploiement de la technologie VDSL2+, qui permet d’atteindre des débits théoriques bien plus élevés que l’ADSL sur une simple ligne téléphonique (à condition d’être à proximité du répartiteur), pourrait être autorisé en France avant la fin de l’année, selon une rumeur insistante.

Jusqu’à présent, l’utilisation de technologies VDSL, en France, n’est autorisé qu’en circuit fermé : réseaux domestiques, câble coaxial dans les immeubles, etc. Son déploiement sur les lignes téléphoniques existantes, constituées d’une simple paire de cuivre, est interdit, notamment à cause du trop grand risque de perturbations que cela pourrait engendrer…

Mais cela pourrait bien changer : le bien renseigné nkgl, du site ITespresso.fr, évoque une « rumeur qui enfle » autour de l’autorisation du VDSL2 en France « avant fin 2011 ». Le site avait déjà évoqué cette possibilité au mois de janvier, et cela semble se confirmer…

La rumeur a été relayée ce matin par le compte Twitter officiel de Free, @LALIGNEDEFREE : de quoi titiller l’impatience des Freenautes, lorsque l’on sait que la Freebox Révolution intègre déjà une puce réseau Broadcom compatible avec le VDSL. En cas de légalisation de la technologie, Free pourrait ainsi la mettre en place relativement rapidement, mais cela pourrait tout de même nécessiter la mise en place de nouveaux sous-répartiteurs ou encore d’équipements compatibles sur le réseau.

On rappelle que le VDSL2+ permet d’atteindre des débits en téléchargement avoisinant les 100 Mbps en download environ, ou bien 50 Mbps symétriques (à 500 mètres du répartiteur). Cela n’est toutefois valable qu’à proximité du répartiteur : le gain de vitesse apporté par le VDSL reste perceptible jusqu’à environ 1,5 Km de longueur de ligne, après quoi on privilégiera l’ADSL.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

36 commentaires

  1. ça ne résous rien pour ceux qui sont à + de 1.7km... c'est juste un palliatif pour faire patienter le déploiement de la fibre. Il faut voir que le déploiement de la fibre est bien plus lent que ce qu'on essaye de nous faire croire. Même après être raccordé, un immeuble met souvent 1 ou 2 ans avant d'avoir ses habitants capables d'utilisé cette techno. Le VDSL2+ ce sera toujours ça de gagné en un premier temps.

  2. Mouais, c'est bien beau mais c'est encore une techno qui permet à ceux qui ont déjà un très bon débit d'en avoir un meilleur. Ceux qui ont des conditions de ligne limite vont se sentir encore plus frustrés...

  3. gaston le rouquin le

    zefennec a écrit :
    Mouais, c'est bien beau mais c'est encore une techno qui permet à ceux qui ont déjà un très bon débit d'en avoir un meilleur. Ceux qui ont des conditions de ligne limite vont se sentir encore plus frustrés...
    exactement.

  4. (steuf59) Un aveu d'échec de déploiement de la fibre optique ? salut je me posais la même question ! SI..jusqu'à présent c'était interdit, ET QUE LA ...

  5. zefennec a écrit :
    Mouais, c'est bien beau mais c'est encore une techno qui permet à ceux qui ont déjà un très bon débit d'en avoir un meilleur. Ceux qui ont des conditions de ligne limite vont se sentir encore plus frustrés...
    Bah oui mais c'est comme ca !

  6. edzilla a écrit :
    En belgique, il n'y a presque que ça, et dans l'ensemble, ca marche extrêmement bien...
    En Belgique, la situation n'est pas la même car la Belgique mise principalement sur l'équipement des sous-répartiteurs, pas des NRAs. Pour au reste, je reste hautement dubitatif: je viens justement de signer pour l'achat d'une maison pile poil à la limite du VDSL (1500m du NRA) ; en débit estimé j'aurai plus que ce qu'il m'en faut (17Mbits/s) ; même en admettant que le VDSL me double mon débit (ce qui ne sera pas le cas) l'intérêt réel serait quasi nul pour moi: j'ai très rarement besoin ne serait-ce que de 15 Mbits/s. L'intérêt sera probablement quasi nul également pour l'internaute 'de base' qui utilise peu les possibilités de sa connexion. A contrario, le VDSL aura un effet néfaste pour toutes les lignes qui ne pourront justement pas en profiter, car le cross-talking fera que les lignes en VDSL perturberont les lignes longues. Donc on va réduire le débit des lignes où justement celles où l'accroissement de débit (où à défaut son maintient) serait au contraire le plus critique. En résumé, introduire le VDSL en France au niveau du NRA, c'est une techno qui apportera finalement peu d'avantage à quelques % de gens proches du NRA mais beaucoup de désavantages à ceux loin du NRA (là où quelques centaines de kbits/s font toute la différence) à cause des perturbations des premiers. J'ai beaucoup de mal à imaginer l'ARCEP qui donne son aval à ce genre de chose ; je ne vois pas pourquoi elle changerait d'avis sur le sujet en l'absence d'éléments nouveaux (et il n'y en a manifestement pas concernant le cross-talking, les lois de la physique changent pas toutes les semaines). Bref, pas impossible (qui vivra verra) mais peprso j'ai de très larges doutes. Et je suis d'autant plus dubitatif quand je me rappelle que déjà en 2005, on avait déjà des rumeurs qui parlaient du 'VDSL qui doit arriver incessamment sous peu'

  7. Réagir sur le forum