L’Arcep reçoit le président du CFE-CGC Unsa FT-Orange

2

Le président de l’Autorité de régulation des télécoms, Jean-Ludovic Silicani, a reçu vendredi Sébastien Crozier, président du syndicat CFE-CGC et UNSA France Télécom – Orange.

« A sa demande », le président du groupement syndicaliste a été reçu par l’Arcep pour y évoquer le sujet de la couverture réseau de Free Mobile, que le CFE-CGC UNSA a vivement remis en doute à plusieurs reprises.

« Au cours de cet entretien, Jean-Ludovic Silicani a rappelé les obligations de couverture auxquelles Free Mobile doit se conformer, au titre de l’autorisation qui lui a été délivrée en janvier 2010, et les conditions de contrôle de sa couverture par l’Autorité », résume un communiqué publié par l’Arcep.

Le président de l’Autorité de régulation des télécoms a en outre tenu à faire un rappel important, sur la « distinction à faire entre ces obligations de couverture dont le contrôle relève de l’Autorité, et les conditions fixées par le contrat d’itinérance passé entre Free Mobile et Orange France ».

En d’autres termes, l’Arcep n’est pas arbitre de la validité du contrat passé entre les deux opérateurs, et ce quel que soit le taux de couverture constaté de Free…

Source : Arcep

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

2 commentaires

  1. Le PDG de l'agrume et de SFR devrait quand même savoir que puisque accord de potabilité il y a entre FREE et l'agrume que les cartes SIM des clients FREE se connectent sur la borne la plus proche et dont le signal est le meilleur
    Une même communication a quelques dizaines de mètres prés peut être sur une autre antenne ..
    C'est le téléphone qui choisit même  la meilleurs config possible ...
    Cela ne veut en aucun cas dire que FREE ne remplit pas ses obligations ..

  2. Réagir sur le forum