Le Monde Interactif ne veut d’aucune des deux offres

1

Les salariés du Monde Interactif se sont déclarés « indignés » par les deux offres de reprise, inquiets à la fois pour leur avenir et leur indépendance éditoriale…

Il paraît « difficile de porter du crédit à ces deux offres ». C’est ce qu’indiquent, dans un communiqué, la société des personnels du Monde Interactif, la société des rédacteurs du Monde Interactif, les délégués du personnel et la CFDT-MIA.

Attaquant directement la proposition d’Orange au sein du dossier de Claude Perdriel, le communiqué interroge : « avec le premier site d’information généraliste de France, et des projets innovants comme Le Post entièrement développés en interne, le Monde Interactif a-t-il vraiment besoin qu’on l’aide à “prendre le virage du numérique” comme le souhaite Stéphane Richard ? ». Avant d’ajouter, d’une manière plus généraliste : « comment expliquer que la société des personnels du Monde Interactif et la société des rédacteurs du Monde Interactif soient absentes du projet de “pôle d’indépendance” de SFA, Orange et Prisa ? »

La situation est-elle meilleure du côté du trio Pigasse-Bergé-Niel ? Le projet ne semble guère plus alléchant pour les salariés du Monde Interactif : « lors d’une rencontre […], MM. Bergé, Pigasse et Niel nous avaient assuré qu’une disparition du MIA et une fusion des équipes avec celles du journal n’étaient pas à l’ordre du jour. Nous découvrons aujourd’hui qu’il s’agit en réalité du cœur de leur projet ».

Ni l’avenir du Post.fr, ni celui de la régie publicitaire du groupe I-Régie, n’ont été abordés par les deux groupes de repreneurs potentiels. En l’état, les principaux membres du Monde Interactif ne souhaitent donc trancher en faveur d’aucun des deux dossiers. Les négociations s’annoncent-elles déjà plus compliquées que prévu ?

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

1 commentaire

  1. Réagir sur le forum