L’Arcep réfléchit à un calendrier d’extinction de l’infrastructure cuivre

24

Pour la première fois, l’Arcep (Autorité de régulation des télécoms) s’est déclarée favorable à la mise en place d’un calendrier de fermeture de la boucle locale cuivre (lignes téléphoniques), et de basculement vers des infrastructures 100% fibre optique.

Lors d’une réunion avec des conseillers régionaux de Bretagne, Jean-Ludovic Silicani (président de l’Arcep) s’est déclaré favorable à la mise en place d’un tel échéancier, tablant sur un horizon de 10 à 15 ans, rapporte la lettre spécialisée EuroTMT. Jusque là, le régulateur avait toujours évité de se prononcer en faveur d’un plan de basculement vers la fibre optique…

Tout récemment, France Télécom a annoncé le lancement d’une première expérimentation grandeur nature à Palaiseau, qui deviendra la première ville de France 100% fibre, lors de la fermeture de la boucle locale cuivre en 2014.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

24 commentaires

  1. Programme ambitieux! Boucle locale cuivre (chiffre de 2007):

    450000 kilomètres d’artères de génie civil
    18 millions de poteaux
    110 millions de paires.kilomètres de câble
    coût de reconstruction s’il fallait reproduire la boucle locale cuivre : évalué à 28 milliards d’euros, dont plus de la moitié en génie civil


    http://www.ant.developpement-durable.gouv.fr/la-boucle-locale-cuivre-du-a301.html

  2. C'est pas plus mal d'imposer des dates, car le temps qu'il n'y a rien d'officiel, l'expansion de la fibre a tendance à stagner ou à se faire toujours dans les mêmes régions...

    Pour mon exemple, si rien est imposé, dans ma commune du Pas de Calais, on ne risque pas de voir la fibre avant 2030+.

  3. Balveryn a écrit :

    C'est pas plus mal d'imposer des dates, car le temps qu'il n'y a rien d'officiel, l'expansion de la fibre a tendance à stagner ou à se faire toujours dans les mêmes régions...

    Pour mon exemple, si rien est imposé, dans ma commune du Pas de Calais, on ne risque pas de voir la fibre avant 2030+.


    L'ARCEP, qui se déclare "favorable à l'extinction du réseau cuivre" oublie juste un détail: qui va financer ?
    Nous ne sommes plus dans les années 70 ...

  4. Un des motifs est sans doute la multiplication des vols de cuivre, sur ma seule boucle locale, 5 vols d'un câble de 128 paires en moins d'un an avec des périodes de coupure allant jusqu'à 17 jours (rupture de stock de cable), le remplacement par une fibre aurait couté moins cher à Orange et la situation ne va certainement pas s'arranger dans les prochaines années.

  5. tablant sur un horizon de 10 à 15 ans[/b]


    MOUHAHAHA ! Qu'il est bon de rire parfois !!!
    Aucune, mais alors aucune chance que l'ensemble de l'infra cuivre soit remplacée d'ici 15 ans par de la fibre partout. Par de la fibre en zone dense et de la 4G ailleurs éventuellement, mais sinon j'y crois pas un seul instant. Comme le dit PoilàGratter juste au dessus, ils comptent sur qui pour payer la facture ?

  6. PoilàGratter a écrit :

    L'ARCEP, qui se déclare "favorable à l'extinction du réseau cuivre" oublie juste un détail: qui va financer ?
    Nous ne sommes plus dans les années 70 ...
    tout est dit !

  7. Gromble a écrit :

    Aucune, mais alors aucune chance que l'ensemble de l'infra cuivre soit remplacée d'ici 15 ans par de la fibre partout.
    Je suis assez d'accord avec toi.
    - cela prendra probablement plus de 15 ans, mais l'essentiel en politique est de se fixer des objectifs sinon rien ne bouge,
    - tout ne sera pas remplacé par de la fibre. Le LTE semble un bon candidat dans certains cas. D'autres techno verront le jour d'ici là. Mais le cuivre disparaitra, sauf si on arrive a faire passer du Gbps sur plusieurs kilomêtres, ce qui semble peu probable.

  8. jj35 a écrit :

    Je suis assez d'accord avec toi.
    - cela prendra probablement plus de 15 ans, mais l'essentiel en politique est de se fixer des objectifs sinon rien ne bouge,
    - tout ne sera pas remplacé par de la fibre. Le LTE semble un bon candidat dans certains cas. D'autres techno verront le jour d'ici là. Mais le cuivre disparaitra, sauf si on arrive a faire passer du Gbps sur plusieurs kilomêtres, ce qui semble peu probable.


    Je suis aussi assez d'accord, sauf sur « l'essentiel en politique est de se fixer des objectifs sinon rien ne bouge ».
    C'est bien de se fixer des objectifs, mais si on a rien à mettre en face, ça ne restera que des belles paroles... Si encore il avait présenté une roadmap et un début d'idée de financement...
    Bon après, j'étais pas à la réunion en question...

    En tout cas, il a intérêt à ce que ça accélère, car pour mes deux apparts, entre celui qui est en zone fibrée mais que personne ne veut venir fibrer depuis 3 ans et celui qui est fibré mais où il y a pas la fibre dans la rue, on est bien avancés !  :D

  9. PoilàGratter a écrit :

    L'ARCEP, qui se déclare "favorable à l'extinction du réseau cuivre" oublie juste un détail: qui va financer ?
    Nous ne sommes plus dans les années 70 ...

    Dans les années 70, qui a payé le développement du réseau? Pas l'état!!!
    Tout simplement ceux qui avaient besoin d'une ligne téléphonique...
    En dehors du coût d'installation, il était nécessaire d'avancer l'argent aux PTT->Postes et Télécommunication->France Télécom, si l'on voulait une ligne en moins de 6 mois, voire 1 ou 2 ans en "campagne"!
    Une "bricole", à l'époque 3500F (Smic en 1975=1250F!) en "avance sur consommation". Et au prix où étaient les communications à cette époque, l'avance sur consommation flambait relativement vite, particulièrement pour les professionnels! J'en parle en connaissance de cause, j'ai craché au bassinet!
    Ne craignez rien, c'est le citoyen/consommateur qui va payer, pas avec des financements d'état, mais au travers de la fiscalité locale/régionale, les collectivités locales étant en train de prendre la mesure de la "fracture numérique", et commençant à mettre "la main à la poche" pour financer des infrastructures...

  10. Fansat70 a écrit :

    Dans les années 70, qui a payé le développement du réseau? Pas l'état!!!
    Tout simplement ceux qui avaient besoin d'une ligne téléphonique...
    En dehors du coût d'installation, il était nécessaire d'avancer l'argent aux PTT->Postes et Télécommunication->France Télécom, si l'on voulait une ligne en moins de 6 mois, voire 1 ou 2 ans en "campagne"!
    Une "bricole", à l'époque 3500F (Smic en 1975=1250F!) en "avance sur consommation". Et au prix où étaient les communications à cette époque, l'avance sur consommation flambait relativement vite, particulièrement pour les professionnels! J'en parle en connaissance de cause, j'ai craché au bassinet!
    Ne craignez rien, c'est le citoyen/consommateur qui va payer, pas avec des financements d'état, mais au travers de la fiscalité locale/régionale, les collectivités locales étant en train de prendre la mesure de la "fracture numérique", et commençant à mettre "la main à la poche" pour financer des infrastructures...
    c'est bien. en remplaçant le F par € on a une idée actuelle.
    Smic à 1400 € actuellement reviendrait donc à payer 3900 €, c'est ça ?

  11. Réagir sur le forum