Le président de l’Arcep salue l’arrivée de Free Mobile

5

Dans une interview consacrée aux Échos, Jean-Ludovic Silicani, président de l’Arcep (Autorité de régulation des télécoms), s’exprime sur le lancement du quatrième opérateur de téléphonie mobile en France, Free Mobile.

Il y salue l’arrivée du nouvel acteur, à même de « changer la donne » de la téléphonie hexagonale, dont le prix était toujours « nettement supérieur à celui des autres pays européens comparables ». Malgré cette salve de compliments, le président de l’Arcep n’en reste pas moins attentif au bon respect des obligations de Free Mobile, notamment en termes de couverture de la population…

Extrait :

Free vient d’annoncer son offre mobile. Ce nouvel arrivant va -t-il changer la donne ?

Il me semble que Free Mobile change la donne. Pour le marché de la téléphonie mobile en France, j’observe quatre ruptures : d’abord, les offres de Free sont simples et peu nombreuses (deux), alors qu’il existe près de 1.000 offres mobiles en France actuellement. Ensuite, Free sépare totalement le prix du forfait de celui du terminal. En troisième lieu, la relation entre l’opérateur et le client se fera essentiellement par Internet.

Enfin, bien sûr, le prix des deux offres proposées est très bas. C’était d’ailleurs l’objectif de l’attribution de cette quatrième licence mobile. En 2009, le gouvernement et le régulateur ont décidé de mettre en vente cette licence car nous avons fait ensemble le constat que le marché mobile avait une structure oligopolistique et donc insuffisamment concurrentielle. Ce marché se caractérisait par une rente de situation. Il fallait un nouvel entrant pour l’animer car le prix du panier moyen de consommation mobile en France était supérieur à celui des autres pays européens comparables.

Avez-vous été surpris par ces offres ?

Non, car elles correspondent, pour l’essentiel, aux engagements que Free avait pris lors de l’acquisition de la licence. L’offre à 2 euros m’a tout de même surpris. C’est l’équivalent d’un service universel mobile. Il est possible qu’avec cette offre, le marché de la carte prépayée se réduise en France ou alors se cantonne à des niches telles que, par exemple, les offres prépayées dites « ethniques » ou destinées à l’international.

Sur quels points allez-vous être attentifs à l’avenir chez ce nouvel opérateur mobile ?

L’avenir, et notamment les comptes 2012, dira si le modèle économique d’Iliad est viable. L’Arcep sera très attentive à ce que les obligations en matière de couverture de la population soient atteintes, en temps et en heure. Le réseau de Free Mobile doit par exemple couvrir 75 % de la population en janvier 2015. Une autre chose que nous regarderons de près est la qualité de service. Une offre, c’est un prix et un service. Cela passe par un service après-vente efficace. Nous vérifierons aussi que l’offre illimitée le soit véritablement.

- Accéder à l’interview dans son intégralité sur le site des Échos

- Retrouvez notre dossier complet sur le lancement de Free Mobile

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

5 commentaires

  1. Je fais quand même remarquer que l'ARCEP ne s'est jamais trop indigné des arrangements des 3 opérateurs qui se sont entendu sur le dos des consommateurs et qui malgré l'amende qui leur avait été infligé pour entente illicite n'ont pas changé beaucoup leur méthode racketteuse et on continué a se moquer des consommateurs
    Curieusement ces trois opérateurs baissent leur prix ou vont le faire de manière significative parce que obligé pour continuer a exister ..
    Quand a la qualité de l’après vente excusez du peu mais mes amis qui sont chez ( Orange ) France télécom pour l'ADSL connaissent autant sinon plus de galère avec leur usine a gaz Livebox , alors que c'est notoire quand la concurrence Free a besoin de vérifications de la boucle locale par exemple , il faut aller jusqu’à l'expertise conjointe ( GAMOT ) pour obtenir réparation ..
    En 11 ans de Free , je n'ai jamais été pris en otage que par France télécom ...
    Quand a SFR que je vais quitter pour mes 3 mobiles , il faut que je sorte sur le balcon pour avoir la ligne !!
    Je suis a 9 km du centre de Nice ... pas dans le désert !! Alors avec free ce ne seras pas pire avec le réseau Freewifi

  2. Ce monsieur ferait sans doute bien de s'occuper - aussi - de la façon dont les clients sont traités au final quand il est impossible de recevoir un AR de sa commande (est-elle prise en compte ?) ou de savoir à quoi correspondent 12 euros facturés alors que seuls 2 sont indiqués sur la brochure tarifaire...
    Un peu comme Freenews d'ailleurs qui nous informe que Freemobile recrute un infirmier ou nous parle de la campagne de pub... Mais qu'est-ce qu'on s'en fout quand on est dans l'indécision sur plein de points problématiques qu'ils n'osent peut-être pas aborder (on a bien senti la connivence avec X. NIEL dans l'interview sur les forfaits datas) !
    On n'en est pas encore à enc... les pigeons, mais les mouches, par contre...

  3. Pour ma part je pense que free n'est peux être pas net sur certain point mais en tout les cas je pense pas que sa pourra être pire que SFR et orange!!
    Abonner depuis 10 ans a l'adsl je suis passer par beaucoup d'opérateur, même free dans les début que j'ai quitté un peux après, mais aujourd'hui il a fait beaucoup de progrès j'ai jamais eu une connexion aussi fiable depuis que je suis repasser chez eux!
    La freebox révolution et terrible sur le point technique et je ne me fait aucun soucis sur le lancement du mobile.
    Par contre les 3 autres voleur, eux, on un service client de mer**, des connexion nul en adsl et une box qui ne fait pas vraiment d'évolution.
    Aujourd'hui on vie dans un monde ou l'on doit avoir un belle équipement et SFR avec son décodeur qui ressemble a un vieux magnétoscope il son loin derrière free.
    Comment peux on critiqué free alors qu'il se lance seulement dans le milieu des mobile. Laissons leur une chance et on pourra voir si il sont pas meilleur que les concurents.
    Sans hésité je part en intégralité chez free et fait une confiance total a M. de Niel qui a du mérite!! Une confiance à 200%
    On à tous fait des erreurs, il en a fait mais les à corrigés.

  4. Depuis les années 90,
    - Itinéris chez Orange
    - SFR avec formule le week end + la semaine
    - Bouyghes qui passait mal dans certaines zones
    Des trois opérateurs je n'ai jamais vu de différences tarifaires flagrantes
    Seul la formule change de nom, elle est reformulée avec des changements mineurs mais au final le résultat est le même.
    J'ai toujours détesté l'engagement, ne pas avoir cette liberté d'arrêter quand on veut, ça aurait du être interdit par l'ARCEP, mais bon.
    J'ai eu un forfait puis une mobicarte. Mais le sans engagement c'était trop cher !!. J'étais étudiant, je n'avais pas beaucoup d'argent et celà me coutait une fortune. Je suis donc retourné au forfait mais j'avais toujours des dépassements très couteux.
    Dans les années 90 avec mon forfait OLA, les SMS que j'envoyais coûtaient chers et en plus, on les recevait avec 1 journée de retard. Le comble, c'est que si j'avais un RDV, comme le SMS arrivait J+1, je ratais mon RDV !.
    Pour les 3 opérateurs en plus de l'entente sur les prix. Ils ont tout fait pour nous bloquer à tous les niveaux, téléphone simlocké etc.
    Je suis franchement heureux de partir. Je suis chez Free depuis leur première offre 56K (l'ADSL n'existait pas).
    Il y avait AOL en illimité 56K qui n'ont pas pu faire face à la demande.
    Je suis passé chez Wanadoo pour le haut débit illimité avec le Speed touch tout vert (ce n'était pas une box). Mais au bout d'un moment, je me suis rendu compte que c'était un budget tous les mois à donner pour rien de plus. Ensuite, j'ai vu l'offre de Free et j'ai eu ma première Box et depuis je suis toujours resté là.
    TVperso (qui n'existe nulle part ailleurs) a été pour moi une révélation. Pouvoir faire sa propre télévision comme au temps des radios libres, c'est génial.
    Maintenant avec FREE MOBILE je suis satisfait de l'offre. On va pouvoir appeler sans compter partout en France.
    Une offre "illimité" chez Orange c'est 75 euros pour des appels de 8h à 19h.
    Quand on va à l'agence c'est compliqué de choisir avec tout un tas d'option qu'on a pas forcément besoin.
    En période des soldes, c'est tout bon !.
    J'espère qu'ils auront très rapidement leur 3 millions d'abonnés et que très vite même plus.
    Je trouve gonflé que les autres opérateurs baissent leur prix seulement maintenant, ils auraient plus y penser depuis 20 ans !

  5. Réagir sur le forum