L’Arcep valide la baisse du prix de gros des SMS

5

Suite à un avis favorable de l’Autorité de la Concurrence et des diverses autorités européennes consultées, l’Arcep valide son calendrier de régulation du prix du SMS. Celui-ci prévoit des baisses régulières du prix de gros imposé aux opérateurs, avec pour objectif à terme le prix d’1 centime par SMS efficace, en juillet 2012.

Poursuivant un effort de régulation initié en 2006, l’Autorité de régulation des télécoms vient de valider un second plan d’action courant jusqu’en 2012.

Celui-ci prévoit d’étendre son champ d’action jusqu’aux départements d’outre-mer, mais également de mettre un terme à l’asymétrie tarifaire dont bénéficiait jusque là Bouygues Telecom (en raison de son arrivée plus tardive sur le marché).

Les nouveaux plafonds des coûts de terminaison d’appel (coût facturé par l’opérateur cible à l’opérateur appelant) pour les SMS seront donc régulés comme suit :

- Du 1er octobre 2010 au 30 juin 2011

Orange et SFR : 2 cts € (par SMS)
Bouygues Télécom : 2,17 cts €

- Du 1er juillet 2011 au 30 juin 2012

pour les trois opérateurs (suppression de l’asymétrie de Bouygues Télécom) : 1,5 ct € par SMS

- Du 1er juillet 2012 à la fin 2013

1ct € par SMS

L’Autorité rappelle que cette baisse des tarifs de gros a pour objectif d’aboutir à une baisse conséquente du prix du SMS à destination des utilisateurs finals. Le premier cycle de régulation initié en 2006 n’avait pas permis d’obtenir une baisse des tarifs suffisante sur le marché, selon l’Arcep.

Parmi d’autres mesures prises par l’Arcep sur le SMS, on note une volonté de rétablir un équilibre entre les opérateurs mobiles et les « agrégateurs de SMS », ces sociétés qui proposent l’envoi indirect de SMS, par exemple via le web

Source : Arcep

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

5 commentaires

  1. jmix90 a écrit :
    utilisateurs finaux :-D !
    Raté ! :D Les deux sont utilisés, souvent pas pour le même usage. Tu dois confondre le nom et l'adjectif. Je sais que je le dis à chaque fois, mais si je fais l'effort de vérifier avant d'orthographier un mot quand j'ai un doute, il serait bon que les lecteurs en fassent de même avant de faire leur réflexion. En plus, ça crée à chaque fois des hors-sujet (pluriel : un hors-sujet, des hors-sujet, j'ai vérifié) qui n'intéressent personne.

  2. Finalement, la solution est de ne pas faire les finauds. En espérant que la baisse des tarifs soit bien répercutée aux utilisateurs... finauds ou non, et dans un délai raisonnable (et qui semble d'ailleurs bien long : Bouygues a encore de la marge devant lui).

  3. Franchement ils ont eu une bonne idée en ouvrant le marché des télécom, ça a fait venir tout plein de concurrent, ils se battent sur les prix et nous offre toujours sur un plateau toute les nouvel technologie. Les agent de France Télécom ont une joie de vivre et aime à mort leur travail depuis leur privatisation. Vraiment c'est à ce demander pourquoi l'Arcep les force à baisser leur prix ?

  4. Les opérateurs vont s'en mettre plein les poches comme d'habitude. Ils vont vendre les SMS à 30ct aux clients finaux et ne reverseront que 1ct ! Et puis, comme il n'y a pas d'autres opérateurs qui peuvent faire concurrence, les clients devront choisir entre payer 30ct à Orange ou 30ct à SFR ou 30ct à Bouygues. Le seul avantage qu'on peut espérer: on pourra peut être enfin profiter des SMS gratuits par Internet, par ICQ ou par Skype comme c'est déjà le cas de la majorité des pays.

  5. Réagir sur le forum