L’Arcep fixe la baisse des prix des appels mobiles jusqu’en 2013

2

L’Autorité de régulation des télécoms (Arcep) a adopté une décision portant sur la baisse du prix des terminaisons d’appel (TA) mobiles, planifiée jusqu’en décembre 2013.

Les TA, coût facturé par l’opérateur mobile de l’abonné contacté à l’opérateur de l’appelant, ont connu ces dernières années des baisses significatives, sous l’impulsion du régulateur qui espère ainsi voir le coût d’un appel moyen baisser en conséquence pour l’opérateur.

Ces sommes facturées entre opérateurs sont, selon l’Arcep, un frein au développement d’offres illimitées. Elles pourront également compliquer sensiblement l’arrivée du nouvel entrant, Free Mobile, en 2012, en le contraignant à payer beaucoup plus de TA qu’il n’en recevra dans un premier temps…

L’Arcep a mis en place un calendrier de baisse graduelle du coût des TA facturées par Orange, SFR et Bouygues Telecom. De 3 à 3,4 centimes d’euro par minute d’appel, en fonction de l’opérateur, le plafond imposé descendra graduellement, en trois étapes, jusqu’à atteindre un maximum de 0,8 centime d’euro, à compter du 1er janvier 2013.

Avec ces nouvelles réglementations, Bouygues Telecom sera soumis aux mêmes tarifs que ses deux concurrents : l’Autorité estime en effet que le 3ème opérateur, qui bénéficie jusqu’à maintenant de plafonds légèrement plus élevés sur les TA, a désormais « rattrapé » son retard sur Orange et SFR.

En revanche, Free Mobile n’est pas concerné par ces nouveaux plafonds pour le moment. Le nouvel entrant bénéficiera sans doute, comme Bouygues Telecom en son temps, de terminaisons d’appel plus avantageuses en sa faveur, pour compenser son arrivée récente sur le marché. Ces plafonds restent encore à définir…

Source : Arcep

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

2 commentaires

  1. Réagir sur le forum