Le groupe Canal Plus rappelé à l’ordre par l’Autorité de la concurrence

2

Saison 2 épisode 1

L’Autorité de la concurrence a rendu, lundi, plusieurs décisions concernant le groupe Canal+. S’il y est autorisé à racheter Direct 8 et DirectStar, il y est également rappelé à ses obligations suite au rachat de son concurrent TPS en 2005.

D’une part, Canal+ dispose (enfin) du feu vert réglementaire validant son rachat de Direct 8 et DirectStar, deux canaux TNT gratuits mis en vente par le groupe Bolloré. Sans réelle surprise, l’intrusion de Canal+ dans le monde de la télévision gratuite, qui avait fait sensation lors de son annonce en septembre 2011, aura bien lieu à la rentrée.

Le groupe aura le droit d’utiliser ces chaînes gratuites comme vitrine pour ses productions maison (Borgia, Braquo ou Engrenages, par exemple), mais devra limiter la diffusion de séries américaines : il s’est engagé à ne diffuser sur les chaînes gratuites les programmes que d’une seule major américaine (parmi Sony, Paramount, Disney, Warner, Fox et NBC Universal). Les autres studios américains, comme HBO, ne sont pas concernés par cette limitation.

D’autre part, Canal+ est brocardé sur le mode de diffusion de certaines de ces chaînes payantes. Il sera désormais tenu de proposer ses chaînes cinéma Ciné+ aux autres distributeurs de télévision (ADSL, câble…), selon des conditions identiques. Le groupe devra également faire preuve d’une totale transparence tarifaire lors de la négociation de contrats d’exclusivité avec des chaînes externes.

Plus anecdotique, Canal+ est également contraint de proposer sur ses bouquets des chaînes premium telles que BeInSport et Orange Cinéma Séries… ce qu’il fait déjà à l’heure actuelle. L’Autorité suggère également que Canal+ se désengage d’Orange Cinéma Séries, sans toutefois l’imposer ; une telle opération viendrait réduire à néant les efforts d’Orange sur des chaînes qu’il a eu tant de mal à revendre (partiellement)…

La Tribune souligne que la chaîne cryptée s’en sort finalement plutôt bien : elle conserve notamment le droit à l’auto-diffusion de ses chaînes Canal+ ainsi que de son bouquet CanalSat. Malgré cela, le groupe Canal+ fera appel des décisions rendues par l’Autorité de la concurrence auprès du Conseil d’État. Le feuilleton continue…

Source : La Tribune

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

2 commentaires

  1. Il aurait été également intéressant que notre Haute Autorité fasse cessée les procédés d'abonnement à 1 an, qu'on puisse se désengager quand bon nous semble.

  2. A LA limite  abonnement de 1 an minimum si il y a envoi de materiel, mais lorsque l on passe par l adsl ( pas d envoi de materiel ) c est 1 an minimum ou bien on peut resilier quand on veut

  3. Réagir sur le forum