Le Journal des Finances s’adresse à Xavier Niel

9

La lettre ouverte à des responsables de sociétés est un rendez-vous récurrent du Journal des Finances. Dans son numéro daté du samedi 18 avril 2009, Georges Valance a consacré sa missive à Xavier Niel, vice-président et actionnaire majoritaire d’Iliad, la maison-mère de Free.

Si le journaliste tient dans un premier temps à rappeler le parcours exceptionnel d’Iliad, il s’attaque également à sa stratégie (X. Niel est également directeur délégué à la stratégie d’Iliad), que d’aucuns pourraient considérer comme opaques.

La critique se fonde principalement sur trois axes :

- la communication d’Iliad « à l’égard du marché et de [ses]concurrents », jugée inadaptée en regard de son statut d’entreprise bien implémentée. Valance apostrophe d’ailleurs Niel sur certains de ses propos récents : « Pourquoi traiter votre concurrent de « délinquant multirécidiviste » ? Cette posture plaît peut-être à tel jeune internaute qui croit faire la révolution lorsqu’il surfe sur Free plutôt que sur l’ « oligopole » Orange, mais cela inquiète l’actionnaire qui sait que l’installation d’un réseau de fibres optiques passera par un arrangement avec le principal opérateur. »

- les finances d’Iliad sont-elles à la hauteur de ses ambitions ? « Le cash-flow généré par l’ADSL, suffira-t-il à financer les deux réseaux des fibres optiques et du mobile ? »… une question somme toute légitime et que le JDF n’est pas le premier à mettre sur la table.

- la mainmise sur l’actionnariat d’Iliad par X. Niel lui-même (NB : il détient toujours plus de 66% du capital de l’entreprise) serait-elle un poids pour la croissance du groupe ? « N’y a-t-il pas une contradiction entre vos grandes ambitions de développement et cette frilosité capitalistique ? La taille de l’entreprise ne risque-t-elle pas de peser sur sa croissance ? », l’interroge donc G. Valance.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

9 commentaires

  1. Je ressors ma critique : Heureusement que X.N garde son capital, et que ces rapaces n’ont rien à dire. On dirait un vautour avec le ton qu’il prend. Tout pour les actionnaires. C’est vraiment répugnant, ce genre de comportement me donne envie de vomir. Le mec, il n’a pas compris que le "robin des bois" des télécom était justement le business model de Free. Niel a décelé un besoin, celui d’un Internet débridé, respectueux, efficace, peu couteux, et "libre", je dirai, dans la mesure du possible. C’est sur ce modèle, sur ce besoin, que Free fait son fric. Parce que oui, une boite ça cherche du profit, mais là il le cherche dans le bon sens. Il répond au bon besoin. Celui des consommateurs avertis, qui veulent ce produit, et qui se contrefichent d’avoir une agence au coin de rue ou un SAV gratuit pour savoir comment brancher un câble Ethernet. Pour rassurer l’actionnaire, je rajouterai que ce marché, celui des internautes avertis qui cherchent un accès de qualité, tend inexorablement à croître. Étant étudiant, je suis bien conscient de la réalité de la nouvelle génération "High-Tech" : 80% des personnes que je connais s’abonnent directement chez Free après avoir quitté le domicile de papa maman. Et ça continuera dans ce sens. Parce qu’Orange, SFR, n’apportent rien de plus, et qu’aujourd’hui, de moins en moins de gens ont besoin des petits bonshommes en rouge dans la 9box pour les aider à paramétrer leur wifi. Pour moi, Iliad propose un produit à la fois caritatif et lucratif. Il se positionne très justement. Suivre les autres n’aurait aucun sens, et mènerai indubitablement au coulement de la boite. Iliad est une entreprise innovatrice, réputée mondialement. Ce type n’a qu’a revendre ses actions pour aller (retourner ?) chez SFR/Bouygues/Orange.

  2. Y en a qui commencent à transpirer voyant Free arriver sur le marché du mobile. Du coup, on commence à remettre en cause la capacité de Free à s'adapter. Faudra-t-il rappeler que les mêmes doutes avaient été émis quant à la viabilité de l'entreprise de X.Niel à l'époque de la toute puissance de F.Telecom : "les offres 56K Free gratuit n'auront qu'un temps" Certes, l'offre a évolué, mais très peu au niveau tarif. C'est aujourd'hui une entreprise qui gagne inexorablement des abonnés tandis que d'autres en perdent... Qui chez Orange veut commenter ce fait ? Qui chez Orange veut commenter le prix de revient d'un Orangenaute Vs celui d'un Freenaute ? Qui, enfin, chez Orange aura le courage de nous donner la vraie raison de leur réticence à voir arriver un 4e opérateur mobile ? Des réponses Messieurs.

  3. Antwan a écrit :
    Je ressors ma critique : Heureusement que X.N garde son capital, et que ces rapaces n’ont rien à dire. On dirait un vautour avec le ton qu’il prend. Tout pour les actionnaires. C’est vraiment répugnant, ce genre de comportement me donne envie de vomir. Le mec, il n’a pas compris que le "robin des bois" des télécom était justement le business model de Free. Niel a décelé un besoin, celui d’un Internet débridé, respectueux, efficace, peu couteux, et "libre", je dirai, dans la mesure du possible. C’est sur ce modèle, sur ce besoin, que Free fait son fric. Parce que oui, une boite ça cherche du profit, mais là il le cherche dans le bon sens. Il répond au bon besoin. Celui des consommateurs avertis, qui veulent ce produit, et qui se contrefichent d’avoir une agence au coin de rue ou un SAV gratuit pour savoir comment brancher un câble Ethernet. Pour rassurer l’actionnaire, je rajouterai que ce marché, celui des internautes avertis qui cherchent un accès de qualité, tend inexorablement à croître. Étant étudiant, je suis bien conscient de la réalité de la nouvelle génération "High-Tech" : 80% des personnes que je connais s’abonnent directement chez Free après avoir quitté le domicile de papa maman. Et ça continuera dans ce sens. Parce qu’Orange, SFR, n’apportent rien de plus, et qu’aujourd’hui, de moins en moins de gens ont besoin des petits bonshommes en rouge dans la 9box pour les aider à paramétrer leur wifi. Pour moi, Iliad propose un produit à la fois caritatif et lucratif. Il se positionne très justement. Suivre les autres n’aurait aucun sens, et mènerai indubitablement au coulement de la boite. Iliad est une entreprise innovatrice, réputée mondialement. Ce type n’a qu’a revendre ses actions pour aller (retourner ?) chez SFR/Bouygues/Orange.
    C'est bien pour ça que c'est le "Journal des Finances" et pas le Journal de l'Entrepreneur" !

  4. Antwan a écrit :
    Je ressors ma critique : Heureusement que X.N garde son capital, et que ces rapaces n’ont rien à dire. On dirait un vautour avec le ton qu’il prend. Tout pour les actionnaires. C’est vraiment répugnant, ce genre de comportement me donne envie de vomir. Le mec, il n’a pas compris que le "robin des bois" des télécom était justement le business model de Free. Niel a décelé un besoin, celui d’un Internet débridé, respectueux, efficace, peu couteux, et "libre", je dirai, dans la mesure du possible. C’est sur ce modèle, sur ce besoin, que Free fait son fric. Parce que oui, une boite ça cherche du profit, mais là il le cherche dans le bon sens. Il répond au bon besoin. Celui des consommateurs avertis, qui veulent ce produit, et qui se contrefichent d’avoir une agence au coin de rue ou un SAV gratuit pour savoir comment brancher un câble Ethernet. Pour rassurer l’actionnaire, je rajouterai que ce marché, celui des internautes avertis qui cherchent un accès de qualité, tend inexorablement à croître. Étant étudiant, je suis bien conscient de la réalité de la nouvelle génération "High-Tech" : 80% des personnes que je connais s’abonnent directement chez Free après avoir quitté le domicile de papa maman. Et ça continuera dans ce sens. Parce qu’Orange, SFR, n’apportent rien de plus, et qu’aujourd’hui, de moins en moins de gens ont besoin des petits bonshommes en rouge dans la 9box pour les aider à paramétrer leur wifi. Pour moi, Iliad propose un produit à la fois caritatif et lucratif. Il se positionne très justement. Suivre les autres n’aurait aucun sens, et mènerai indubitablement au coulement de la boite. Iliad est une entreprise innovatrice, réputée mondialement. Ce type n’a qu’a revendre ses actions pour aller (retourner ?) chez SFR/Bouygues/Orange.
    Caritatif :rolleyes: Je te propose d'aller voir la définition du mot dans le dictionnaire et revenir surfer derrière. Les gens vont chez Free pour le prix, comme chez Bouygues. Si les prix sont plus bas ailleurs, les gens quitteront Free.

  5. bonjour, il a dit: { Le mec, il n’a pas compris que le "robin des bois" des télécom était justement le business model de Free. Niel a décelé un besoin, celui d’un Internet débridé, respectueux, efficace, peu couteux, et "libre", je dirai, dans la mesure du possible. C’est sur ce modèle, sur ce besoin, que Free fait son fric. } Il ne faut pas oublier que free a été crée sur l'argent du minitel rose, [rose est un mot édulcorée, que l'on pourrait facilement remplacé de nos jour par hard,Q, porno]. Ceci dit je suis chez free depuis le début, j'ai fais beaucoup de pub autour de moi, et suscité de nombreux abonnements et dépannages, et je continue toujours, mais il faut garder une certaine bonne fois, son sang froid et ne pas fermer les yeux! A+

  6. a1b2 a écrit :
    bonjour, il a dit: { Le mec, il n’a pas compris que le "robin des bois" des télécom était justement le business model de Free. Niel a décelé un besoin, celui d’un Internet débridé, respectueux, efficace, peu couteux, et "libre", je dirai, dans la mesure du possible. C’est sur ce modèle, sur ce besoin, que Free fait son fric. }
    . Ceci dit je suis chez free depuis le début, j'ai fais beaucoup de pub autour de moi, et suscité de nombreux abonnements et dépannages, et je continue toujours, mais il faut garder une certaine bonne fois, son sang froid et ne pas fermer les yeux! A+

  7. Makaveli a écrit :
    Caritatif :rolleyes: Je te propose d'aller voir la définition du mot dans le dictionnaire et revenir surfer derrière. Les gens vont chez Free pour le prix, comme chez Bouygues. Si les prix sont plus bas ailleurs, les gens quitteront Free.
    Bizarre, les p'tits vieux chez moi sont passés par tout les opérateurs ... et seul Free conserve son image de fiabilité et d'efficacité. Et ya pas photo, dans mon quartier, je peux avoir une liaison 20MB par numéricable ou l'ADSL à 5/6 MB (à cause des 3000m de ligne). Je suis en ADSL. Les voisins m'en ont encore parlé ce week-end, numéricable coupe régulièrement sans sommation (sans parler de leur gestion de compte sur leur site qui fonctionne par accident). La seule coupure free que j'ai eu a été la panne des serveurs DNS pendant 2 heures ... en l'espace de 6 ans. Tout ça pour dire que l'argumentaire tarifaire, à moins d'un GROS gap, ne tient plus la route aujourd'hui. Les gens veulent du fiable avant tout.

  8. tnz a écrit :
    Caritatif :rolleyes: Je te propose d'aller voir la définition du mot dans le dictionnaire et revenir surfer derrière. Les gens vont chez Free pour le prix, comme chez Bouygues. Si les prix sont plus bas ailleurs, les gens quitteront Free.
    Bizarre, les p'tits vieux chez moi sont passés par tout les opérateurs ... et seul Free conserve son image de fiabilité et d'efficacité. Et ya pas photo, dans mon quartier, je peux avoir une liaison 20MB par numéricable ou l'ADSL à 5/6 MB (à cause des 3000m de ligne). Je suis en ADSL. Les voisins m'en ont encore parlé ce week-end, numéricable coupe régulièrement sans sommation (sans parler de leur gestion de compte sur leur site qui fonctionne par accident). La seule coupure free que j'ai eu a été la panne des serveurs DNS pendant 2 heures ... en l'espace de 6 ans. Tout ça pour dire que l'argumentaire tarifaire, à moins d'un GROS gap, ne tient plus la route aujourd'hui. Les gens veulent du fiable avant tout.
    Ceux qui affirment que Numéricable c'est bien, n'ont jamais du être coupé sans raison pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines, notamment pendant les périodes vacances !! :D Mais c'est vrai coté commercial, ils sont pas mal à numéricable !! :lol:

  9. Ed29 a écrit :
    Ceux qui affirment que Numéricable c'est bien, n'ont jamais du être coupé sans raison pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines, notamment pendant les périodes vacances !! :D Mais c'est vrai coté commercial, ils sont pas mal à numéricable !! :lol:
    +1. Chez mon beau-père. Numéricable à 100Méga! C'est beaucoup? Seulement quand il arrive à tenir le débit et c'est loin d'être gagner. Les coupures intempestives sont au RDV, la télé HD est complètement saccadée voir inexistante. Il n'y a pas de problème du côté commercial, mais au niveau technique, on est loin de Free. La fibre optique en FTTB n'aura pas révolutionné son image.

  10. Réagir sur le forum