Le secteur de la téléphonie mobile se porte bien, affirme l’ARCEP

0

Dans le cadre du Digiworld Summit de l’Idate, qui se déroule actuellement au Corum de Montpellier, le président de l’ARCEP, Jean-Ludovic Silicani, a tenu à rappeler que les opérateurs français se portent toujours bien, et affichent des marges confortables.

Alors que les trois opérateurs mobiles historiques tendent à dresser un tableau particulièrement alarmiste du marché depuis l’arrivée de Free Mobile, le gendarme des télécoms tient, par la voix de son principal représentant, à rétablir quelques vérités.

« Le secteur des télécoms en France connaît une croissance annuelle de 6% en volume, c’est bien une croissance, et c’est le secteur de l’économie française qui croît le plus vite », rappelle-t-il, face à un Jean-Yves Charlier (PDG de SFR) qui l’alertait sur la difficulté des opérateurs à maintenir leur niveau d’investissement. L’ensemble du secteur a certes subi une baisse des revenus ainsi que des marges. Mais ces dernières « restent très confortables, 30% de marge brute, quel secteur pourrait s’en prévaloir ? » lance J.-L. Silicani.

Alors que ses contradicteurs lui opposent le développement du réseau très haut débit mobile (4G) bien plus développé aux US, il rétorque : « les opérateurs américains ont dû beaucoup investir en 4G car ils ont sauté la case 3G. Si on observe les dépenses sur 10 ans, on se rend compte que le niveau global est identique à celui en France où les dépenses ont été régulières ». Et de prendre l’exemple de Bouygues Telecom, dont le taux de couverture de la population en 4G a déjà rejoint celui d’AT&T, premier opérateur outre-Atlantique.

- Lire l’article complet sur le site de ZDnet.fr

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.