Le prix unique du livre bientôt appliqué au numérique ?

2

La règle française de prix unique du livre, mise en place par Jack Lang en 1981, pourrait prochainement être adaptée aux livres dématérialisés vendus par Amazon, Apple ou encore Google.

Le prix fixe permet aux éditeurs de garder le contrôle sur le prix de leur livre, mais également de limiter la force de frappe des grandes surfaces et espaces culturels face aux petites librairies puisqu’un livre sera proposé au même prix partout. Même les promotions sont réglementées, puisqu’un revendeur ne peut pratiquer qu’un rabais de 5% au maximum.

Une proposition de loi visant à adapter la loi Lang au livre numérique sera examinée à partir d’aujourd’hui au Sénat. Celle-ci n’envisage de ne réglementer que les œuvres numériques issues d’un livre édité sur papier, et non les livres directement sortis sur support numérique. Les sénateurs entendent ainsi mettre fin à une politique du discount pratiquée, notamment, par Amazon, leader sur le secteur…

En contrepartie, le livre dématérialisé devrait également bénéficier des avantages du format papier : la loi prévoit également d’accorder aux livres numériques la TVA réduite à 5,5% accordée aux produits culturels (contre 19,6% actuellement), tout comme leurs homologues sur papier. Cet amendement, déposé par Hervé Gaymard (député UMP) qui le qualifie d’« indispensable », a toutefois été temporairement retiré — ayant été jugé contraire au droit européen par l’Assemblée nationale. Il devrait être réintroduit en 2011, si besoin en saisissant la Commission européenne.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

2 commentaires

  1. Vouloir mettre sur le même pied d'égalité un livre dématérialisé et un livre papié, il faut vraiment être un politique pour avoir de telle idée. Si le prix est le même ou prohibitif ça poussera vers le "piratage" encore une fois. Il va leur falloir combien de temps pour comprendre que les gens veulent un libre accès à la culture ? Tu fais un truck global et point barre.

  2. shyrokie a écrit :
    Vouloir mettre sur le même pied d'égalité un livre dématérialisé et un livre papié, il faut vraiment être un politique pour avoir de telle idée. Si le prix est le même ou prohibitif ça poussera vers le "piratage" encore une fois. Il va leur falloir combien de temps pour comprendre que les gens veulent un libre accès à la culture ? Tu fais un truck global et point barre.
    Tu as mal compris la news. Il ne s'agit pas ici de mettre les livres dématérialisés au même prix que les livres papiers, mais de mettres "le prix d'un livre numérique" identique chez tous les revendeurs. Exemple : "Harry Potter 14 Apocalypse" 14,5€ chez Amazone en numérique, 11€ sur le site de la Fnac en numérique. Pris du livre numérique chez l'éditeur : 14,5€. La loi n'existant pas sur les livres numériques, la Fnac (dans l'exemple hein) a tous les droits de mettre le livre numérique à un prix défiant toute concurence. Cette loi, si elle est un jour votée, permettrait de mettre tous les revendeurs de livres numériques sur un même pied d'égalité (à 5% pret je supose, comme pour les livres au format papier) et non de mettre les livres numériques au mêmes tarifs que leur version papier. Ce qui m'agace ici, c'est que le but premier de la loi -et comme très bien rappelé dans la news- était d'empécher une concurence déloyale entre les grands distributeurs et les petites librairies; chose qui n'existe pas, ou alors vraiment trop peu, sur internet.

  3. Réagir sur le forum