Le piratage de logiciel coûterait des milliards au fisc

17

D’après une étude publiée par Le Parisien ce jour, la contrefaçon de logiciels en France coûterait entre 2,4 et 3,4 milliards d’euros de recettes fiscales à l’État d’ici à 2013.

Commandée par le BSA (Business Software Alliance, rassemblant notamment des géants tels que Microsoft ou Adobe) et réalisée par le cabinet IDC, l’étude tente de chiffrer ce qui peut difficilement l’être ; à savoir, le coût du piratage logiciel en France.

Autre chiffre « choc » avancé par l’étude : réduire de seulement 10% l’usage de logiciels piratés sur le territoire permettrait de créer, d’ici à 2013, 14 600 emplois dans le secteur des nouvelles technologies…

« 40 % des logiciels utilisés sont piratés, alors que la moyenne européenne s’établit à 34 % et qu’en Allemagne et en Grande-Bretagne elle n’est que de 28 % », insiste Jean-Sébastien Mariez, porte-parole de BSA France. Avant d’enfoncer le clou : « on veut montrer au gouvernement quel serait l’impact si on accentuait la lutte contre la contrefaçon ».

Comme souvent, avec les études portant sur le piratage, les chiffres fournis sont à prendre avec d’infinies précautions, tant il s’agit d’une activité difficilement quantifiable par nature.

Source : Le Parisien-Aujourd’hui en France

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

17 commentaires

  1. Freenews a écrit :
    Commandée par le BSA Lire l'intégralité de la news
    Effectivement à prendre avec des pincettes.... De plus dans cette étude ils partent du principe que tous ceux qui utilisent des logiciels piratés achèteraient les logiciels qu'ils piratent si ils n'avaient pas le choix.. Alors que par exemple je connais des personnes qui utilisaient Photoshop piraté chez eux, mais qui sont passé à Gimp dans leur boite afin d'être en règle, la license de Photoshop étant trop chère pour ce qu'elle apporte... A mon avis (qui n'engage que moi), si la lutte contre les logiciels piratés devaient être accentuée, cela ne ferait que favoriser l'utilisation des logiciels libres, ce qui ne serait au final peut-être pas si mal... A méditer...

  2. Comme souvent, avec les études portant sur le piratage, les chiffres fournis sont à prendre avec d’infinies précautions, tant il s’agit d’une activité difficilement quantifiable par nature.
    A prendre avec des précautions surtout parce que c'est une étude partisane. La BSA est une organisation purement lobbyiste. Certes, c'est IDC qui fait l'étude, mais il n'est pas difficile de faire dire ce qu'on veut aux études, surtout quand on les dirige dans le bon sens.

  3. Il est vrai que sans la publicité faite par les personnes qui prèférent télécharger les logiciels pour les utiliser gratuitement, il y a peu de chance que des produits hors de prix telle que la suite d'Adobe (environ 3000 euros) auraient connu un tel impact sur le grand public. Pourquoi payer des logiciels aussi cher lorsque des alternatives freeware existent et font la même chose? Je pense que les sociétés de logiciels en sont consciente et j'ai même entendu dire que Microsoft préféraient que l'on utilise windows même piraté plutôt qu'un autre système d'exploitation.

  4. Ismelda a écrit :
    Il est vrai que sans la publicité faite par les personnes qui prèférent télécharger les logiciels pour les utiliser gratuitement, il y a peu de chance que des produits hors de prix telle que la suite d'Adobe (environ 3000 euros) auraient connu un tel impact sur le grand public. Pourquoi payer des logiciels aussi cher lorsque des alternatives freeware existent et font la même chose?
    Parce qu'aucun "freeware" n'est équivalent à la puissance de logiciels tels que Photoshop ou encore Premiere.

  5. yoann007 a écrit :
    Parce qu'aucun "freeware" n'est équivalent à la puissance de logiciels tels que Photoshop ou encore Premiere.
    Faux, quelques exemples: - The Gimp qui est un logiciel gratuit, open source et qui est au moins aussi puissant que Photoshop! - OpenOffice.org, pour remplacer Microsoft Office - Firefox, pour remplacer Internet Explorer (qui n'est pas gratuit puisqu'on à le droit d'utiliser Internet Explorer d'après sa license que si on possède une license microsoft Windows) - VirtualBox, un équivalent aussi performant que VMWare - MySQL équivalent aussi performant et puissant que MS SQL Server - Blender , équivalent à 3Dsmax On trouve même des équivalents à Windows: Exemple: Ubuntu une distribution Linux, et donc par définition beaucoup plus puissant en terme de possibilité, fiabilité,etc.. qu'un Windows... Etc....

  6. Youhou en voila une jolie étude qui sert uniquement à faire de la propagande. L'étude prend en compte le fait que les logiciels n'aurait jamais était utilisé dans la très grande majorité des cas si ils aurait due être payé ? L'étude prend en compte le fait que pour compenser le dit "piratage" le prix d'une licence est prohibitif pour ceux qui sont obligé de la payer ? Moé il n'y a pas de solution miracle, mais l'argument "regardez tout l'argent qu'on perd à cause de ces maudits pirates" ne tien pas et n'a que pour but d'être liberticide.

  7. sharky172 a écrit :
    Parce qu'aucun "freeware" n'est équivalent à la puissance de logiciels tels que Photoshop ou encore Premiere.
    Faux, quelques exemples:
    Je t'arrête tout de suite, j'ai dépassé le niveau où on peut m'impressionner en faisant un simple copier-coller d'un site d'équivalences Windows-Linux pour switchers débutants ;) The Gimp n'a RIEN (je dis bien rien) d'un équivalent à Photoshop. En termes de capacités, de puissance et d'usage, c'est sans commune mesure. Et pour le savoir, il suffit d'avoir un peu utilisé les deux. Idem pour Premiere ; il n'existe aucun équivalent open source, gratuit, ni même "low cost". Donc oui Adobe a une politique tarifaire plus que discutable ; oui, la Creative Suite est hors de prix ; mais non, on ne remplace pas Photoshop par The Gimp dans une entreprise de création graphique et ça, c'est une certitude.

  8. Même si on peut dire que tous les logiciels piratés ne seraient pas acheté, le piratage nuit quand même énormément à l'économie numérique. Si les utilisateurs des Photoshop piratés ne peuvent pas se payer la licence, ils se seraient tourné vers des solutions gratuites ou moins chère, ce qui stimule la concurrence, est est bénéfique à tout le monde. Pourquoi Windows est il malheuresement présent partout aujourd'hui? Car on peut le pirater facilement. Sans ça, on aurait beaucoup plus de concurrence, et des OS de bien meilleure qualité (ce n'est pas difficile) que Windows sur nos machines. Enfin bref, même si l'étude est forcément biaisée, il n'en reste pas moins que le piratage est une plaie qu'il faut combatre. Mais il y a aussi de bonnes et de mauvaises façon de le combattre. La sensibilisation à l'école, la promotion du libre, des explactaions claires pour tout le monde, etc, peuvent être de bonnes méthodes. Le tout répressif du gouvernement actuel n'est pas selon moi une méthode efficace à long terme.

  9. Réagir sur le forum